BIEN ETRE ET SANTE AU SEIN DE L' ENTREPRISE

Belle réussite que cette conférence organisée par la Chambre de Commerce et d'Industrie de l'Hérault, ce 2 avril dans l'amphithéâtre de Montpellier Business School en collaboration avec le Groupe Gnosis Santé: 

 

 

 

  

   

 

Invités par André Deljarry, Président de la CCI Hérault, le Docteur Ruth Nevesny Présidente de Gnosis Santé et Max Ponseille PDG du Groupe OC Santé, 400 chefs d'entreprises ont répondu présents.

En ouverture, André Deljarry cite les mots de Socrate: "existe-t-il pour l'Homme un Bien plus précieux que la Santé.", et rappelle que la Prévention est la clef de tout: pour être performant, il est primordial de prendre soin de sa santé. La santé de l'entrepreneur et de ses collaborateurs est le premier capital immatériel d'une TPE ou d'une PME. C'est pourquoi la CCI Hérault, qui représente désormais  70000  entreprises avec 6000 créations annuelles, a tout de suite décidé de soutenir la cellule d'écoute et de suivi  d'Amarok (Président Olivier Torrès), 1er Observatoire de la santé du dirigeant . Dès 2017  la CCI Hérault a organisé des rencontres sur la gestion du stress, le sommeil, la forme physique...avec la fondation MMA des Entrepreneurs du futur, l'Observatoire Amarok. André Deljarry présente ensuite le Docteur Ruth Nevesny qui a créé, il y a 10 ans, GNOSIS SANTE au sein de la clinique du Millénaire (Groupe OC Santé) en plaçant  l'Humain au cœur de son métier. Ainsi, en 1 journée, un chek up complet sera fait. Puis, c'est Max Ponseille, PDG du Groupe OC Santé qui rappelle le parcours de ce Docteur et  développe ensuite  les douleurs et contraintes rencontrées par l'Homme qui impliquent désormais que la santé au travail fait partie de la santé publique. Depuis quelques années, l'espérance de vie stagne.

Ruth NEVESNY, ensuite, à travers ses multiples expériences en France mais aussi dans le Monde ,souligne que l'entreprise est devenue un lieu légitime de promotion de la santé mais aussi désormais un levier économique, un enjeu capital, stratégique. Investir dans le bien être et la santé des collaborateurs c'est donner de la valeur à l'entreprise, permettant de mieux gérer les facteurs de risque. Yoga, sophrologie, méditation permettent ainsi à l'individu de faire face aux situations de stress. L'alimentation joue aussi un rôle primordial pour la santé et le bien être. Il en est de même pour la sédentarité (be walk = levez vous). Le burn out coûte 20 milliards d'euros en Europe, 50/60% des journées de travail perdues seraient liées au stress, 22% des travailleurs sont touchés, 25% des cadres, ce qui coûte 107 milliards qui manquent à la croissance française (4,7 % du PIB). S'adressant aux mutuelles, dont certaines sont présentes ce soir, elle présente une diapositive: "le toboggan de la vie"qui montre que nous avons 15 ans de retard sur la Suède (apparition  de problèmes de santé à 60 ans en France mais 75 ans en Suède ) mais en Suède les mutuelles consacrent 10% pour la prévention et seulement 2% en France. Regroupement et coordination optimale des différentes consultations (8h), toujours de façon personnalisée, jamais systématiques permettent d'éviter que manque de temps et disponibilité soient un facteur de risque supplémentaire. Il faut donc des journées consacrées à la médecine des 4 P (Préventive, Prédictive, Personnalisée et Participative) et bientôt  et déjà des 5P et 6P avec l'émergence de l'Intelligence Artificielle.
(retrouvez en fin d'article les thèmes de sa conférence). 

C'est ensuite au tour des Présidents des grands Groupes présents d'expliquer les démarches mises en oeuvre au sein de leur entreprise .

