Solidarité handicap

Le Président du Département partage l’opération brioche de l’UDAPEAI Hérault

Mercredi 4 octobre 2017, Kleber Mesquida, Président du Département et Gabrielle Henry, vice-présidente déléguée à la solidarité-handicap ont reçu M. Aigueperse, Président de l’Union Départementale des Associations de Parents et amis de personnes handicapées mentales et d’Enfants Inadaptés (UDAPEAI) et M. Combe Président de l’APEI Grand Montpellier et Bassin de Thau lors de la traditionnelle opération brioche.
Cet événement fédérateur est l’occasion pour le Département de l’Hérault d’affirmer sa solidarité envers les personnes handicapées mentales. Une solidarité qui profite à d’autres : le Département a offert 650 brioches à des associations d’aide alimentaire : Croix rouge, Secours catholique, Secours populaire, St Vincent de Paul, Les Restos du Coeur, Solidarité Dom Tom Montpellier, Roule contact à Gignac, Epicerie solidaire d’Agde.

Le Département garant des solidarités à la personne

Au-delà du « coup de projecteur » sur cette opération ponctuelle, le Département soutient les associations de handicap en veillant à l’équilibre, la pluralité et la diversité des modes d’accompagnement pour tous les types de handicap. Elles ont été associées à la réflexion du schéma départemental de l’Autonomie 2017-20211 adopté par l’Assemblée départementale en mars dernier. Le Président du Conseil départemental a annoncé les priorités de ce schéma aux représentants de l’APEI : 70 places destinées à l’accueil des jeunes majeurs handicapés seront créées ainsi que 130 places d’accueil des personnes handicapées vieillissantes. La Maison départementale des personnes handicapées est aujourd’hui la porte d’entrée des personnes et familles en situation de handicap.

Le Département consacre la moitié de son budget à soutenir les plus fragiles, notamment les personnes concernées par un handicap, et coordonner l’ensemble des services sur son territoire.
En 2017, la collectivité départementale a dédié un budget de 142,8 M€ à sa politique en faveur du handicap.

 

Le Département organise :
La Journée Départementale de Sensibilisation au Handicap Sur le Thème “Handicapés et Valides, Vivre et Travailler Ensemble” Jeudi 16 novembre 2017, à l’Hôtel du Département à Montpellier (Alco)

 

La LPO lance les écuroducs

Le Département et la LPO construisent des ponts pour sauver les écureuils pas uniquement pour que les écureuils roux puissent jouer aux équilibristes au-dessus des routes départementales mais surtout pour que l'on n'en retrouve beaucoup moins écrasés par des voitures presque tous les jours au petit matin à des endroits stratégiques : dans le cadre d’un partenariat entre la Ligue de Protection des Oiseaux (LPO) et le Département de l’Hérault, ces gracieux animaux pourront bientôt traverser certaines routes dangereuses en toute tranquillité, grâce à un dispositif innovant construit en cordes.

ecuDSC_0005 (21)


Les infrastructures routières fragmentent les habitats naturels de nombreuses espèces animales qui vivent de part et d’autres. Ces animaux sont alors potentiellement exposés à des collisions avec les véhicules lors de leurs traversées. Car l'écureuil roux a une activité associée principalement à la recherche de nourriture, à la construction des nids, à la constitution de réserves, et à la reproduction. Les mâles en particulier consacrent une partie de leur temps à parcourir leur domaine vital, de manière à connaître le statut reproducteur des femelles, afin de pouvoir les féconder durant la courte période où elles seront réceptives. Après la mise-bas, une part importante de l’activité des femelles sera consacrée au soin des jeunes dans le nid.

ecuDSC_0013 (14)

Pour en savoir plus : http://ecureuils.mnhn.fr/ecureuil-roux/biologie-et-ecologie/comportement

Sur certaines routes héraultaises, l’écureuil roux est particulièrement concerné, avec de nombreux cas d’écrasements signalés à la LPO. Ce sont des points où il y a des jonctions entre des forêts qui ont été coupées par les routes.

Ces points ont été identifiés grâce à des vues aériennes.

