Montpellier : le CHU co-fonde une start-up

En faisant partie des fondateurs de la start-up, le Centre Hospitalier Universitaire de Montpellier et ses équipes réalisent la première participation d’un CHU français dans une entreprise dédiée au développement de la médecine de demain. 


Une première pour le directeur général Thomas Le Ludec nommé en 2016 à la tête du CHU 

L'unité IRMB valorisée

La start-up MedXCell Science SAS est en effet dédiée au développement et à la mise sur le marché de thérapies cellulaires innovantes ciblant les maladies ostéo-articulaires, comme par exemple l’arthrose. Cette start-up montpelliéraine permettra, à terme, de démocratiser des traitements de pointe faiblement invasifs aux capacités régénératrices. Pour la majorité de ces pathologies ostéo-articulaires, les traitements actuels sont uniquement symptomatiques et ne ciblent pas la cause du dysfonctionnement.

MedXCell Science SAS valorise la recherche clinique du Professeur Jorgensen, Directeur de l’IRMB, Institut de médecine régénératrice et de biothérapie de Montpellier, qui a testé avec succès l’utilisation de cellules souches pour soigner la maladie arthrosique et la pathologie discale - mal de dos avancé - ainsi que l’expertise et le brevet du Professeur De Vos.

 Le bio-incubateur Cyborg porté par le CHU 

MedXCell Science SAS exploitera plusieurs technologies mises au point dans le cadre des activités de recherche du CHU de Montpellier et de ses partenaires notamment l’Inserm et l’Université de Montpellier. Cette nouvelle société sera hébergée dans l’incubateur Cyborg, sur le campus Gui de Chauliac-Saint-Eloi, en liaison étroite avec l’Institut de Médecine Régénératrice et de Biothérapies, au plus près des activités de soin et de recherche.

Cette forte synergie permettra une création d’emplois et d’activité économique durables sur la métropole montpelliéraine.

La start-up est également co-fondée par MedXCell SA, une société suisse spécialisée dans les thérapies innovantes, dont l’objectif est de devenir leader mondial dans la médecine régénératrice et la médecine du sport, notamment grâce à son large réseau international dans le sport professionnel. Ces traitements novateurs bénéficieront autant aux sportifs d’élite qu’aux très nombreux patients atteints de maladies ostéo-articulaires à travers le monde, ces derniers représentant un enjeu majeur de société.

Banderoles au lycée Joffre : Carole Delga s'exprime

La Présidente de la Région condamne les agissements  d'un groupuscule d'extrême droite.

OCCICapture

Montpellier/Lycée Joffre

« En recouvrant les grilles du lycée Joffre de banderoles choquantes ce matin, un groupuscule d'extrême droite a souhaité jouer comme à son habitude sur les peurs et stigmatiser les personnes d'origine ou de nationalité étrangère qui vivent sur notre territoire. Je condamne fermement ces agissements qui sont en totale opposition avec les valeurs humanistes que je défends et auxquelles je crois profondément. Les violences intolérables perpétrées sur l'Esplanade Charles de Gaulle vendredi 7 septembre sont de purs actes de délinquance et devront être jugés comme tels.

 La question de la sécurité de nos élèves est primordiale. C'est la raison pour laquelle la Région s'est engagée dès 2015 dans une vaste opération de sécurisation des lycées, répondant aux spécificités de chaque établissement. Au lycée Joffre, une caméra a par exemple été installée afin de surveiller l'entrée de l'établissement.

 Aux actions de communications stériles je préfère l'action concrète : j'ai alerté le Directeur départemental de la sécurité publique ainsi que le Préfet de l'Hérault de la nécessité de mettre fin au climat d'insécurité qui pèse sur les élèves, les équipes pédagogiques et les agents régionaux du lycée. Je ne doute pas que tout sera mis en œuvre pour ramener le calme et la sérénité aux abords du lycée Joffre ».

Le préfet de l'Hérault lance le "Service Civique Dating #3"

Pierre Pouëssel, préfet de l'Hérault a participé, ce mardi 11 septembre, au lancement de l'opération "Service Civique Dating #3".

A l'initiative du CRIJ (Centre Régional d'Information Jeunesse) et de la Mission Locale Jeunes Montpellier Méditerranée Métropole, cet événement s'est tenu de 14h à 17h dans les locaux de l'ancienne mairie de Montpellier.

Ce forum avait pour objectif de favoriser la mise en relation des structures proposant des missions de Service Civique et des jeunes souhaitant s'engager dans une missions d'intérêt général.

Ce sont plus de 40 structures qui ont répondu présentes, proposant ainsi une grande diversité de missions : éducation, solidarité, environnement, culture, sport, etc.

