L'Hérault, terre d'accueil des seniors

Le département de l’Hérault vieillit plus fortement qu’ailleurs. Un quart de sa population a plus de 60 ans. Maximilian Banens, socio-démographe maître de conférence à l’Université Lyon 2 fait un état des lieux.

 L'Hérault, terre d'accueil des Seniors - Fabrègues

L’HÉRAULT EST-IL UN DÉPARTEMENT VIEILLISSANT ?

Le vieillissement de la société est en effet plus appuyé dans l’Hérault qu’ailleurs car les migrations observées dans la région, se font principalement ici, ainsi que dans la Haute-Garonne. Les plus de 75 ans représentent aujourd’hui 9,7 % de la population héraultaise contre 6 % au nouveau national, et les 60-74 ans, 16,8 %.On vieillit peut-être mieux dans le sud mais la majorité des retraités restent attachés à leur région d’origine, quitte à y retourner après avoir passé quelques années ici.

 Comment anticiper ce vieillissement ?

A partir de 75 ans, près de la moitié de ces personnes se retrouvent en maison de retraite ou dans un établissement d’hébergement de personnes  âgées dépendantes (EHPAD). L’autre moitié continue de vivre à son domicile et bénéficie d’une aide familiale. C’est là que les collectivités peuvent agir, notamment dans l’organisation de cette aide,  et de ses financements et dans l’information qui peut être donnée aux familles pour faciliter ce maintien à domicile. Avoir accès à un intervenant, pour manger par exemple ou pour la toilette du matin, permet à ces aînés entrés dans le 4e âge, de rester plus longtemps possible dans sa maison.

 Est-ce une demande des personnes âgées, elles-mêmes ?

Oui, ces personnes sont de plus en plus demandeuses d’un maintien à domicile et elles veulent pouvoir disposer de l’aide matérielle et professionnelle qui va les y aider. Mais en terme d’accès à l’information, toutes ne sont pas logées à la même enseigne et ne savent pas obligatoirement qu’elles peuvent être accompagnés dans leur quotidien. Il faut que les familles puissent se renseigner. Les maisons départementales de l’autonomie ont, dans ce domaine, un rôle clé à jouer, puisque nous ne sommes pas au bout de cette évolution.

Une conférence sur le thème « Innovation au service de la prévention et de l’accompagnement du vieillissement » est organisée au salon Jean Bène situé à l’Hôtel du Département de Montpellier,

le 12 octobre à 10h
, dans le cadre de la Semaine Bleue. En savoir plus : bit.ly/Semainebleue

VACANCES en Méditerranée. La mer en Occitanie

Aigues-Mortes en Camargue 

220 km de côtes préservées, de la Camargue gardoise à la côte vermeille : c’est ça la mer en Occitanie.
Avec un taux record de plages et de ports Pavillons Bleus, du grand soleil et une mer à 24°C l’été. Baignade, sports nautiques, thalassothérapie, balades naturalistes, culturelles ou gastronomiques : c’est le cocktail de votre été en Occitanie, entre villages de pêcheurs, ports de plaisance et stations balnéaires.
De plus, détendez-vous en thalasso à Banyuls-sur-MerLa Grande-MottePort-CamargueSaint-CyprienCanet-en-Roussillon. Retrouvez la forme à Balaruc-les-Bains, 1ère station thermale de France.
Côté stations balnéaires, parmi nos 28 stations balnéaires, faites votre choix. Vous avez les capitales européennes du camping ou du naturisme (Argelès-sur-Mer, Le Cap d’Agde) ; les familiales (Collioure, Saint-Pierre-la-Mer, Vias, Carnon, Palavas-les-Flots) ; les sportives (Leucate, Frontignan) ; les branchées (Canet-en-Roussillon) Vous avez aussi le côté nature (La Palme, Vic-la-Gardiole), rétro (Banyuls-sur-Mer, Valras) et moderne (La Grande Motte, Port Camargue). Sans oublier les villages de pêcheurs tel que Port-Leucate ou Le Grau d’Agde...

» Echos/Occitanie