Aussi, afin de restaurer des connexions écologiques au-dessus des routes recensées, le Département a souhaité s’engager sur un programme partenarial avec la LPO Hérault, lié à la construction de passages aériens pour ces rongeurs très utiles à l'écosystème.
Deux « ponts à écureuils » réalisés avec des cordages ont donc été construits à titre expérimental sachant qu'à d'autres endroits l"on sait que ce procédé fonctionne grâce à la vidéo :

  • sur la RD5 à Villeveyrac, le lundi 30 octobre
  • sur la RD9e2 à St Jean de Fos, le vendredi 27 octobre

Les cordages et leurs équipements associés ont été installés par des grimpeurs professionnels de la LPO, Maëlle et Lucie, aidées par Michel du CEPALE avec le soutien technique et financier des équipes routières départementales. A noter la belle participation de la Fondation Norauto.

écureuil rouxPendant 3 ans, les bénévoles de l'association effectueront un suivi des populations d’écureuils et de leurs comportements sur leur nouveaux « écuroducs », de façon à évaluer l’efficacité de ces équipements discrets et peu couteux. Des garde-manger ont été placés pour diriger les écureuils vers ces cordages.

Si ces corridors biologiques artificiels au-dessus des routes s’avèrent efficaces en matière de migration, le Département n’exclut pas d’élargir leur utilisation à d’autres routes. Les écureuils pourront ainsi explorer de nouveaux territoires en toute sécurité ! En attendant Maëlle et Lucie ont déjà été sollicitées par certains Départements, en France, pour mettre en place de nouveaux écuroducs.
Coût des deux « écuroducs » : 1 100 € l'un financés par le Département de l’Hérault

La vaccination contre la grippe avant l'hiver

Lors d'un point presse organisé le 27 octobre 2017 par la CPAM de Montpellier-Hérault et l'ARS Occitanie, les intervenants allaient dans le même sens : " la vaccination contre la grippe saisonnière a été et reste un progrès incontestable de santé publique",  n'a eu de cesse de marteler Monique Cavalier, Directrice générale de l'Agence Régionale de Santé Occitanie relayant les préconisations liées à la campagne de sensibilisation auprès du public lancée au niveau national  le 6 octobre 2017.

La grippe reste une vraie maladie

La grippe aggrave les pathologies surtout à partir de 65 ans, "elle a sauvé et sauvera des millions de vies", rappelle Monique Cavalier. Malgré les réticences des populations, il faut garder à l'esprit que la vaccination réduit les risques, les impacts de la maladie et les complications. En 2016, 14 400 décès ont été attribués à la grippe saisonnière et à ses complications.

Certes, "la vaccination contre la grippe n'est pas obligatoire auprès du personnel médical - hôpitaux et cliniques -, ajoute le professeur Vincent le Moing, infectiologue au CHU de Montpellier, mais elle reste le premier geste pour se protéger et protéger les patients de la grippe. "Chaque cadre de santé de chaque service incite le personnel à se faire vacciner au CHU".

Mais leur taux de vaccination reste encore insuffisant dans les établissements de santé et médico-sociaux. Cette priorité concerne aussi les personnels soignants des établissements qui accueillent des personnes âgées : l’hiver dernier près de 150 cas groupés d’infections respiratoires aigües ont été pris en charge dans des Etablissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes -Ehpad- de la région. Comme tout à chacun, "on évitera d'approcher nos aînés, les jeunes enfants dont l'immunité est plus faible".

La grippe en Occitanie

En 2016, plus d'un million de personnes fragilisées ont été invitées à se faire vacciner par les Caisses d’assurance maladie de l’Occitanie, soit une augmentation de plus de 4% d’invitations envoyées par rapport à 2015. Cette année en 2017, 1 044 188 personnes vont recevoir un courrier de leur caisse d'assurance maladie les invitant à se faire vacciner. Au cours de l’hiver dernier, près de 3400 personnes sont passées aux urgences pour une grippe ou un syndrome grippal dont plus de 130 cas graves de grippe qui ont été pris en charge par les services de réanimation dans les hôpitaux de la région. 60% d'entre eux touchaient des personnes âgées. 

