La Ville de Montpellier organise du 8 juin au 28 juillet 2019 la 13è édition de la Zone Artistique Temporaire

Zone Artistique Temporaire du 8 juin au 28 juillet 2019 - 100 artistes invités

13e édition quartier Ecusson, cœur de ville.

La Ville de Montpellier organise du 8 juin au 28 juillet 2019 la 13è édition de la Zone Artistique Temporaire (ZAT). Après le quartier Prés d’Arènes, c’est le cœur de ville qui a été choisi pour accueillir cet événement artistique grand public. La direction artistique a été confiée pour la première fois, et pour accompagner l’ouverture du MOCO Hôtel des collections, à Nicolas Bourriaud, Directeur général de Montpellier Contemporain.

En préfiguration de l’ouverture du MOCO Hôtel des Collections prévue le week-end du 29-30 juin 2019, l’exposition internationale 100 artistes dans la ville –  ZAT 2019 propose  du 8 juin au 28 juillet prochain une véritable effervescence artistique au cœur du centre historique de Montpellier.  Ce parcours urbain axé sur l’art contemporain relie les trois piliers du MOCO Montpellier Contemporain : l’Hôtel des collections, le centre d’art La Panacée et l’Ecole Supérieure des Beaux-Arts.

100 artistes dans la ville - ZAT 2019 fait référence à un projet initié par le groupe d’artistes ABC Productions (Tjeerd Alkema, Jean Azemard, Vincent Bioulès et Alain Clément) de Montpellier, qui en 1970, avait donné lieu à une vaste exposition dans l’espace urbain. Près de 50 ans plus tard, Nicolas Bourriaud, directeur général du MOCO, rend hommage à cet événement passé et mobilise les plus grands artistes actuels avec de nombreuses nouvelles productions, spécialement réalisées pour l’occasion. Parmi les artistes invités, Neïl Beloufa, Berdaguer & Péjus, Hicham Berrada, Braco Dimitrijević,  Agnès Fornells, Gloria Friedmann, Mona Hatoum, Fabrice Hyber, Pascale Marthine Tayou, Mathieu Mercier, le collectif OPAVIVARÀ!, ou encore Jeanne Susplugas. En proposant des expositions de collectifs d’étudiants issus de l’ESBA Montpellier, ces rendez-vous donnent à voir la richesse de la création artistique des artistes émergents.

De plus, l’exposition s’enrichit d’une sélection d’œuvres issues de La Strada, remarquable exposition organisée par Hou Hanru, directeur général du MAXXI à Rome. Présentée cet été à la Panacée, l’exposition La Rue confirme le lien entre les pratiques artistiques les plus actuelles et leur ancrage dans l’espace public. 100 artistes dans la ville - ZAT 2019 renforce ainsi de manière significative, l’identité de la ville en tant que destination culturelle incontournable sur la scène de l’art contemporain. Elle offre également l’occasion de dévoiler trois nouvelles commandes publiques dans l’espace urbain avec les œuvres d’Abdelkader Benchamma, Dominique Figarella et Lili Reynaud Dewar.

Ce parcours protéiforme offert en visite libre au plus large public durant l’été 2019 permet donc aux visiteurs une déambulation à ciel ouvert pour une découverte des ressources culturelles et historiques de la ville sous l’angle de la création contemporaine. Les dimensions exceptionnelles de cet événement devraient inciter également les montpelliérains à renouveler leur regard sur leur environnement quotidien. De nombreuses actions de médiation seront proposées : visites commentées, podcasts « parole d’artiste », guides écrits, audio-guides...

Au fil des jours, cet enthousiasme artistique sera entretenu par des temps forts qui viendront émailler cette programmation : rencontres, conférences, performances et fêtes notamment lors du lancement de 100 artistes dans la ville - ZAT 2019 et de l’inauguration du MOCO les 29 et 30 juin 2019. Une table ronde historique inaugurale réunira les acteurs de l’époque, parmi eux, Vincent Bioulès, dont l’œuvre sera mise à l’honneur par une rétrospective au Musée Fabre du 15 juin au 6 octobre 2019.

Nouvelle expo à Lattes "collection de torques"

 

Explorée depuis le XIXe siècle, la craie champenoise a livré un nombre considérable de nécropoles généreuses en objets qui ont aidé les générations successives d’archéologues à forger des références partagées pour construire et reconstruire l’image des Gaulois.
D’abord convoités pour leurs qualités antiques et esthétiques, les torques, ces colliers rigides caractéristiques, faits de bronze ou d’or, mis au jour en Champagne sont rapidement considérés comme des indices incontournables pour concevoir la chronologie de l’âge du Fer européen.

« Torques et compagnie. Cent ans d’archéologie des Gaulois dans les collections du musée d’Épernay », c'est le thème de la nouvelle exposition de Lattara au Musée Henri Prades de Lattes qui sera présentée jusqu'au 2 septembre 2019.

Une riche collection de 350 objets retraçant 100 ans d’archéologie des Gaulois en Champagne...

» Echos/Lattes