Déplacement d'Amélie de Montchalin dans l'Hérault : "l'Europe du concret"

Déplacement d'Amélie de montchalin dans l'Hérault : "l'Europe du concret"

Amélie de Montchalin, Secrétaire d’État chargée des affaires européennes, s'est rendue dans la communauté de communes du Grand Pic Saint Loup le lundi 7 octobre 2019, à la rencontre des élus et des habitants de ce territoire rural qui a su de manière exemplaire mettre au service de ses projets les fonds européens. Ce déplacement lui a permis d’aborder avec eux l’agenda rural du gouvernement présenté par le Premier ministre le 20 septembre dernier, et de le lier à la nécessité de mieux se saisir des outils européens pour développer les territoires ruraux dans notre pays.

Accompagnée du sous-préfet de Lodève, Jérôme Millet, la secrétaire d’État, a fait un premier arrêt à la Maison des Services Au Public (MSAP) de Saint-Martin de Londres. Une MSAP est un lieu dans lequel les habitants peuvent être accompagnés dans leurs démarches administratives : emploi, retraite, famille, social, santé, logement, énergie, accès au droit, etc. Chaque MSAP, en fonction de son implantation sur le territoire, construit une « offre de services » spécifique et surtout adaptée aux besoins identifiés sur son bassin de vie.

Elle a poursuivi sa visite à Claret, petite commune d'environ 1500 habitants, pour découvrir "l'atelier de Claret", un espace de partage convivial ou "tiers lieu," adapté à son territoire au pied du Pic St Loup, à la fois espace de travail collaboratif (Coworking), laboratoire de fabrication numérique (Fablab) et lieu de découverte et d'apprentissage. Il s'adresse aux travailleurs indépendants, aux salariés qui souhaitent télé-travailler, aux porteurs de projet, aux étudiants et aux demandeurs d'emploi qui envisagent de créer et/ou développer leurs d'activités, d'une manière générale à tous ceux qui veulent s'approprier des outils numériques pour réaliser leurs projets.

Toujours sur Claret, elle s'est rendue à la Maison Familiale et Rurale : le Centre de Formation et de Promotion Garrigues du Pic St Loup a pour objet, selon ses statuts, l‘accompagnement de projets, la promotion des personnes et la gestion des compétences notamment par le conseil, la formation, la validation des acquis de l’expérience… ainsi que la participation à l’animation et au développement des territoires.

Ces trois lieux ont bénéficié d'aides financières européennes pour leur développement.

Amélie de Montchalin a terminé son "Tour de France" dans la communauté de communes du Grand Pic Saint Loup à Saint Mathieu de Tréviers pour échanger avec les élus du territoire sur les fonds européens et répondre aux interrogations des jeunes lycéens sur l'Europe.

VACANCES en Méditerranée. La mer en Occitanie

Aigues-Mortes en Camargue 

220 km de côtes préservées, de la Camargue gardoise à la côte vermeille : c’est ça la mer en Occitanie.
Avec un taux record de plages et de ports Pavillons Bleus, du grand soleil et une mer à 24°C l’été. Baignade, sports nautiques, thalassothérapie, balades naturalistes, culturelles ou gastronomiques : c’est le cocktail de votre été en Occitanie, entre villages de pêcheurs, ports de plaisance et stations balnéaires.
De plus, détendez-vous en thalasso à Banyuls-sur-MerLa Grande-MottePort-CamargueSaint-CyprienCanet-en-Roussillon. Retrouvez la forme à Balaruc-les-Bains, 1ère station thermale de France.
Côté stations balnéaires, parmi nos 28 stations balnéaires, faites votre choix. Vous avez les capitales européennes du camping ou du naturisme (Argelès-sur-Mer, Le Cap d’Agde) ; les familiales (Collioure, Saint-Pierre-la-Mer, Vias, Carnon, Palavas-les-Flots) ; les sportives (Leucate, Frontignan) ; les branchées (Canet-en-Roussillon) Vous avez aussi le côté nature (La Palme, Vic-la-Gardiole), rétro (Banyuls-sur-Mer, Valras) et moderne (La Grande Motte, Port Camargue). Sans oublier les villages de pêcheurs tel que Port-Leucate ou Le Grau d’Agde...

» Echos/Occitanie