Sur les 17 régions françaises, l'Occitanie se place à la 9ème place avec un taux de 47.2% de vaccination contre la grippe saisonnière - chiffres issus des travaux publics santé France 2016 -  alors que l’OMS estime que 75% de la population concernée devrait être vaccinée pour assurer une couverture individuelle et collective suffisante. "Les taux les plus favorables se trouvent en Haute Garonne et le top est atteint en Ariège", annonce Claude Humbert, directeur de la CPAM de l'Hérault et Directeur Régional Coordinateur de la gestion du Risque Occitanie. "A Montpellier, il faudrait densifier ce taux qui se tient à la moyenne", estime M. Humbert.

Composition du vaccin 2017-2018

Suite à la recommandation de l'OMS, Michigan, Hong Kong, Brisbane sont les trois souches virales retenues pour le vaccin sur la base de celles qui ont circulé l'hiver précédent et susceptibles d'être présentes cette année, soit deux souches H1N1 - H3N2 et une souche B. Avec la campagne de communication lancée en octobre dernier, et son slogan « Ne laissons pas la grippe nous gâcher l'hiver », spots télé, annonces presse, réseaux sociaux et affichages dans les centres médicaux seront associés aux messages de prévention télévisés sur les gestes barrière à adopter à compter de la mi-novembre. L'assurance maladie précise certains cas de contre-indications communes à tous les vaccins grippaux : hypersensibilité avérée aux substances actives, à l’un des excipients, aux protéines de l’œuf, aux substances présentes à l’état de traces.

 

Les plus fragiles invités à se faire vacciner gratuitement

La grippe représente un risque de complications parfois graves : il s’agit notamment des personnes de 65 ans et plus, celles atteintes de certaines maladies chroniques - diabète, insuffisance cardiaque ou respiratoire, par exemple - les femmes enceintes et les personnes souffrant d’obésité morbide. La grippe est une infection respiratoire qui peut entraîner chez les personnes à risque des complications graves, telles qu’une pneumonie ou l’aggravation d’une maladie chronique déjà existante - diabète, insuffisance cardiaque ou respiratoire ...

La campagne de vaccination antigrippale a pour objectif de protéger des populations pour lesquelles la grippe représente un risque pour leur santé. Le vaccin grippal est recommandé, par le Haut conseil de la santé publique, pour toutes les personnes de 65 ans et plus et pour certaines catégories de personnes considérées comme fragiles. C’est le cas des patients souffrant de certaines pathologies chroniques (affections respiratoires, cardiovasculaires, diabète,...), des femmes enceintes pour qu’elles se protègent elles-mêmes et pour protéger leurs nourrissons, et des personnes en situation d’obésité morbide ainsi que l’entourage familial des nourrissons âgés de moins de 6 mois présentant des facteurs de risque graves.

 

Le Département construit des ponts pour sauver les écureuils

Les écureuils roux pourront jouer aux équilibristes au-dessus des routes départementales : dans le cadre d’un partenariat entre la Ligue de Protection des Oiseaux (LPO) et le Département de l’Hérault, ces gracieux animaux pourront bientôt traverser certaines routes dangereuses en toute tranquillité, grâce à un dispositif innovant construit en cordes.
Les infrastructures routières fragmentent les habitats naturels de nombreuses espèces animales qui vivent de part et d’autres. Ces animaux sont alors potentiellement exposés à des collisions avec les véhicules lors de leurs traversées.
Sur certaines routes héraultaises, l’écureuil roux est particulièrement concerné, avec de nombreux cas d’écrasements signalés à la LPO. Aussi, afin de restaurer des connexions écologiques au-dessus des routes recensées, le Département a souhaité s’engager sur un programme partenarial avec la LPO Hérault, lié à la construction de passages aériens pour ces rongeurs très utiles à l'écosystème
Deux « ponts à écureuils » réalisés avec des cordages seront donc construits à titre expérimental :

  • sur la RD5 à Villeveyrac, le mercredi 25 octobre
  • sur la RD9e2 à St Jean de Fos, le vendredi 27 octobre

