Mobilité à Montpellier : vers la réduction du trafic

En réunion de presse ce mercredi 20 février, Philippe Saurel  a présenté l'opération Places à Tous, projet emblématique de réaménagement du cœur de Montpellier concerté avec les Montpelliérains. C’est aussi améliorer les liaisons piétons et vélos  au centre-ville, réorganiser les accès parkings / voitures et la mise en place de la "Zone à Faibles Emissions". 

La mobilité et la gestion des flux de déplacements sont un angle essentiel de la réhabilitation du trio composé de la Place de la Comédie, l'Esplanade Charles de Gaulle, et la dalle du Triangle, au coeur de l'une des plus grandes zones piétonnes d'Europe, la seconde, après Venise. Plusieurs données essentielles sont à prendre en compte afin de dessiner, avec plus de précisions, ce que sera le prochain visage du coeur de Montpellier et de sa Métropole.

  • le tunnel de la Comédie perd progressivement sa fonction de transit. Mis en service en 1986, il a permis d'enfouir la circulation de la Route Nationale 113, rendant ainsi la Place de la Comédie piétonne. Les lignes de tramway et les aménagements successifs du centre-ville dont la réhabilitation du jeu de Paume..., y ont réduit les flux de transit.

L'arrivée prochaine de la ligne 5, impliquant la fin de la circulation sur une partie de l'avenue Clémenceau, confirmera cette tendance. Ainsi, le tunnel de la Comédie perdra la majeure partie de son trafic pour assurer surtout l'accès aux parkings souterrains du centre-ville. Ainsi les véhicules souhaitant aller du sud au nord de la Ville contourneront l’Ecusson au lieu de le traverser selon le principe s’appliquant déjà aux transits Nord-Sud par exemple.

Pour garantir la vitalité du centre et tout particulièrement des commerces, les accès à tous les parkings seront privilégiés quant à eux. Dans cette logique, la réduction, voire la suppression de la trémie Victor Hugo sont des hypothèses envisageables. Elles permettraient notamment d'améliorer les liens piétons allant vers les Halles Laissac et le MOCO, tout comme la piétonnisation de la rue de Verdun, ainsi que certains espaces publics situés au Sud de la place de la Comédie, actuellement à l'étude.

Ces hypothèses, qui alimentent la réflexion en cours sur ces 3 grands espaces publics, sont soumises au débat à travers cette seconde réunion publique ;

  • la création de la ZFE. Le 8 octobre dernier, au Ministère de la Transition Ecologique, Philippe Saurel s'est engagé dans la création d'une ZFE - Zone à faibles émissions, avec pour objectif de réduire les émissions de polluants et d'améliorer la qualité de l'air, et ce grâce à la restriction de la circulation des véhicules les plus polluants. La réorganisation des livraisons qui reposent actuellement sur l’entrée en cœur de ville de camions de tonnages importants et très polluants constituera la première phase de déploiement de cette ZFE. En ce sens, deux espaces de logistique urbaine existent déjà sur le site de la Poste Rondelet et au parking Europa. Ils permettent la desserte du "dernier kilomètre" par des véhicules propres ; 
  • le réseau de transport en commun et à venir. A l'horizon de la ligne 5, près de 70% des habitants de la Métropole auront accès au centre-ville en moins de 30 minutes ; 
  • le développement du plan vélo. En centre-ville, le développement du plan vélo se traduit par de nouveaux circuits mais aussi par la création du parc vélo gare - 400 places à terme-  qui viendra compléter les 1500 places de stationnement existantes.

Exposition "L'aventure phocéenne" à Lattara

Du samedi 23 novembre 2019 au lundi 6 juillet 2020

"L'aventure phocéenne. Grecs, Ibères et Gaulois en Méditerranée nord-occidentale", exposition temporaire

C’est l’histoire de cette rencontre entre Grecs, Ibères et Gaulois que l’exposition se propose de mettre en récit, sur les territoires situés entre Nikaia (Nice) et Emporion  (Ampurias).

Au sein d’un parcours chronologique - du VIIIe - Ier s. av. notre ère - différentes thématiques permettront d’appréhender la réalité de ces interactions.
Navigations méditerranéennes, relations économiques, contacts culturels, fondation de colonies, dynamiques des comptoirs commerciaux et conflits armés seront ainsi illustrés par plus de 400 œuvres provenant de musées méditerranéens ...

» Beaux-arts/Expos