La ville de Montpellier se met aux couleurs de la diversité

Journée mondiale contre l'homophobie

La Ville de Montpellier participe pour la deuxième fois à la Journée internationale de lutte contre l’homophobie et la transphobie, célébrée le 17 mai. Territoire de tolérance et de diversité, elle condamne fermement les discriminations et les violences liées à l’orientation sexuelle ou à l’identité de genre. A cette occasion, des actions sont mises en place par la Ville de Montpellier. 

Du 17 au 21 mai, la Ville s'habille aux couleurs de l'arc-en-ciel 

A la demande de Philippe SAUREL, Maire et Président de Montpellier Méditerranée Métropole, d’Annie YAGUE, Adjointe au maire, déléguée aux Affaires sociales, et de Jérémie MALEK, Conseiller municipal, délégué à la lutte contre les discriminations, le rainbow flag sera hissé, comme en 2016, sur le fronton de l'Hôtel de Ville, le logo de la Ville de Montpellier sera décliné aux couleurs de l’arc-en-ciel.

Le programme des associations LGBT (Lesbiennes, Gays, Bisexuels et Trans), dans le cadre de cette journée, sera également mis en ligne sur le site internet de la Ville. Montpellier a été la première ville française à hisser le rainbow flag en 2016.

Jusqu'au 19 mai, l'exposition itinérante Projet 17 mai - 40 dessinateurs contre l'homophobie prend place à la Maison pour Tous André Chamson - quartier Cévennes

En proposant cette exposition depuis un an dans les différents quartiers de Montpellier, en partenariat avec SOS Homophobie, la Ville de Montpellier s'engage contre l'homophobie au plus près des habitants. Inaugurée en mai 2016 à l’Hôtel de Ville, l’exposition Projet 17 mai - 40 dessinateurs contre l’homophobie a depuis été accueillie dans 6 Maisons pour Tous sur tout le territoire montpelliérain : Pagnol, Colucci, Chopin, Victor, Voltaire, L’Escoutaïre. Elle sera présentée jusqu'au 19 mai 2017 à la Maison pour Tous André Chamson.

Informations pratiques : 105 rue Gustave Eiffel, quartier Cévennes - Tél. : 04 67 75 10 55
Ouverture  de 8h30 à 17h30. 

Nouvelle expo à Lattes "collection de torques"

 

Explorée depuis le XIXe siècle, la craie champenoise a livré un nombre considérable de nécropoles généreuses en objets qui ont aidé les générations successives d’archéologues à forger des références partagées pour construire et reconstruire l’image des Gaulois.
D’abord convoités pour leurs qualités antiques et esthétiques, les torques, ces colliers rigides caractéristiques, faits de bronze ou d’or, mis au jour en Champagne sont rapidement considérés comme des indices incontournables pour concevoir la chronologie de l’âge du Fer européen.

« Torques et compagnie. Cent ans d’archéologie des Gaulois dans les collections du musée d’Épernay », c'est le thème de la nouvelle exposition de Lattara au Musée Henri Prades de Lattes qui sera présentée jusqu'au 2 septembre 2019.

Une riche collection de 350 objets retraçant 100 ans d’archéologie des Gaulois en Champagne...

» Echos/Lattes