Les cordages et leurs équipements associés seront installés par des grimpeurs professionnels de la LPO, avec le soutien technique et financier des équipes routières départementales.
Pendant 3 ans, les bénévoles de l'association effectueront un suivi des populations d’écureuils et de leurs comportements sur leur nouveaux « écuroducs », de façon à évaluer l’efficacité de ces équipements discrets et peu couteux.
Si ces corridors biologiques artificiels au-dessus des routes s’avèrent efficaces en matière de migration, le Département n’exclut pas d’élargir leur utilisation à d’autres routes. Les écureuils pourront ainsi explorer de nouveaux territoires en toute sécurité !
Coût des deux « écuroducs » : 1 100 € financés par le Département de l’Hérault

Le Département à la Foire internationale de Montpellier

Du 6 au 16 octobre, profitez d’un concentré de nature sur le stand de l’Hérault !

L’Hérault : la terre, de l’air et de l’eau
Situé à seulement 15 minutes de Montpellier, le Domaine départemental de Restinclières sera mis à l’honneur sur le stand de la Foire internationale de Montpellier. Véritable havre pour la faune et la flore, ce magnifique espace est devenu la vitrine de toutes les actions du Département pour préserver l’environnement. Et parmi ces actions, il en est une essentielle : la préservation de l’eau. Irrigation, consommation ou encore loisirs nautiques, l’eau est un bien précieux sur lequel le Département s’engage et agit.
Propriétaire de 8000 hectares d’espaces de nature, le Département s’est engagé pour protéger ses domaines naturels et bâtis afin de permettre à un large public d’en profiter tout en respectant leur fragile équilibre. Sur le stand B20, rendez-vous avec les plus beaux lieux de l’Hérault !

Mardi 10 octobre 2017 à 11h – Hall 2, stand B20 : Le Président du Département Kleber Mesquida invite les maires, les personnalités connues ou moins connues qui se sont engagées pour l’Hérault sur le stand du Département.

Au Programme :
La terre
Protéger les abeilles, construire des nichoirs pour les chauves-souris, concevoir son potager en permaculture, devenir « anti-gaspi »… dans des ateliers, des jeux, des rencontres, chacun trouvera toutes les astuces et les bons conseils pour déclarer sa flamme à dame nature.
Même les chefs cuisiniers des Toques Blanches relèvent le défi de cuisiner, en direct sur les ondes de France Bleu Hérault, de succulentes recettes pour recycler nos restes…

De l’air
Grande respiration en découvrant les Domaines départementaux à 360°. Des films révèleront, tour à tour, de somptueux paysages pour se promener ou pêcher (Lac du Salagou), pratiquer le VTT (Domaine de Bessilles), s’adonner aux activités aquatiques en eaux vives (Base de Réals)… Un survol pour découvrir ces sites préservés parfois méconnus à peine à quelques kilomètres des grandes agglomérations.

De l’eau
Salée ou douce, torrentielle ou calme, l’eau sera la « vedette discrète » du stand sur la foire. De la source à la mer, elle s’écoule dans le département souvent par voies souterraines et nous arrive pour autant toujours au robinet. L’eau, si elle n’a plus de mystère reste une grande richesse à préserver !

Semaine bleue en Hérault

Le Département favorise la proximité et le lien social des seniors

Jusqu’au 8 octobre, l’Hérault fête la Semaine bleue, l’événement national dédié aux retraités et aux personnes âgées. Sur le thème "A tout âge faire société" la Semaine bleue va mettre en lumière le dynamisme des aînés, leurs réalisations et les difficultés qu’ils rencontrent. L’occasion pour le grand public de prendre conscience de la place et du rôle social que jouent les « vieux » dans notre société.

 

