Hérault : visite de Jean-Michel Blanquer

Ministre de l'Education nationale et de la Jeunesse, dans l'Hérault 

Visite de Jean-Michel Blanquer, Ministre de l'Education nationale et de la Jeunesse, dans l'Hérault

Vendredi 16 novembre, le préfet de l'Hérault et la rectrice de la région académique Occitanie ont reçu le Ministre de l’Éducation Nationale et de la Jeunesse à Montpellier.

Jean-Michel Blanquer est allé à la rencontre de plusieurs établissements Héraultais : "Des rencontres enrichissantes avec les équipes, les élèves, les parents d'élèves et les partenaires de l'Éducation nationale".

Il a commencé sa journée à l’école élémentaire Galilée à Montpellier pour discuter avec les enseignants du dispositif de dédoublement des classes de CP et de CE1. Ces classes comptent désormais une douzaine d'élèves au lieu d'une vingtaine en règle générale et favorise l’interaction et les apprentissages.

Il s'est ensuite rendu au Lycée Georges Frêche - domaine de l’hôtellerie-restauration - où il a rencontré les élèves de 1ère année de CAP cuisine et participé à un cours de la mention complémentaire barman.

Le ministre a clôturé sa visite des établissements par le collège Marcel Pagnol afin d’échanger avec l'équipe enseignante et les parents d'élèves sur le programme "devoirs faits". Le programme "devoirs faits" a pour objectif de proposer aux élèves, dans l'établissement mais en dehors des heures de classe, un temps d'étude accompagnée, pour réaliser leurs devoirs. Chaque enfant a ainsi la possibilité de travailler individuellement, pour faire des exercices, répéter ses leçons, avec la possibilité d'être aidé. C'est également un moment privilégié pour l'apprentissage de l'autonomie : il s'agit pour l'élève de questionner les démarches proposées, d'interroger ses propres méthodes, de mettre à l'essai ce qu'il a compris tout en bénéficiant, au besoin, de l'accompagnement de professionnels.

Nouvelle expo à Lattes "collection de torques"

 

Explorée depuis le XIXe siècle, la craie champenoise a livré un nombre considérable de nécropoles généreuses en objets qui ont aidé les générations successives d’archéologues à forger des références partagées pour construire et reconstruire l’image des Gaulois.
D’abord convoités pour leurs qualités antiques et esthétiques, les torques, ces colliers rigides caractéristiques, faits de bronze ou d’or, mis au jour en Champagne sont rapidement considérés comme des indices incontournables pour concevoir la chronologie de l’âge du Fer européen.

« Torques et compagnie. Cent ans d’archéologie des Gaulois dans les collections du musée d’Épernay », c'est le thème de la nouvelle exposition de Lattara au Musée Henri Prades de Lattes qui sera présentée jusqu'au 2 septembre 2019.

Une riche collection de 350 objets retraçant 100 ans d’archéologie des Gaulois en Champagne...

» Echos/Lattes