Grand débat national en gare Saint Roch

Un stand de proximité à Montpellier pendant deux jours mis en place par la préfecture de l'Hérault
Rendez-vous les 6 et 7  mars  2019 en gare SNCF Saint-Roch

Dans le cadre du grand débat national, différents dispositifs de recueil de propositions concrètes ont été mis en place afin de récolter la parole citoyenne : plateforme numérique, réunions d’initiatives locales, conférences régionales citoyennes.

Un nouveau dispositif est désormais à la disposition des citoyens : les stands de proximité. Mahamadou Diarra, directeur de cabinet est référent départemental Grand débat national pour l’Hérault.

Itinérants, avec 100 étapes de deux jours chacune pour assurer une présence dans tous les départements, ces stands vont vers le public et permettent à ceux qui ne se seraient pas inscrits spontanément à des réunions d’initiatives locales de pouvoir contribuer et donner leurs avis. En pratique, les animateurs de ces stands diffusent de l’information et disposent de questionnaires identiques à ceux disponibles sur la plateforme numérique www.granddebat.fr permettant également à ceux qui ne sont pas familiers avec les outils numériques de déposer leur parole citoyenne.

Ainsi, le mercredi 6 mars de 11h30 à 19h et jeudi 7 mars de 8h à 19h, chacun pourra au choix : remplir en ligne des questionnaires sur des tablettes numériques ou remplir des questionnaires papier directement sur le stand ou déposer une contribution sous format libre.

A l’initiative du Président de la République, le Gouvernement a engagé un Grand Débat National depuis le 15 janvier permettant à toutes et tous de débattre de questions essentielles pour les Français... Quatre thèmes ont été identifiés par le gouvernement : 

  • la fiscalité et les dépenses publiques
  • l'organisation des services publics
  • la transition écologique
  • la démocratie et la citoyenneté

Nouvelle expo à Lattes "collection de torques"

 

Explorée depuis le XIXe siècle, la craie champenoise a livré un nombre considérable de nécropoles généreuses en objets qui ont aidé les générations successives d’archéologues à forger des références partagées pour construire et reconstruire l’image des Gaulois.
D’abord convoités pour leurs qualités antiques et esthétiques, les torques, ces colliers rigides caractéristiques, faits de bronze ou d’or, mis au jour en Champagne sont rapidement considérés comme des indices incontournables pour concevoir la chronologie de l’âge du Fer européen.

« Torques et compagnie. Cent ans d’archéologie des Gaulois dans les collections du musée d’Épernay », c'est le thème de la nouvelle exposition de Lattara au Musée Henri Prades de Lattes qui sera présentée jusqu'au 2 septembre 2019.

Une riche collection de 350 objets retraçant 100 ans d’archéologie des Gaulois en Champagne...

» Echos/Lattes