Airbnb passe à la caisse

Dans les villes ou régions où Airbnb a passé des accords avec les collectivités locales pour collecter les taxes locales pour le compte des hôtes, Airbnb calcule les taxes locales applicables et les prélève aux voyageurs au moment de la réservation. Airbnb se charge ensuite de remettre les taxes collectées aux autorités fiscales compétentes pour le compte des hôtes.

Airbnb règle ainsi ces jours-ci la taxe de séjour aux communes françaises qui l'ont demandée, soit 1,5 million d'euros de taxe de séjour aux villes d'Occitanie. C'est la ville de Montpellier qui recevra le plus gros chèque : près de 450 000 euros suivie de Toulouse avec 270 000 euros. Reste que le département de l'Hérault est celui qui recevra le plus au titre de la taxe de séjour de 2018, au moins 650 000 euros. Sète recevra 52 000 euros et Agde 48 000 euros.