L'Observatoire viticole

Pixabay

Initiative unique dans le paysage viticole français, l'Observatoire viticole, créé par le Département de l'Hérault, est un outil important d'analyse et de suivi de la filière pour les acteurs de la viticulture héraultaise.

Les missions

Laboratoire d'idées au service de l'expérimentation dans des domaines innovants de la filière, il permet de réfléchir collectivement à de nouvelles approches (ex. : lutte contre la sécheresse).

Les principales missions de l’Observatoire viticole sont :

  • Un lieu de rencontre et de réflexion pour la profession viticole, en termes de stratégie, de prospective,  d’actualité et de projets,
  • Un support d’animation pour des rencontres techniques professionnelles sur des thèmes d’actualité viticole,
  • La réalisation d’un support Millésime cumulant la climatologie, l’agropédologie (étude des sols) et l’œnologie,
  • L’appui à l’expérimentation de cépages tolérants aux maladies cryptogamiques et à la sécheresse.

Autre expérience inédite initiée par le Département : l'Oenothèque de l’Hérault située dans les caves du bâtiment emblématique Pierresvives, dédié à Montpellier à l‘accueil des archives départementales. Plus de 3 500 bouteilles de 170 références de vins rouges de différents millésimes (2009, 2012 et 2013) sont conservées en sous-sol, dans le plus grand secret et dans des conditions optimales (température, hygrométrie, …).

Ces vins sont évalués chaque année par une commission d'experts. Les résultats recueillis sont ensuite analysés par l’Observatoire viticole.

Il s’agit d’améliorer la notoriété des vins de l’Hérault en démontrant qu’en plus d’être des produits de qualité, les vins de l’Hérault présentent également un potentiel de garde important.

En 2019, le premier millésime conservé au sein de l’Oenothèque a eu 10 ans !

Cette expérimentation sur les vins de garde est élargie aux œnothèques (caves viticoles) privées qui détiennent des trésors (millésimes anciens).