Vœux des sapeurs-pompiers de l'Hérault

Le centre de secours de Magalas - à l'Ouest de Montpellier - au design semblable à une cathédrale a revêtu ses habits de lumière à l'occasion des vœux de notre SDIS - Service Départemental d’Incendie et Secours - et ceux des sapeurs-pompiers de l'Hérault ce jeudi 24 janvier 2019.

Ainsi, la remise des véhicules a été aménagée en salle de réception pour accueillir plus de 500 personnes venues malgré le vent sibérien qui n'a pas découragé ni les hauts cantons ni les personnels de l'Est du département.

Dans son allocution, le Directeur départemental, Eric Flores a rendu un vibrant hommage à l'ensemble des personnels qui composent le SDIS pour leur engagement, leur savoir faire, leurs compétences. Il s'est dit très honoré et fier d'être le Chef de corps.

Il a rappelé que pour 2019 le SDIS allait se moderniser avec notamment, après l'acquisition des terrains du futur plateau technique et centre de formation, lancer les études préalables pour le début des travaux.

Le SDIS est le premier acteur de la sécurité du département et en 2019 le conseil départemental renouvelle le soutien aux sapeurs-pompiers de l’Hérault avec une augmentation de la part du conseil départemental de 3%, soit 41 millions d’euros.

Dans ce cadre, afin d'adapter le département aux risques avec une meilleure répartition de la charge opérationnelle, le Président du département Kléber Mesquida aux côtés du préfet Pierre Pouëssel a confirmé les démarches engagés pour la création de 2 centres de secours supplémentaires. Un sur Palavas dont les travaux sont en cours et l’autre sur Montpellier avec la construction d'un 3ème centre pour la couverture opérationnelle de la Métropole, dont des propositions concrètes ont été formulées à la Métropole de Montpellier en attente de validation... 

Poursuivre la lecture sur : https://www.facebook.com/SDIS34/posts/2086783584768928?__tn__=K-R

Nouvelle expo à Lattes "collection de torques"

 

Explorée depuis le XIXe siècle, la craie champenoise a livré un nombre considérable de nécropoles généreuses en objets qui ont aidé les générations successives d’archéologues à forger des références partagées pour construire et reconstruire l’image des Gaulois.
D’abord convoités pour leurs qualités antiques et esthétiques, les torques, ces colliers rigides caractéristiques, faits de bronze ou d’or, mis au jour en Champagne sont rapidement considérés comme des indices incontournables pour concevoir la chronologie de l’âge du Fer européen.

« Torques et compagnie. Cent ans d’archéologie des Gaulois dans les collections du musée d’Épernay », c'est le thème de la nouvelle exposition de Lattara au Musée Henri Prades de Lattes qui sera présentée jusqu'au 2 septembre 2019.

Une riche collection de 350 objets retraçant 100 ans d’archéologie des Gaulois en Champagne...

» Echos/Lattes