Qui en veut à la Présidente de l'Association des commerçants de Montpellier?

A Montpellier, dans l'Ecusson, c'est la stupeur : dans la nuit de vendredi au samedi 22 mai, la vitrine de la boutique Daudé a été vandalisée, recouverte de propos injurieux.

 Quand la bêtise humaine et la méchanceté s'allient afin d'essayer de réduire à néant les petits commerçants du centre de Montpellier....

 Pour preuve de leur courage imbécile, certains décident de s'attaquer à la Présidente de l'Association des commerçants du centre de Montpellier en placardant de nuit des affichettes injurieuses et méchantes sur les deux vitrines du magasin Daudé, situé rue Jean Moulin, juste en face de l'Hôtel Saint Côme, siège de la Chambre de Commerce et d'Industrie de l'Hérault...

 "Il semblerait que tous nos petits commerces locaux déplaisent et dérangent les innombrables grandes chaines qui ont décidé de s'implanter partout et d'enlever à nos cœurs de villes leur âme et leur humanité" constate Odette Daudé la gérante de cette belle boutique, une véritable institution qui propose des sous-vêtements de qualité depuis une demi siècle

Madame Daudé est bien sûr consternée par la stupidité de ceux qui veulent la mort de nos commerces traditionnels... est très ferme et très lucide: oui elle résistera et ne lâchera rien devant ces gros qui veulent tout s'approprier. Oui elle continuera à se battre pour elle et pour tous ceux qui dans le centre historique de Montpellier travaillent dans leurs commerces traditionnels, oui elle sait que malgré ce que nous venons tous de subir le but est de se serrer les coudes et d'avancer pour que notre économie locale subsiste.... Elle sait aussi qu'il ne faut en aucun cas faire d'amalgame et imputer ces méfaits à des groupes ou des personnes irresponsables  dont on ne sait qui les manipule..

Mais où se cachent les coupables ?

Des propos aussi stupides et aux relents antisémitiques sont insupportables. Espérons que tout soit fait pour que les auteurs de cette ignominie soient condamnés sévèrement. En  visionnant les images enregistrées par les caméras de surveillance extérieures, la police devrait pouvoir identifier et arrêter ces provocateurs de haine raciale dans une ville  où la tolérance est une tradition millénaire...

M.T. Nègre