Les pêcheurs de la Région, inquiets, se réunissent à la criée de Sète

Sète : les pêcheurs sont inquiets et se réunissent ce mercredi 9 janvier 2019 à la criée de Sète pour réfléchir ensemble sur un problème qui les concerne tous  car l'Europe pourrait durcir rapidement les conditions de pêche en Méditerranée avec la mise en place d'un plan de gestion qu'ils avaient pensé pouvoir négocier :

Mais les pêcheurs de la Région en ont assez de passer pour des pilleurs de ressource, alors que depuis longtemps, ils ont adopté une pêche plus responsable, contrairement à certains de leurs collègues étrangers.

Les pêcheurs français refusent d'être stigmatisés comme ceux qui épuisent la ressource halieutique.

Parmi les mesures que ce plan européen de gestion Ouest méditerranée prévoit,  des  mesures qui risquent d'être votées ce jeudi, trois d'entre-elles ne seraient pas adaptées à la pêche en méditerranée selon les pêcheurs de la Région: 
  • une fermeture de la pêche au chalut de 0 à 100 mètres de profondeur pendant trois mois, de juillet à septembre.
  • La réduction des heures de sortie de 18 h de  mer à 12 h.
  • le projet de réduire de 10 % par an, sur quatre ans, les jours de pêche annuels pour passer de 200 à 140 au final.
 Elles auraient pour origine, en partie, la pression des lobbys environnementaux à Bruxelles. C'est inconcevable pour la profession.

"D'autant que pour eux, impossible aussi de limiter la journée de pêche à 12 heures. Les chalutiers français réclament du temps pour se rendre sur le plateau continental. "

 Pêche en 2015 sur l'Odyssée II Sète par Mickaël Py :