Département HéraultGuide seniors 2017-2018 du Département de l'Hérault

Notre société vieillit. C’est un fait. Un Héraultais sur quatre a plus de 60 ans et dans 20 ans, les séniors auront progressé de plus de 48%. Le peintre Henri Matisse disait " On ne peut pas s’empêcher de vieillir, mais on peut s’empêcher de devenir vieux ". Pour beaucoup d’entre nous, " être vieux " est une question d’état d’esprit plutôt qu’une question d’âge. Préserver sa santé, une bonne hygiène de vie et s’entourer restent les meilleures clés pour retarder le vieillissement. Et cela, bien avant de penser à l’allongement de la durée de vie. Alors, autant bien vieillir et construire une société harmonieuse où les anciens puissent avoir leur place et partager le plus longtemps possible leur temps auprès des plus jeunes.
Si la grande nouveauté cette année est la reconnaissance officielle des " proches aidants " avec le soutien du Département pour des périodes de répit ou en cas d’hospitalisation, notre action globale est de mettre en place les solutions pour que chacun puisse vivre le plus longtemps possible chez soi, entouré des siens ou protégés dans des établissements d’accueil, chacun bénéficiant de l’attention et des soins d’un personnel qualifié. Dans la Silver économie, de nouveaux métiers apparaissent pour aider les séniors, et ce secteur est désormais un formidable enjeu pour l’emploi des plus jeunes. Répondre aux besoins des personnes âgées, participer à leur épanouissement, aider leur entourage, apporter des conseils, accompagner les démarches, faciliter les contacts…partout et sur tout. Tel est notre engagement.
» Télécharger le guide seniors 207-2018

 
   

  L’Hérault sera le théâtre de nombreuses manifestations consacrées aux seniors organisées par les lieux d’hébergement, les associations, les collectivités et les centres communaux d’action sociale, le tout coordonnée par les Clics (centre local d’information et de coordination).
Au total ce sont 108 rendez-vous répartis sur le territoire : Ateliers, rencontres, repas intergénérationnels / Goûters musicaux, thés dansants / Débats / Challenge Bleue (épreuves de type scolaire)/ Ateliers de cuisine / Chorale/ Jeux-Mémoire / Parcours Santé, balade / Conférences /Projections films.

Patricia Weber, vice-présidente du Département déléguée aux solidarités à la personne interviendra en clôture de La Journée nationale des aidants, organisée par le Collectif Aidants 34, vendredi 6 octobre 2017, à l’Espace Lattara à Lattes.

Reading with grandmother in wheelchair

 

« Le Département pilote et coordonne l’ensemble des services pour les personnes âgées sur son territoire. La semaine bleue est une parenthèse privilégiée dans l’année, pour informer et sensibiliser l’opinion sur les réalisations des associations, des établissements, des CCAS, et du Département, en direction des personnes âgées, en EHPAD ou à domicile. C’est aussi l’occasion de souligner le rôle des aidants auprès de leurs parents âgés. »

Patricia Weber, vice-présidente du Département déléguée aux solidarités à la personne.

 

Zoom sur 2 actions organisées par le Département :

  • PROJECTION /DEBAT A PIERRESVIVES : « La Sociale », Film de Gilles Perret consacré à l’histoire de la Sécurité Sociale – la projection sera suivie d’un débat, mercredi 4 octobre à 18h30, amphithéâtre, Domaine départemental pierresvives, 907 avenue du Professeur Blayac à Montpellier - entrée gratuite.
  • LES RENDEZ-VOUS SPORT : l’opération de sensibilisation « Bien bouger, Bien manger pour Mieux vieillir dans l’Hérault » organisée conjointement par Hérault Sport et le service Autonomie du Département de l’Hérault fera étape dans les communes de Ganges, Lunel, Lodève et le Cap d’Agde. Le Département de l’Hérault favorise la proximité et le contact humain avec les séniors. C’est son engagement, sa force et sa richesse !

L'Hérault affirme sa politique en faveur du vélo

Le Département traite les discontinuités des voies cyclables entre Villeneuve-lès-Maguelone et Vic la Gardiole.

