Un gendarme à bord du train de la sécurité en gare Saint-Roch !

L’image contient peut-être : plein air

Dans le cadre d’un partenariat entre la SNCF et la gendarmerie, l’adjudant Cotard, a animé, au sein du train de la sécurité, un atelier de prévention des accidents de la route qui représentent 40% des accidents mortels à la SNCF. 
Avec ses 20 000 véhicules, le parc automobile de la SNCF est le 7ème plus grand de France.

Pour la deuxième année, et pendant trois mois le train de la sécurité sillonne la France. Il a fait escale les 14 et 15 janvier à la gare St-Roch de Montpellier de la brigade motorisée de Lunel a partagé son expérience en matière de sécurité routière et fait de la prévention avec des démonstrations ludiques au profit des agents SNCF.

L’objectif de ce train est de mobiliser ce personnel autour des risques liés à la sécurité. Chutes, risques routiers, conflits et atteinte aux personnes, drogues et alcool, simulation d’accidents… les employés de la SNCF ont ainsi l’occasion de se plonger dans des ateliers ludiques et immersifs pendant 2h30, chaque wagon représentant une thématique bien spécifique.

Sur ces deux jours, ce sont en tout 500 personnes qui ont profité du dispositif. Un projet ambitieux et formateur !

Nouvelle expo à Lattes "collection de torques"

 

Explorée depuis le XIXe siècle, la craie champenoise a livré un nombre considérable de nécropoles généreuses en objets qui ont aidé les générations successives d’archéologues à forger des références partagées pour construire et reconstruire l’image des Gaulois.
D’abord convoités pour leurs qualités antiques et esthétiques, les torques, ces colliers rigides caractéristiques, faits de bronze ou d’or, mis au jour en Champagne sont rapidement considérés comme des indices incontournables pour concevoir la chronologie de l’âge du Fer européen.

« Torques et compagnie. Cent ans d’archéologie des Gaulois dans les collections du musée d’Épernay », c'est le thème de la nouvelle exposition de Lattara au Musée Henri Prades de Lattes qui sera présentée jusqu'au 2 septembre 2019.

Une riche collection de 350 objets retraçant 100 ans d’archéologie des Gaulois en Champagne...

» Echos/Lattes