Le préfet de l'Hérault a rencontré et échangé avec les jeunes volontaires en quête d'une mission et les représentants des différentes structures. 

DSC_0001
DSC_0005
DSC_0009
DSC_0018
DSC_0022
DSC_0031

Journée internationale d’action pour le climat : plus de 2000 personnes

Qui aurait pu prévoir que ce 8 septembre 2018 puisse mobiliser à Montpellier, plus de 2.000 personnes, pour dire qu’on ne peut plus tergiverser avec les problèmes en lien avec le climat : c’est une question de survie ! Une survie qui dépasse toute idéologie politique ou considérations économiques. Et si l’information en amont avait été bien relayée nous aurions été bien plus nombreux encore.

Lancée par Riseforclimate et immédiatement reprise à Montpellier par Natalie Bonnet et l’association « Témoins au bout du monde » dont je suis le président, cette appel a bénéficié du concours de Greenpeace, Alternatiba, Energie coop, etc. et de Thau Info et Montpellier infos pour la mobilisation : (http://thau-infos.fr/index.php/associations/40596-journee-d-action-mondiale-pour-le-climat-samedi-8-septembre-2018-a--

"Aux quatre coins du monde j’ai constaté les conséquences dramatiques de notre mode de développement et de vie sur le réchauffement climatique, tant sur les populations déplacées, que sur la biodiversité et les Indiens d’Amazonie en voie d’extinction victimes d’ethnocides parfois même de génocide. Qui ne sent pas, ne voit pas voit en Languedoc les conséquences de ce réchauffement, sur toutes les formes de vie qui nous entourent. Que va-t-il se passer quand nous aurons 3 à 4 degrés de plus ?"

"Si chaque association ou ONG participante à son mot d’ordre, l’accord est unanime : il faut que la totalité des énergies ne soit plus d’origine fossile. « Changer le mode de vie, pas le climat. Etablir un véritable dialogue entre les cultures permettant le vivre ensemble, sont les mots d’ordre de l’association : « Témoins au bout du monde ». Chacun à son niveau peut y participer par sa manière de consommer, d’économiser l’eau, de privilégier les circuits courts et mille autre choses."

"Nous allons essayer que notre mouvement naissant ne soit pas récupéré par des partis politiques qui ont si souvent déçu la population, par des lobbies, ou par des fondations financées par des pollueurs. On doit aussi se garder des conflits d’intérêt."

"Bientôt nous serons des millions, aidez-nous ! Il y a un travail énorme à réaliser dans tous les domaines y compris dans celui de d’ouverture d’esprit de la libre communication des idées et projets. La ville de Montpellier ou la communauté de commune, ou la région pourrait aussi mettre en œuvre un vrai plan d’action climatique en lien avec les conséquences réelles du réchauffement sur la planète. A bientôt." Précise Christian Puech 

Contact :  association Témoins au bout du monde : http://christianpuech.wordpress.com

L'Antigone des associations vous présente leurs activités

Pour choisir ses activités de l'année, le public montpelliérain est invité à l'Antigone des associations qui offre un vaste choix pour bouger, découvrir, rencontrer, partager, se divertir ou se cultiver.

Dimanche 9 septembre 2018, de 9h à 19h, se déroulera depuis la Place du Nombre d'Or et jusqu'au quai du Pirée, la 38eédition de l'Antigone des Associations.

Avec 1 200 associations présentes, l'Antigone des Associations, organisée par la Ville de Montpellier, célèbrera la richesse et la diversité des associations montpelliéraines et l'ensemble de ses bénévoles.

La Ville et la Métropole seront présentes dans un village commun, place de Thessalie, afin d'aller à la rencontre des habitants, leur expliquer le fonctionnement de leurs compétences et les informer des services proposés par les collectivités.

A partir de 8h30, Philippe SAUREL, Maire de la Ville de Montpellier, Président de Montpellier Méditerranée Métropole, accompagné de l'équipe municipale, visitera l'ensemble des stands.

Pendant la durée de l'événement, la circulation sera fermée dans les rues Léon Blum , Poséidon et sur l'avenue du Pirée depuis l’aéroport international à la place Jean Bene.

Par mesure de sécurité, les 11 points d'entrée seront filtrés et 60 agents de sécurité seront présents au filtrage pour une vérification des sacs, et la gestion des entrées des personnes dans le périmètre.

Fermeture du tunnel de la Comédie jusqu'au 7 septembre

Le tunnel qui permet la traversée souterraine de la place la Comédie sera fermé de nuit dès 21h.

A compter du lundi 3 septembre et jusqu'au vendredi 7 septembre 2018, Montpellier Méditerranée Métropole et la Ville de Montpellier engagent des travaux de réfection de la chaussée sur l'allée de la Citadelle et le boulevard d'Antigone, jusqu'au carrefour avec l'allée Henri II de Montmorency.