Sunset Bike

Le Département de l’Hérault travaille de façon active sur la sécurisation du grand itinéraire cyclable du littoral, avec un traitement prioritaire de la jonction entre Villeneuve-lès-Maguelone et les Aresquiers.
A travers son schéma cyclable départemental, le Département de l’Hérault a souhaité se positionner comme un acteur incontournable du vélo, avec la mise en œuvre d’un politique offensive en matière d’aménagements dédiés.
En moins de 10 ans, le nombre de kilomètres de pistes et voies vertes a ainsi triplé sur le territoire, plaçant l’Hérault dans le peloton de tête des départements les mieux équipés en la matière.
Avec un objectif de densification de ce réseau cyclable pour atteindre à terme plus de 800 km de voies, la collectivité départementale a l’ambition de continuer à agir pour la préservation de l’environnement, l’engagement social, mais aussi un développement économique et touristique responsable. A ce titre, le traitement des discontinuités de l’itinéraire EuroVélo 8, une voie cyclable à l’échelle européenne également dénommée « la route de la Méditerranée », constitue une priorité d’actions. Aussi, le secteur de Mireval et Vic la Gardiole a fait l’objet d’études détaillées en partenariat avec les communes, de façon à définir un tracé conciliant au mieux les enjeux techniques, environnementaux et financiers.
Des discussions sont encore en cours avec les services de la SNCF, sur la base de deux options pour le franchissement de la voie ferrée dans les meilleures conditions de sécurité. Le choix de tracé devrait être arrêté en fin d’année, en vue d’une réalisation des travaux d’aménagement d’une piste en site propre au deuxième semestre 2018.
Conscient des enjeux de sécurité pendant cette phase provisoire, le Département mesure et partage les inquiétudes des cyclistes empruntant cette liaison, relayées légitimement par les associations locales.
De ce fait, à la demande des conseillers départementaux du canton de Frontignan, Mme Sylvie Pradelle et M. Pierre Bouldoire, les services routiers départementaux ont étudié la faisabilité d’aménagements de sécurité partagés à caractère provisoire, qui pourraient être mis en oeuvre avant la fin de l’année.
Le Département, conformément à sa pratique en matière de projets routiers, propose aux acteurs institutionnels et associatifs une concertation sur ces aménagements programmés à court terme pour améliorer la pratique du vélo sur cette section de la RD114.

Des entreprises de l'Hérault consacrées à Sète

Hier au soir, au théâtre Molière, se déroulait la soirée de la quatrième édition  des Master de la Lettre M, un hebdomadaire consacré aux entreprises de la région Occitanie.

Cinq conditions étaient requises afin de faire partie des entreprises «masterisables » : - avoir son siège en Occitanie , être rentable, en croissance - employer au moins vingt salariés  et  ne pas avoir été lauréat lors des trois années précédentes.

La soirée prévue à 18h30 ne commença que trois quarts d’heure plus tard dans une mise en scène entre cérémonie des Césars et sortie du dernier James Bond ou  du dernier IPhone.

Nul doute que ce  cérémonial était ce qu'il souhaitait être "branché" , dynamique, à l’image des entreprises qui ont été récompensées . Elles sont douze à avoir décroché le prix remis chaque fois par un partenaire différent.

 

Pour le premier, celui du Master de l’innovation technologique, il s’agissait du nouvellement né Sète agropole méditerranée- archipel de Thau. Son président, François Commeinhes,  ne put échapper  à cette question devenue rituelle ces jours-ci : "qu'est ce que ça veut dire au juste?"  . Mais celui qui a finalement choisi la fonction  de maire plutôt que celle   de sénateur (on n’a jamais su s’il préférait "se couper les bras ou les jambes …" ) fit preuve de patience et répondit aussi clairement que possible avant de remettre le master à Outremer yachting, un fabricant héraultais de catamarans qui vient de racheter l’Américain Gun Boat.

S’ensuivit la remise des onze autres masters,  toujours dans une ambiance mêlant sans complexe , soirée "jet seteuse"  électro, composium de la Sillicone Valley, et Théâtre ( décor oblige ) , avec vidéo des entreprises récompensées , bref discours "punchy"  du partenaire et du lauréat , poignets de mains gaillardes , beaux sourires, flashes. Dans l’ordre furent donc remis le Master de la création d’emploi à l’entreprise Septeo – solutions logicielles métiers et services (PDG Philipe Rivière),

Le Master des ressources humaines à Arkolia énergie- l’électricité verte en croissance - (président   Laurent Bonhomme),

Le Master de l’économie sociale et solidaire aux Compagnons de Magueloneune action sociale diversifiée- (président  Bernard Azéma),

Le Master de la Culture client à Matooma – objets connectés(Président  Frédéric Salles),

Le Master exportation à Smoove – vélo en libre-service(président  Laurent Mercat),

Le Master de la croissance à Osmozis – des campings connectés (dirigeants : PDG   Gérard Tremblay, DG  Yves Boulot DG),

Le Master rentabilité à Web Libre consulting – Solutions digitales pour le commerce, (PDG  Mamadou Diouf),

Le master de l’innovation managériale à EstebanParfumeur d’intérieur- ( PDG Dominique Alison  ),

Le Master entreprise de taille intermédiaire à Sotranasa – Réseaux télécom, énergie et EnR- (Gérant, Jean Pierre Navarro),

Le Master coup de cœur à Ecia - Bureau d’étude dans le nucléaire-  (DG  Pascal Morel).

