Sentiers et itinéraires de randonnée

Avis aux randonneurs : les rando-pisteurs de l’Hérault ont préparé la saison !

Soucieux de préserver un réseau d’itinéraires de randonnées unique et reconnu, le Département prend soin de ces parcours tout au long de l’année pour accueillir les promeneurs dans les conditions les plus belles et les plus sûres.

Valoriser les itinéraires de randonnées : une mission du Département

Dans le cadre du Plan Départemental des Itinéraires de Promenade et de Randonnées (PDIPR), le Département de l’Hérault et le Comité Départemental de la Randonnée Pédestre (CDRP) travaillent en étroite collaboration pour sélectionner des sentiers de qualité (paysages variés et présence de curiosités naturelles ou historiques). Ils satisfont aux conditions de pérennité, de sécurité et de respect des milieux traversés. Le balisage, l’aménagement et l’entretien du vaste réseau de randonnées héraultais sont réalisés par le Département. Il comprend le Réseau Vert (traversée d’est en ouest), de nombreux chemins de Promenades et Randonnées (PR) et la voie verte Passa Païs, présentés dans différents guides (comme le Topo-guide « l’Hérault à pied ».

Le travail remarquable des rando-pisteurs

Pour cela le Département s’appuie tout au long de l’année sur une équipe de 29 rando-pisteurs qui entretiennent les itinéraires de randonnées, débroussaillent, élaguent, reconstruisent les murets en pierre sèches, réalisent des caladages, assurent le balisage, posent les panneaux et flèches directionnelles, etc… Par leurs actions au quotidien, ils participent à la valorisation du patrimoine et au maintien de la biodiversité sur l’ensemble du territoire héraultais.

Zoom sur le Sentier des Gardes dans le Massif du Caroux

Après 6 ans de travaux initiés par le Département, le Sentier des Gardes continue à être remis en état. Ce chemin historique qui fait partie du PR 41 de Saint-Martin-de-l’Arçon, permet d’atteindre, après une ascension de 800 m dans la forêt, le col du Bartouyre au sommet du Caroux, massif emblématique de l’Hérault. Le paysage est sauvage, la vue sur les Gorges de l’Héric incomparable.

Dans les années 1860, il est créé lorsque l’Etat engage une politique de reboisement intensif pour limiter les phénomènes d’érosion et d’inondations qui atteignent alors un niveau élevé. Pour accéder aux sites, les gardes des Eaux et Forêt créent des dizaines de chemins le long de pentes escarpées avec l’aide des paysans locaux. L’ouvrage est impressionnant : caladages, terrasses et murets en pierres sèches… le Sentier des Gardes est né !

Le but de la réhabilitation menée par le Département consiste à gérer l’écoulement des eaux, de réparer les murs existants et d’en recréer, de remettre la plateforme en état afin de préserver les habitants de crues et de glissements de terrain. Pour restaurer ce sentier dans les règles de l’art, les rando-pisteurs ont suivi une formation en « pierres sèches ».

Pour consulter la page Présentation du topo-guide été