Mémoire de guerre à Pierresvives

A l'occasion de la commémoration de la guerre de 14-18, le Département organise une cérémonie lundi 5 novembre au Domaine départemental de PierresVives et présente la publication de « Hérault de guerre, 14-18 », ouvrage remarquable retraçant la vie au quotidien dans l’Hérault à l’arrière du front.

livre_herault_guerre_14-18_1.jpg

A partir de documents d’archives, de lettres des poilus, mais aussi de la contribution directe des Héraultais, c’est l’histoire d’un quotidien chamboulé par une guerre longue et meurtrière qui  est présenté dans l'ouvrage "Hérault de guerre 14-18".

Grâce à la « Grande Collecte » d’objets et documents issus de la famille et de l’histoire de chacun, de nombreux Héraultais ayant retrouvé dans leur grenier nombre de témoignages ont contribué à cette réalisation et à la création d’une application unique en son genre portant sur les lieux marquants de notre territoire. « Retrouver en quelques clics presque tout sur la vie d’un village et de ses Anciens, c’est extraordinaire » confie  Marie Lapeyssonnie qui a fait partie des précieux contributeurs. C’est une manière novatrice, efficace et loin d’être fastidieuse d’avoir recours aux Archives qui ont ici accompli un énorme travail.» L’ouvrage édité à partir de cette application permet de garder une trace durable de cette période.

Lien vers l’application : grandeguerre.herault.fr

Ouvrage « Hérault de guerre », Editions un autre reg-art. 25 € en librairie. 

A l’occasion de la commémoration de la guerre de 14/18, Pierresvives propose de nombreux temps forts célébrant cet évènement marquant de l’histoire.

Des expositions, un colloque international, une journée d’étude et de conférence … autant d’évènements organisés par le Département à Pierrevives pour célébrer le centenaire d’une des guerres les plus meurtrières que la France ait connu.   

Nouvelle expo à Lattes "collection de torques"

 

Explorée depuis le XIXe siècle, la craie champenoise a livré un nombre considérable de nécropoles généreuses en objets qui ont aidé les générations successives d’archéologues à forger des références partagées pour construire et reconstruire l’image des Gaulois.
D’abord convoités pour leurs qualités antiques et esthétiques, les torques, ces colliers rigides caractéristiques, faits de bronze ou d’or, mis au jour en Champagne sont rapidement considérés comme des indices incontournables pour concevoir la chronologie de l’âge du Fer européen.

« Torques et compagnie. Cent ans d’archéologie des Gaulois dans les collections du musée d’Épernay », c'est le thème de la nouvelle exposition de Lattara au Musée Henri Prades de Lattes qui sera présentée jusqu'au 2 septembre 2019.

Une riche collection de 350 objets retraçant 100 ans d’archéologie des Gaulois en Champagne...

» Echos/Lattes