Enfin le Master régional fut remis pour une deuxième fois à Laurent Mercat qui avec smoove, le V-lib qu’utilise déjà les parisiens, mais également les chicagoans, les moscovites, les marrakchis, vient de conquérir le marché de Barcelone. Preuve s’il en est que ça roule plutôt bien pour les entreprises d’Occitanie !!!

Tambourin : TamSal, le meilleur championnat d’Europe

Le championnat Sport-tambourin en salle de l’Hérault a battu tous les records la saison précédente. Les champions et vice-champion de l’Hérault, respectivement Cournonterral et Cournonsec, ont tout simplement étaient sacrés champions et vice-champions d’Europe raflant au passage, toujours dans le même ordre, les places de champion et vice-champion de France.

Et l’Italie ?

Comme souvent en tambourin l’Italie a été la référence pendant plusieurs années. Mais le championnat en salle italien semble marquer le pas alors que celui de l’Hérault a continué à progresser.
Les italiens restent malgré tout de sacrés compétiteurs. A Madrid, lors de la dernière coupe d’Europe des clubs, les deux clubs italiens se sont facilement débarrassé des représentants des championnats Allemand, Hongrois, Espagnol… mais arrivés en demi-finale les transalpin se sont cassé les dents face aux deux clubs français issues de l’Hérault.
Il faudra se méfier des italiens, qui auront envie de prendre leur revanche, lors de la prochaine Coupe d’Europe des Clubs en janvier prochain.

Ora maritima, 2èmes assises du territoire de Thau

Les 29 et 30 septembre, à Sète et dans toutes les villes du bassin de Thau et sa bande côtière, une édition spéciale d’Ora maritima mettra en valeur la place qu’occupent les activités traditionnelles de pêche et de conchyliculture au cœur des territoires.

Au programme : tables rondes, portes ouvertes, ateliers, dégustation, visites guidées… Un rendez-vous pour tous les amoureux du monde maritime. Découvrir ou redécouvrir les métiers de la pêche et des cultures marines, souligner la place qu’ils occupent dans les territoires, déguster les produits issus de ces activités traditionnelles, rappeler la contribution de ces filières dans la protection des milieux…

Pour sa 2e édition, Ora maritima, assises du territoire de Thau met les activités halieutiques et conchylicoles à l’honneur.

La journée du vendredi 29 septembre se tiendra à Sète. Elle sera rythmée par des ateliers et tables rondes avec la participation d’autres bassins conchylicoles et de pêche du littoral français métropolitain.

Quelle place occupent les activités pêche et cultures marines au cœur des territoires ?

Comment ceux-ci valorisent ces filières et leurs métiers ?

Comment susciter des vocations ?

Quelles mesures pour la gestion environnementale autour des bassins de production ?

Ces questions seront au cœur des débats. Le grand public ne sera pas oublié.

Le samedi 30 septembre fera place à la fête et aux animations. Portes ouvertes, ateliers pour enfants, conférences, visites de mas conchylicoles, promenades en bateau, exposition… De nombreuses structures s’associent à l’événement et proposent des animations sur le thème de la pêche et des cultures marines.

Toujours le samedi, de 11h à 15h, la place des Tonneliers à Mèze accueillera le temps fort de cette manifestation « Thau, de bouche à oreille ». Au menu : dégustation de recettes de chefs, assiettes gourmandes, atelier ramendage des filets, exposition de maquettes de bateaux, initiation au collage, écaillage des huîtres, découverte des métiers…

Un programme pour tous et pour toutes les envies ! Ora maritima est organisé par le Syndicat mixte du bassin de Thau.

