En novembre, le Mois de l’ESS, économie sociale et solidaire

Le Mois de l’ESS se déroule tous les ans au Mois de novembre sur l’ensemble des régions de France.

A Juvignac : Journée mondiale du diabète, ce mardi 14 novembre de 9h à 17h30, salle du Conseil

Le Mois de l’ESS est un catalyseur d’identité. Il permet le renforcement d’un sentiment d’appartenance des acteurs de l’ESS à travers notamment :

la mobilisation des acteurs locaux, régionaux, nationaux ;
la co-organisation d’événements par plusieurs entreprises, réseaux, familles de l’ESS (près de 2000 évènements en 2016) ;
l’affichage des événements (environ 2000) et des organisateurs sous un logo commun ; 
l’intégration des événements et des organisateurs dans un programme collectif.

Le Mois de l’ESS est un propulseur de notoriété : Il constitue une vitrine de l’ESS et permet d’accroître sa visibilité auprès des acteurs, des partenaires, des institutions, du grand public à travers notamment :

des manifestations de toute nature : portes ouvertes, visites d’entreprise, conférences, forums, formations, rendez-vous festifs… 
des manifestations dans tous les secteurs d’activité : services à la personne, culture, sport, insertion, développement durable, entrepreneuriat…
une médiatisation locale, régionale et nationale.

L’organisation de l’édition nationale du Mois de l’ESS s’appuie sur un travail en région assuré par les CRESS : mobilisation des acteurs, recensement des événements potentiels et sélection ; appui à l’organisation de manifestations en région ; mobilisation de partenaires financiers régionaux pour la coordination et la promotion du Mois de l’ESS ; élaboration d’un programme régional du Mois ; élaboration et diffusion d’outils de communication (programmes, flyers, affiches, pages web…) ; organisation de la présentation publique ; animation des partenariats médias régionaux et locaux ; bilan régional.

Pour découvrir toutes les manifestations dans la Région : http://www.lemois-ess.org/index.php?

Nouvelle expo à Lattes "collection de torques"

 

Explorée depuis le XIXe siècle, la craie champenoise a livré un nombre considérable de nécropoles généreuses en objets qui ont aidé les générations successives d’archéologues à forger des références partagées pour construire et reconstruire l’image des Gaulois.
D’abord convoités pour leurs qualités antiques et esthétiques, les torques, ces colliers rigides caractéristiques, faits de bronze ou d’or, mis au jour en Champagne sont rapidement considérés comme des indices incontournables pour concevoir la chronologie de l’âge du Fer européen.

« Torques et compagnie. Cent ans d’archéologie des Gaulois dans les collections du musée d’Épernay », c'est le thème de la nouvelle exposition de Lattara au Musée Henri Prades de Lattes qui sera présentée jusqu'au 2 septembre 2019.

Une riche collection de 350 objets retraçant 100 ans d’archéologie des Gaulois en Champagne...

» Echos/Lattes