Reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle

Montpellier, le 23 octobre 2018

Fleur, La Vie, Crack, Désert

L’arrêté interministériel du 18 septembre 2018, publié au journal officiel du 20 octobre 2018, a reconnu l'état de catastrophe naturelle pour les communes suivantes de l'Hérault :

- au titre de « mouvements de terrain différentiels consécutifs la sécheresse» du 1 er juillet 2016 au 30 septembre 2016 la commune de PAILHES.

- au titre de « mouvements de terrain différentiels consécutifs la sécheresse» du 1 er janvier 2017 au 31 décembre 2017 les communes d’AIGUES - VIVES, CRUZY et MONTELS.

- au titre de « mouvements de terrain différentiels consécutifs la sécheresse » du 1er juillet 2017 au 30 septembre 2017 les communes D'ABEILHAN, AGONES, ARBORAS, ASSAS, AUMELAS, BAILLARGUES, BEAULIEU, BEDARIEUX, BOISSERON, BOISSIERE (LA), BRISSAC, BUZIGNARGUES, CAMPAGNE, CLAPIERS, COMBAILLAUX, FOUZILHON, GALARGUES, GANGES, GRABELS, JACOU, JUVIGNAC, LAURET, LAVERUNE, LIAUSSON, LUNEL - VIEL, MAGALAS, MARGON, MARSILLARGUES, MATELLES (LES), MONTARNAUD, MONTAUD, MONTBAZIN, MONTFERRIER - SUR - LEZ, MONTOULIEU, MONTPELLIER, MONTPEYROUX, MURLES, MURVIEL - LES - BEZIERS, MURVIEL - LES - MONTPELLIER, PERET, POUJOLS, POUSSAN, POUZOLLES, PRADAL, PRADES - LE - LEZ, PUECH (LE), PUISSALICON, RESTINCLIERES, ROUJAN, SAINT - BAUZILLE - DE - M ONTMEL, SAINT - CHRISTOL, SAINT - CLEMENT - DE - RIVIERE, SAINTE - CROIX - DE - QUINTILLARGUES, SAINT - DREZERY, SAINT - GELY - DU - FESC, SAINT - GENIES - DES - MOURGUES, SAINT - GEORGES - D’ORQUES, SAINT - HILAIRE - DE - BEAUVOIR, SAINT - JEAN - DE - CORNIES, SAINT - JEAN - DE - CUCULLES, SAINT - JUST, SA INT - MATHIEU - DE - TREVIERS, SAINT - PARGOIRE, SAINT - PRIVAT, SAINT - SERIES, SATURARGUES, SAUSSINES, SAUTEYRARGUES, SUSSARGUES, TEYRAN, TOU - SUR - ORB (LA), USCLAS - DU - BOSC, VAILHAUQUES, VALFLAUNES, VERARGUES, VILLEVEYRAC .

Nouvelle expo à Lattes "collection de torques"

 

Explorée depuis le XIXe siècle, la craie champenoise a livré un nombre considérable de nécropoles généreuses en objets qui ont aidé les générations successives d’archéologues à forger des références partagées pour construire et reconstruire l’image des Gaulois.
D’abord convoités pour leurs qualités antiques et esthétiques, les torques, ces colliers rigides caractéristiques, faits de bronze ou d’or, mis au jour en Champagne sont rapidement considérés comme des indices incontournables pour concevoir la chronologie de l’âge du Fer européen.

« Torques et compagnie. Cent ans d’archéologie des Gaulois dans les collections du musée d’Épernay », c'est le thème de la nouvelle exposition de Lattara au Musée Henri Prades de Lattes qui sera présentée jusqu'au 2 septembre 2019.

Une riche collection de 350 objets retraçant 100 ans d’archéologie des Gaulois en Champagne...

» Echos/Lattes