Exercice attentat à la faculté de médecine

Un exercice supervisé par la Police Nationale

L'Université de Montpellier a répondu présente pour accueillir un exercice de simulation d’attentat dans ses murs, à l’Institut de Biologie, ce mercredi 24 mai 2017. Organisé et encadré par la Police Nationale, cet exercice a également mobilisé la Préfecture, l'Armée et les Pompiers qui ont ainsi pu tester leur dispositif in situ.

Une centaine de personnels et d’étudiants mobilisés

L’exercice de simulation a mobilisé une centaine de personnels de l’Université et les étudiants de la Faculté de médecine qui suivaient des cours à l’Institut de biologie. Certains personnels avaient accepté de jouer le rôle de victime pour permettre aux Pompiers de travailler la mise en œuvre des "couloirs d'extraction", conformément aux instructions du ministère de l'intérieur qui leur permet, sous escorte rapprochée des forces de l’ordre, d'aller extraire les victimes les plus accessibles.

Renforcer un partenariat crucial en cas de crise

Au-delà de l’exercice de simulation, l’enjeu pour l’Université de Montpellier est aussi de tisser des liens avec les services de police et de renforcer un partenariat qui peut s’avérer crucial en situation de crise. En cas de catastrophe sur les campus, il est en effet impératif que les services de police puissent déployer un dispositif efficace, opérationnel et éprouvé en coordination avec les services de l’Université.

Nouvelle expo à Lattes "collection de torques"

 

Explorée depuis le XIXe siècle, la craie champenoise a livré un nombre considérable de nécropoles généreuses en objets qui ont aidé les générations successives d’archéologues à forger des références partagées pour construire et reconstruire l’image des Gaulois.
D’abord convoités pour leurs qualités antiques et esthétiques, les torques, ces colliers rigides caractéristiques, faits de bronze ou d’or, mis au jour en Champagne sont rapidement considérés comme des indices incontournables pour concevoir la chronologie de l’âge du Fer européen.

« Torques et compagnie. Cent ans d’archéologie des Gaulois dans les collections du musée d’Épernay », c'est le thème de la nouvelle exposition de Lattara au Musée Henri Prades de Lattes qui sera présentée jusqu'au 2 septembre 2019.

Une riche collection de 350 objets retraçant 100 ans d’archéologie des Gaulois en Champagne...

» Echos/Lattes