Montpellier : 2 000 personnes sur la Comédie

Acte XIV du Mouvement des gilets jaunes, un chiffre en baisse ce 16 février 2019 dans le centre-ville de Montpellier

Samedi dans l'après-midi, près de 2 000 manifestants - 1 200 selon la préfecture - ont défilé de la rue de la Loge à la gare Saint-Roch après un rassemblement vers 14h sur La Comédie avant d'être repoussés vers 18h30 en direction de l'Esplanade Charles-de-Gaulle.

Un dispositif au coût de 20 000 euros pour retrouver l'art de vivre en centre-ville

Côté commerçants, la Chambre de Commerce et d’Industrie de l'Hérault avait déployé 130 agents de sécurité et 4 coordinateurs de la société de surveillance Nicollin, de 12h30 à 19h30, à raison d'un vigile pour cinq commerces, une première en France, pour tenter de sauver ce dernier samedi des soldes et redonner un climat de confiance avec le centre-ville déserté. « Depuis le 17 novembre, donc depuis 14 samedis, le commerce du centre-ville est pénalisé par le mouvement... », s'était insurgé André Deljarry en conférence de presse le 14 février.

Cela n'empêcha pas certains magasins de baisser le rideau métallique ou de fermer leur établissement à l'approche des manifestants. A 17h, les clients étaient au rendez-vous et 80% des terrasses étaient pleines, place Jean Jaurès. En fin de journée, la rue de la Loge et la rue de la République étaient bloquées par les gendarmes mobiles et les policiers de la sécurité publique. A 20h30, le bilan de la journée a été livré par la préfecture de l'Hérault : huit manifestants ont été interpellés et placés en garde à vue pour plusieurs faits dont des jets de projectiles envers les services de l'ordre entre autres.

VACANCES en Méditerranée. La mer en Occitanie

Aigues-Mortes en Camargue 

220 km de côtes préservées, de la Camargue gardoise à la côte vermeille : c’est ça la mer en Occitanie.
Avec un taux record de plages et de ports Pavillons Bleus, du grand soleil et une mer à 24°C l’été. Baignade, sports nautiques, thalassothérapie, balades naturalistes, culturelles ou gastronomiques : c’est le cocktail de votre été en Occitanie, entre villages de pêcheurs, ports de plaisance et stations balnéaires.
De plus, détendez-vous en thalasso à Banyuls-sur-MerLa Grande-MottePort-CamargueSaint-CyprienCanet-en-Roussillon. Retrouvez la forme à Balaruc-les-Bains, 1ère station thermale de France.
Côté stations balnéaires, parmi nos 28 stations balnéaires, faites votre choix. Vous avez les capitales européennes du camping ou du naturisme (Argelès-sur-Mer, Le Cap d’Agde) ; les familiales (Collioure, Saint-Pierre-la-Mer, Vias, Carnon, Palavas-les-Flots) ; les sportives (Leucate, Frontignan) ; les branchées (Canet-en-Roussillon) Vous avez aussi le côté nature (La Palme, Vic-la-Gardiole), rétro (Banyuls-sur-Mer, Valras) et moderne (La Grande Motte, Port Camargue). Sans oublier les villages de pêcheurs tel que Port-Leucate ou Le Grau d’Agde...

» Echos/Occitanie