Ces assises sont un espace de réflexion, de partage et d’échanges auquel tous les acteurs y compris la société civile sont associés. Cette édition est spécialement dédiée à la pêche et aux cultures marines dans le cadre de l’animation du programme DLAL FEAMP (fonds européens pour les affaires maritimes et la pêche) Thau et sa bande côtière.

Elle est organisée avec le soutien de l’Europe, de la Région, du Département, du Comité régional conchylicole de Méditerranée, du Comité régional des pêches et la participation de nombreux partenaires dont les Villes de Sète et de Mèze. Plus d’infos sur http://oramaritima.fr

 Pour sa 2e édition, Ora maritima, assises du territoire de Thau met les activités halieutiques et conchylicoles à l’honneur.

La journée du vendredi 29 septembre se tiendra à Sète. Elle sera rythmée par des ateliers et tables rondes avec la participation d’autres bassins conchylicoles et de pêche du littoral français métropolitain.

Quelle place occupent les activités pêche et cultures marines au cœur des territoires ?

Comment ceux-ci valorisent ces filières et leurs métiers ?

Comment susciter des vocations ?

Quelles mesures pour la gestion environnementale autour des bassins de production ?

Ces questions seront au cœur des débats. Le grand public ne sera pas oublié.

Le samedi 30 septembre fera place à la fête et aux animations. Portes ouvertes, ateliers pour enfants, conférences, visites de mas conchylicoles, promenades en bateau, exposition… De nombreuses structures s’associent à l’événement et proposent des animations sur le thème de la pêche et des cultures marines.

Toujours le samedi, de 11h à 15h, la place des Tonneliers à Mèze accueillera le temps fort de cette manifestation « Thau, de bouche à oreille ». Au menu : dégustation de recettes de chefs, assiettes gourmandes, atelier ramendage des filets, exposition de maquettes de bateaux, initiation au collage, écaillage des huîtres, découverte des métiers…

Un programme pour tous et pour toutes les envies ! Ora maritima est organisé par le Syndicat mixte du bassin de Thau.

Ces assises sont un espace de réflexion, de partage et d’échanges auquel tous les acteurs y compris la société civile sont associés. Cette édition est spécialement dédiée à la pêche et aux cultures marines dans le cadre de l’animation du programme DLAL FEAMP (fonds européens pour les affaires maritimes et la pêche) Thau et sa bande côtière.

Elle est organisée avec le soutien de l’Europe, de la Région, du Département, du Comité régional conchylicole de Méditerranée, du Comité régional des pêches et la participation de nombreux partenaires dont les Villes de Sète et de Mèze.  Plus d’infos sur http://oramaritima.fr/ 

oramCapture

 

Le DLAL FEAMP : ce fonds européen a pour objectif prioritaire le maintien et la création d’emplois dans les filières pêche et aquaculture. Il se décline en stratégies de développement local par des acteurs locaux (DLAL) afin de mieux prendre en compte les enjeux des territoires. Le Syndicat mixte a été désigné à la demande des professionnels structure porteuse du GALPA Thau et sa bande côtière de Frontignan à Agde. Il est chargé d’animer et de coordonner la démarche au plan local. En savoir plus : www.dlalbassindethau.fr

 

 

La semaine du Cambodge à Balaruc les bains

ANIMATIONS BALARUC LES BAINS
ANIMATIONS BALARUC LES BAINS

 

 

 du 19 au 22 septembre à Balaruc les bains

Exposition, sieste musicale, projections de film, concert. Découvrez au travers de dfiférentes animations le Cambodge, pays surprenant entre tradition et modernité.

Le Cambodge a connu à Angkor entre le IX° et le XV° siècle, une civilisation brillante, dont les célèbres temples sont les témoins et dans laquelle les musiciens avaient un statut élevé et la musique une destination religieuse ou officielle. Après la période génocidaire des khmers rouges qui a vu disparaître la presque totalité des maîtres du genre, ce pays renait tout en souhaitant faire revivre et évoluer la musique Khmere, entre traditions et modernité.

Cette semaine de découverte est l’occasion, au travers d’exposition, film, concerts, rencontre littéraires, de se plonger dans un pays surprenant.

» programme complet de la manifestation.