Ces travaux d'un montant de 170 000€ se dérouleront de nuit, entre 21h et 6h, et entraîneront la fermeture du tunnel de la Comédie.

Pendant toute la durée des travaux, une déviation sera mise en place par la rue Joffre, la rue du Clos René et la rue Aristide Ollivier.

Derniers jours de l'expo Picasso à Montpellier

L'exposition " Picasso - Donner à voir" en place pour quelques jours encore jusqu'au 23 septembre va fermer ses portes au Musée Fabre de Montpellier Méditerranée Métropole.

Pour découvrir l'ensemble de la carrière de l'artiste à travers 14 dates-clés de son parcours, quelques 101 025 visiteurs ont franchi les portes de l’exposition estivale « Picasso. Donner à voir », présentée depuis le 15 juin au musée Fabre de Montpellier Méditerranée Métropole.


Pour prolonger ce succès et permettre au plus grand nombre de découvrir les chefs-d’œuvre de l’artiste dans des conditions de visite optimales, le musée Fabre ouvrira exceptionnellement ses portes - de 10h à 19h - ce lundi 3 septembre, ainsi que les lundis 10 et 17 septembre.

Et, pour clôturer en beauté cette exposition, des nocturnes jusqu’à 21h prendront place les jeudi 20, vendredi 21 et samedi 22 septembre 2018.

UNE EXPOSITION CONNECTÉE

Pour approfondir l’expérience Picasso, des audioguides en français et anglais, ainsi que des tablettes contenant une application numérique agrémentée de modules « familles », sont proposés aux visiteurs (location 3€ à la billetterie). Cette application est également téléchargeable gratuitement depuis les stores (IOS et Android).

Plein tarif 10€ | Pass Métropole 9€ | Tarif réduit 8€

Picasso. Donner à voir
Jusqu’au 23 septembre 2018

Autres visites avec l'association Portée d'art

Sur inscription : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
06.15.31.21.09

 

Rentrée des apprentis dans l'Hérault : un record !

A Montpellier, 200 étudiants-apprentis font leur rentrée le 7 septembre prochain au CFA - Campus des Métiers - de la Chambre de Métiers et de l'Artisanat de l'Hérault !

Pour cette rentrée 2018, c’est l’ouverture de 17 classes : un record inégalé auparavant !

7 sections Brevet de Maîtrise sont de niveau Bac + 2 : Génie-Climatique, Électricité, Coiffure et Menuiserie, dont c’est l’ouverture.
C’est aussi la rentrée des CAP : Agent de Propreté, Pâtisserie, ainsi que les nouvelles sections Coiffure et Esthétique. Christian Poujol, le Président de la CMA34, qui présidera la cérémonie d’accueil des étudiants et futurs artisans, se félicite de l’intérêt croissant des pouvoirs publics pour cette filière.

Selon lui : « L’apprentissage n’est pas une voie de garage, un plan B pour les jeunes en échec scolaire, bien au contraire. L’apprentissage est une voie royale pour un emploi, mais c’est aussi un choix de vie."

 

Christian Poujol, président de la chambre des métiers et de l'artisanat

Un guichet éducation jusqu'au 7 septembre à Montpellier

A l'approche de la rentrée, un accueil délocalisé à l'hôtel de ville pour les inscriptions scolaires 2018

Afin de faciliter les inscriptions scolaires pour les administrés qui n'ont pas pu effectuer l’inscription de leur enfant via le guichet unique Prest’O, la Ville de Montpellier met à la disposition du public le Guichet Education. Ce nouveau guichet accueillera le public jusqu'au vendredi 7 septembre, de 9h à 12h et de 13h à 17h au rez-de-chaussée de l’Hôtel de Ville dans l'espace Mitterrand.

Pour rappel, pour une première inscription, les parents doivent d'abord s’adresser au guichet unique Prest'O à l'Hôtel de Ville ou dans l'une des 4 mairies de proximité munis des ORIGINAUX des justificatifs ci-dessous :

  • Justificatif de domicile de moins de 3 mois établi au nom d’au moins un responsable légal de l’enfant (Taxe d’habitation, facture gaz ou électricité, assurance habitation, quittance de loyer hors quittance délivrée par un particulier, facture téléphone fixe, facture box, bail d’un organisme. Attention, les attestations d’hébergement rédigées par un tiers ne sont pas recevables !)
  • Extrait d’acte de naissance avec filiation de l’enfant ou livret de famille
  • Attestation Caf. Pour les personnes non allocataires, joindre un avis d’imposition 2017 (ressources 2016) des membres du foyer, une copie du livret de famille mis à jour mentionnant les enfants à charge.
  • Une pièce d’identité avec photo (carte d’identité, passeport, permis de conduire...) pourra être demandée pour justifier l’identité du représentant légal.

