Tests salivaires : la ministre Frédérique Vidal en déplacement à Montpellier

Jeudi 30 avril, Frédérique Vidal, Ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation a rendu visite aux équipes de recherche du laboratoire montpelliérain Sys2Diag, une unité mixte CNRS-ALCEDIAG.

Spécialisé dans les recherches de pointe innovantes et créé par la CNRS en alliance avec  ALCEDIAG, une filiale du groupe ALCEN, le laboratoire de recherche Sys2Diag travaille dans les méthodes diagnostiques. Il est dirigé par  Franck Molina, membre du CARE - Comité Analyse Recherche Expertise - composé de 12 chercheurs et médecins qui conseillent l'Elysée et a pour rôle de « regarder ce qui est possible techniquement, ce qui est prêt dans les laboratoires ».

« ... la recherche française mobilisée sur tous les fronts et dans tous les territoires comme ici à Montpellier où la communauté scientifique dans son ensemble travaille au développement de nouvelles méthodes de dépistage », a expliqué la ministre sur son compte Twiter.


la ministre devant le laboratoire de génétique humaine à Montpellier dirigé par Monsef Benkirane

De nouvelles méthodes de dépistage viral à venir à Montpellier

Elle s'est rendue ensuite auprès de plusieurs entreprises qui ont annoncé leur participation au développement, à la production et à la distribution d’un test salivaire de dépistage rapide, notamment à l’Institut de Génétique Humaine, l’un des laboratoires les plus importants en matière de génétique humaine et de virologie moléculaire - Unité mixte CNRS-Université de Montpellier - et a échangé enfin avec des représentants de la start-up SeqOne, qui travaille sur une méthode de dépistage du Covid-19 par séquençage haut débit.