C'est parti pour la fibre !

"Avec l’arrivée du Très Haut Débit sur le territoire, c’est tout l’Hérault qui développe ses réseaux de communication et ouvre un formidable potentiel."

"Un meilleur débit numérique permettra de renforcer l’attractivité économique de l’Hérault sur le plan national et international. Villes et campagnes doivent bénéficier des mêmes services." Déclare Kléber Mesquida, Président du Département de l'Hérault.

Pour les entreprises et collectivités :

Avec Hérault Numérique, le Département équipe son territoire - en complément des opérateurs intervenant sur la zone privée -  afin que toutes les entreprises puissent se raccorder au très haut débit, essentiel à leur compétitivité, via le fournisseur d’accès de leur choix.

Pour les particuliers :

La technologie ADSL, autrement dit, le cuivre, est limitée dans sa bande passante. Sa capacité de débit est dépassée, il fallait donc trouver un autre support physique que le cuivre : la solution est venue de la Fibre optique.
Les réseaux de 2ème génération apparus en 2012 ne se contentent plus d’apporter la fibre de point à point, mais ils la transportent vers chaque foyer. Un enjeu de grande importance pour les habitants de l’Hérault et un chantier d’envergure en terme de travaux, de main d’œuvre et d’investissement financier. 
A terme, l’ensemble des réseaux de cuivre aujourd’hui encore propriété d’Orange, vont être remplacés.

Le Département en engageant le plan « La Fibre se déploie », en termine avec la fracture numérique créant des inégalités entre les habitants du territoire. D’ici 2022, l’ensemble des Héraultais auront accès au Très haut débit quelle que soit la commune dans laquelle ils demeurent. En facilitant les échanges, la fibre optique va opérer une véritable transformation dans le quotidien des habitants.

Tout savoir sur : http://numerique.herault.fr/

Nouvelle expo à Lattes "collection de torques"

 

Explorée depuis le XIXe siècle, la craie champenoise a livré un nombre considérable de nécropoles généreuses en objets qui ont aidé les générations successives d’archéologues à forger des références partagées pour construire et reconstruire l’image des Gaulois.
D’abord convoités pour leurs qualités antiques et esthétiques, les torques, ces colliers rigides caractéristiques, faits de bronze ou d’or, mis au jour en Champagne sont rapidement considérés comme des indices incontournables pour concevoir la chronologie de l’âge du Fer européen.

« Torques et compagnie. Cent ans d’archéologie des Gaulois dans les collections du musée d’Épernay », c'est le thème de la nouvelle exposition de Lattara au Musée Henri Prades de Lattes qui sera présentée jusqu'au 2 septembre 2019.

Une riche collection de 350 objets retraçant 100 ans d’archéologie des Gaulois en Champagne...

» Echos/Lattes