Mohed ALTRAD , qui est venu avec plusieurs joueurs de son club de rugby, demande à l'un d'entre eux qui est aussi Médecin, Jannie DUPLESSIS, (Champion du monde avec l'Afrique du Sud) de nous parler de son expérience au sein du club; il remercie également Max Ponseille d'avoir signé une Convention avec son club de rugby et d'essayer de soigner et mettre en forme les joueurs. Mohed Altrad nous explique sa vision Santé dans son entreprise (42000 personnes dans une centaine de pays, leader mondial dans la prestation de services à l'industrie mais aussi dans la fabrication d'éléments dédiés au marché de la construction et du bâtiment); il est très attaché aux valeurs humaines dans l'entreprise et il explique que la relation avec la médecine est différente selon les continents. Il y a des accords avec 400/500 médecins dans le monde. Les valeurs peuvent être différentes selon le pays mais il y a des valeurs universelles (adoptées chez Altrad à la suite d'un séminaire) telle que le Courage, la Convivialité...
Voir la charte de l'entreprise: cliquer ici  

Marc PROUX , ancien Président du Groupe système U (en coopérative depuis 40 ans, basé à Vendargues, 1200 collaborateurs, 230 magasins, 180 chefs d'entreprises indépendantes) explique que, actuellement déjà une centaine de chefs d'entreprises ont été pris en charge en 8 ans par Gnossis Santé. Un bon retour qui libère ensuite de l'énergie puis un suivi dans l'ensemble de l'entreprise avec la mise en place de groupes de travail. Anticipation, Prévention sont les clefs d'un meilleur avenir.

Pierre MESTREPrésident fondateur d'Orchestra (basé à Saint Aunès, leader mondial du marché  de la puériculture avec 600 points de vente dans 40 pays, 3800 salariés) montre à travers des exemples concrets que la motivation dans l'entreprise  passe par une préoccupation de santé et de bien être. Pierre Mestre a mis l'accent non pas sur la réussite mais sur l'ECHEC, lié à des micros stress , à un manque de bienveillance basique.

"Le bien être, ce n'est pas du budget, une posture prise, cela doit briller dans les yeux, cela doit venir du cœur et les gens doivent le sentir. on le sait tous, mais il faut se le rappeler car cela dérape très vite, la preuve sur notre entrepôt de Montpellier et on s'est aperçu que le bon sens nous avait quitté et on arrive très vite au contraire du résultat souhaité. Je resterai désormais beaucoup plus vigilant ".

Michel MATEU, DG du groupe Hexis (Frontignan): "L'entretien du corps et donc de l'esprit est le passage incontournable pour toute entreprise".

David Bank, DG des services de Mauguio, fait ensuite remarquer que l'on retrouve  dans le secteur public les mêmes ingrédients que dans le secteur privé , dès lors que l'on parle de la santé. Le résultat de l'entreprise ce n'est pas que des chiffres, ce sont aussi des hommes. L'économie dépend des hommes qui la conduisent, les politiques publiques, c'est exactement pareil.

Le Professeur Christophe PIOT, cardiologue, parle ensuite de ce qui va augmenter, au delà du tabac, du diabète, de l'hyper tension, les risques de l'infarctus, le stress chronique, le stress aigü.

Le Docteur Stephane CADE, cardiologue, qui s'occupe des équipes de sport (handbal , rugby ...) commence par... demander à la salle de se lever ..!! ce qui permet, explique-t-il de lutter contre la sédentarité car même si l'on fait tous les jours du sport, rester assis 8h par jour fait de l'homme un sédentaire avec tous les risques afférents.

 Pour le Directeur de l'observatoire du dialogue social, il reste un long chemin à parcourir: 1400 entreprises de plus de 1000 salariés ont bien atteint un certain standard de pratiques en matière de santé et de sécurité mais il reste les 17 M de salariés d'où 2 propositions: - la Ministre du travail et la Ministre de la santé ont envoyé il y a 3 semaines un document d'orientation aux partenaires sociaux pour donner une impulsion nouvelle et développer dans notre pays une Nouvelle Culture de la Prévention, ce qui devrait déboucher d'ici la fin de l'année sur un projet de loi sur LA SANTE AU TRAVAIL - Nous devons être, individuellement, les porteurs et pour les entreprises il faut une première de cordée, c'est bien le rôle de Rruth Nevesny à travers ses 5 ou 6P,. Il faut intégrer cette démarche, actuellement ouverte aux seuls dirigeants, dans la protection sociale  complémentaire de tout salarié. Il vaut mieux investir à partir de 50 ans sur ces démarches là , dans le cadre du Pacte Santé, et ce sera le rôle du régime Général de la Sécurité Sociale et des Mutuelles. Nous sommes en phase de progression: la prévention et désormais la culture de la prévention .

Les Thèmes de la conférence de Ruth NOVESNY en images  

 

J Negre