L'Hérault au Salon international de l'Agriculture

Du 23 février au 3 mars 2019 à Paris, le Département de l’Hérault sera présent sur le Salon International de l’Agriculture aux côtés des producteurs héraultais mais également de ses partenaires, la Chambre d’Agriculture, les territoires Vignobles & découvertes et Hérault Tourisme.

L'Hérault au Salon international de l'Agriculture

Parc des Expositions de la Porte de Versailles B060 Hall 3 

Deux espaces permettront de découvrir toute la richesse des produits agricoles héraultais. 

Le stand du Département sera animé tout au long de la journée par des dégustations thématiques et des ateliers découverte.
Accords mets et vins autour de produits héraultais, animations autour du Muscat, de l’appellation Saint-Chinian ou encore des châtaignes des Cévennes et plongée au cœur des territoires héraultais avec Vignobles et Découvertes : un avant-goût de l’Hérault est proposé aux visiteurs du Salon ! 

En face, la boutique de l’Hérault présentera le meilleur de la production héraultaise : confitures, produits oléicoles, fromages, charcuteries, viande de taureau et bien sûr vins de différentes appellations…

Nouvelle expo à Lattes "collection de torques"

 

Explorée depuis le XIXe siècle, la craie champenoise a livré un nombre considérable de nécropoles généreuses en objets qui ont aidé les générations successives d’archéologues à forger des références partagées pour construire et reconstruire l’image des Gaulois.
D’abord convoités pour leurs qualités antiques et esthétiques, les torques, ces colliers rigides caractéristiques, faits de bronze ou d’or, mis au jour en Champagne sont rapidement considérés comme des indices incontournables pour concevoir la chronologie de l’âge du Fer européen.

« Torques et compagnie. Cent ans d’archéologie des Gaulois dans les collections du musée d’Épernay », c'est le thème de la nouvelle exposition de Lattara au Musée Henri Prades de Lattes qui sera présentée jusqu'au 2 septembre 2019.

Une riche collection de 350 objets retraçant 100 ans d’archéologie des Gaulois en Champagne...

» Echos/Lattes