Un dossier Prest’O sera remis aux parents et devra être complété par leurs soins. Le dossier Prest'O peut aussi être téléchargé en amont sur http://www.montpellier.fr/350-inscriptions-scolaires-dans-les-ecoles-de-montpellier.htm

Un certificat sera délivré aux parents au Guichet Education et leur permettra de finaliser l'inscription, sur rendez-vous, auprès du directeur de l'école.

Fermeture ponctuelle de cinq piscines

Comme chaque année, afin de procéder à l'entretien et aux réparations d'usage qui ne peuvent être réalisées qu'en dehors de la présence du public, certaines piscines de Montpellier Méditerranée Métropole fermeront leurs portes en fin de saison afin d'offrir aux usagers des conditions d'accueil optimales pour la nouvelle saison qui s'annonce.

Dates des fermetures :

  • Piscine Alfred NAKACHE à Montpellier : fermée jusqu'au 2 septembre 2018 inclus
  • Piscine Marcel SPILLAERT à Montpellier : fermée du 27 août au 30 septembre 2018 inclus
  • Piscine Olympique Antigone à Montpellier : fermée du 1er au 30 septembre 2018 inclus (2ème tranche des travaux permettant l'accès aux personnes à mobilité réduite)
  • Piscine Les Néréides à Lattes : fermée du 3 au 16 septembre 2018 inclus
  • Centre Nautique Neptune à Montpellier : fermé le 3 septembre.

Montpellier se souvient des héros de la Libération

Dimanche 26 août 2018, diverses cérémonies ont été organisées à l'occasion du 74e anniversaire de la libération de Montpellier, des commémorations hommages pour ne pas oublier, la guerre, les victimes et la victoire des Alliés. C'était il y a 74 ans, les troupes du général Jean de Lattre de Tassigny, commandant de la première armée française, arrivaient à Montpellier pour libérer la ville de l'occupation allemande.


En présence du préfet de l'Hérault, du maire de Montpellier, de la députée Patricia Mirallès, de la députée européenne Virginie Rozière,  de nombreux élus représentant le département de l'Hérault, la région Occitanie et la ville de Montpellier,  des associations d'anciens combattants et de la police nationale, la gendarmerie et le SDIS Hérault pour honorer la mémoire des résistants.

La cérémonie commémorative du 74ème anniversaire de la Libération de la Ville de Montpellier avait lieu ce 26 août dès 9h devant le site de la sinistre villa des rosiers, siège de la Gestapo où la police allemande de 1942 à 1944 questionna cruellement des centaines de résistants en amont des pelotons d'exécution. Puis à 9h30, la cérémonie s'est poursuivie à quelques pâtés de maisons devant  la Caserne de Lauwe qui fut réquisitionnée pour servir aux miliciens. En ces lieux, furent interrogés sous la torture des opposants au régime nazi :  des syndicalistes, des communistes, des Juifs... La milice s'y illustra par la cruauté de ses méthodes.

"En ce 74ème anniversaire de la Libération de Montpellier, se souvenir de tous les Héros qui ont combattu le régime nazi, avec courage et au péril de leur vie, pour que nous puissions vivre libres ! Nous avons rendu hommage, comme nous le faisons chaque année, aux Martyrs de la Résistance victimes de la Gestapo devant le site de la sinistre villa des rosiers, siege de la Gestapo. " Philippe Saurel est revenu sur le devoir de mémoire en égrenant le nom de plusieurs martyrs dont les époux Pignol, l'ingénieur Jean Guizonnier, chef des sapeurs pompiers de la ville, Raoul Batany et tant d'autres. A l'occasion de cette cérémonie, les geôles sanctuarisées étaient ouvertes au public.

La fin de matinée s'est déroulée avec un rassemblement sur le kiosque Bosc, esplanade Charles de Gaulle et la foule précédée des autorités avec les édiles s'est dirigée en cortège vers le Monument aux morts de la guerre de 1939 -1945.

"Se souvenir de tous les Héros qui ont combattu le régime nazi, avec courage et au péril de leur vie, pour que nous puissions vivre libres ! Cette cérémonie, ajouta Philippe Saurel lors de son allocution, faillit ne plus être perpétuée sans la bonne volonté des associations des anciens combattants."

Allocutions du maire Philippe Saurel et du préfet Pouëssel, les dépôts de gerbes, la minute de silence et la Marseillaise se sont succédé au Monument aux Morts des Martyrs de la Résistance sur l'esplanade, allée de Lattre de Tassigny.

Cette cérémonie empreinte de dignité et de respect s’est terminée par un vin d’honneur très convivial offert par la ville auquel assistaient de très nombreux Montpelliérains.