Un composteur de quartier aux Grisettes

Appuyée par la loi sur la transition énergétique pour la croissance verte, Montpellier Méditerranée Métropole poursuit son action sur la valorisation des biodéchets.

Dans cette démarche, le premier composteur collectif de quartier a été mis en place ce vendredi 30 juin, à Montpellier, aux Grisettes, en haut de la rambla des Calissons. Trois modules ont été mis en place et deux modules viendront compléter le dispositif dans les prochains jours. Cet équipement doit ainsi permettre la valorisation locale de trois tonnes de biodéchets par an.
Décoré le jour même par les enfants de l’école Beethoven, les riverains ont ensuite été invités à découvrir ce tout nouvel équipement le samedi 1er juillet. Outre la possibilité pour les riverains de venir récupérer gratuitement un bioseau facilitant le geste du tri, les agents de Montpellier Méditerranée Métropole étaient à disposition du public pour lui apporter des renseignements sur ce dispositif et des conseils sur la pratique du compostage.

Revalorisation des déchets

Lorsque le bac d'apport est plein, les référents du site - habitants formés par la métropole de Montpellier - le vident dans le bac de maturation et le laissent "travailler". Les bactéries et autres organismes (vers,...) finissent leur œuvre pour qu’au bout de quelques mois se forme le compost, matière utilisée pour enrichir le sol. Une fois que le bac de maturation a bien "travaillé", les référents du site organisent une opération de tamisage et le compost récupéré est distribué aux riverains.

Nouvelle expo à Lattes "collection de torques"

 

Explorée depuis le XIXe siècle, la craie champenoise a livré un nombre considérable de nécropoles généreuses en objets qui ont aidé les générations successives d’archéologues à forger des références partagées pour construire et reconstruire l’image des Gaulois.
D’abord convoités pour leurs qualités antiques et esthétiques, les torques, ces colliers rigides caractéristiques, faits de bronze ou d’or, mis au jour en Champagne sont rapidement considérés comme des indices incontournables pour concevoir la chronologie de l’âge du Fer européen.

« Torques et compagnie. Cent ans d’archéologie des Gaulois dans les collections du musée d’Épernay », c'est le thème de la nouvelle exposition de Lattara au Musée Henri Prades de Lattes qui sera présentée jusqu'au 2 septembre 2019.

Une riche collection de 350 objets retraçant 100 ans d’archéologie des Gaulois en Champagne...

» Echos/Lattes