Montpellier : bientôt une nouvelle marche en faveur du climat

L'ensemble des associations qui œuvrent en faveur du climat pour une nouvelle marche le 27 janvier 2019 

L’image contient peut-être : plein air

Ces associations précisent :

"Après avoir sonné l'alarme climatique lors de la marche du samedi 08 décembre 2018 pour alerter nos dirigeants sur l'urgence climatique, le temps est venu pour nous tous de prendre conscience à notre échelle de cette urgence et de faire prendre conscience aux personnes qui nous entourent qu'il est encore temps d'agir.

Au niveau local, dans nos foyers, dans notre ville, notre métropole, notre département et notre région, engageons le dialogue avec nos élus. Invitons-les, le dimanche 27 janvier 2019 à venir entendre nos revendications et remettons-leur nos doléances pour un avenir plus radieux localement et nationalement.

Marchons tous unis mains dans la mains, quartiers populaires, écologistes convaincus, néo-écolos, non écolo, petits, grands, jeunes et moins jeunes et éveillons notre conscience climatique dans un grand rassemblement solidaire, non violent et bienveillant.

Nous sommes tous concernés et responsables devant le réchauffement climatique et par les conséquences désastreuses qu'il aura si aujourd'hui, nous n'inversons pas la tendance.

Nous vous donnons donc rendez-vous le dimanche 27 janvier 2019 à Montpellier, pour une nouvelle marche afin de construire un éveil climatique de masse et pour faire entendre nos voix localement et nationalement.

Des surprises, des invités, des messages forts, des musiciens et bien d'autres choses feront de cette journée, une prise de conscience collective contagieuse en faveur du climat !".

7 000 éthylotests distribués dans l'Hérault

A la veille des fêtes de fin d'année 2018, SAM est à la rencontre des clients du centre commercial d'Odysseum pour les sensibiliser aux dangers prendre le volant après avoir consommé de l’alcool. Avec des Intervenants Départementaux de Sécurité Routière et accompagné du directeur de cabinet du préfet de l'Hérault, il distribue des éthylotests.

Organisée par la préfecture de l’Hérault, cette opération se déroulera le vendredi 28 décembre à partir de 14h en présence de Mahamadou Diarra, directeur de cabinet du préfet. Elle a déjà été initiée le 21 décembre au centre commercial Odysseum.

Par ailleurs, la Police Nationale et l’Escadron Départemental de la Sécurité Routière - EDSR - de la gendarmerie nationale procéderont également à des distributions d’éthylotests : Les jeudis 20 et 27 décembre à Montpellier pour la Police Nationale de 14h30 à 15h30 et lundi 24 et samedi 29 décembre 2018 à Juvignac et Clermont l’Hérault pour l’EDSR.

Montpellier, gilets jaunes acte VI au centre-ville

Ce samedi 22 décembre, les groupes héraultais " Gilets jaunes" se sont retrouvés dès 9h30 devant l'Opéra Comédie. Quelques 400 personnes ont étoffé les rangs de la manifestation de la Préfecture à la Place royale du Peyrou dans la matinée. 

La veille, un arrêté préfectoral interdit pour le département de l’Hérault du vendredi 21 décembre 22h00 au mardi 25 décembre 2018 dès 7h00 : - l’achat, la vente, et transport d’acide, d’artifices de divertissement, de carburant en jerrican, d’alcool ménager et de tous produits inflammables ou chimiques, sur l’ensemble du département de l'Hérault. - le transport, la détention et la consommation de boissons alcoolisées sur les lieux de manifestation revendicative sur la voie publique.

Des mesures de contrôle des personnes aux entrées et dans les parkings des centres commerciaux pour les journées du 22, 23 et 24 décembre 2018 ont aussi été prises par arrêté.

Les établissements concernés sont les suivants : - passage du Polygone à Montpellier, - le Polygone de Montpellier, - le Centre Commercial et le Pôle ludique Odysseum, - magasin Apple sis Zone Odysseum, à Montpellier, - magasin Darty sis Zone Odysseum, - magasin Géant Casino sis Zone Odysseum - le Polygone de Béziers, - les galeries Lafayette de Béziers, - le centre commercial Auchan de Béziers.

La pêche affame les oiseaux marins

L’intensification de la pêche industrielle contribue à diminuer la quantité de nourriture disponible pour les oiseaux marins, menaçant de nombreuses espèces dans le monde. Des chercheurs du Centre d’écologie fonctionnelle et évolutive du CNRS à Montpellier, de l’Université de Colombie Britannique (Canada) et de l’Université d’Aberdeen (Ecosse) ont cartographié pour la première fois, la compétition entre la pêche industrielle et les oiseaux marins à travers le monde entre 1970 et 2010.

Selon leur étude, la consommation moyenne annuelle de nourriture des oiseaux a diminué de 70 à 57 millions de tonnes entre les périodes 1970-1989 et 1990-2010, tandis que la capture annuelle moyenne des proies des oiseaux par les pêcheries a augmenté de 59 à 65 millions de tonnes au cours des mêmes périodes. 


Fous de Bassan (crédit photo : Jacques Carles)

Malgré le net déclin de la communauté mondiale des oiseaux marins pendant la période 1970-2010, la pression de compétition exercée par les pêcheries demeure soutenue. Cette compétition a même augmenté dans près de la moitié des océans du monde. L’étude est publiée le 6 décembre 2018 dans la revue Current Biology.

Graphique représentant le déclin de la communauté d’oiseaux marins et l’intensification de la pêche industrielle, dans le monde au cours de la période 1970-2010. (source : Current Biology)

Pour suivre le Père Noël à la trace

Le très sérieux Norad et le géant de Redmond proposent aux internautes de suivre les préparatifs du père Noël et son voyage la nuit du 24 décembre

Pour patienter jusqu'à Noël, le site propose de visiter le village du père Noël !

Capture

 

On trouve sur ce site un compte à rebours, des activités et des jeux à découvrir tous les jours à la manière d’un calendrier de l’Avent, ainsi que des vidéos, de la musique et des informations sur Noël. Le site Web, accessible en huit langues dont le français, est aussi disponible dans les stores de Windows, Apple et Android, pour pouvoir suivre le père Noël aussi bien sur PC que sur tablette ou smartphone. Et comme le vieil homme est un geek (si, si) il est aussi présent sur les réseaux sociaux.

On peut ainsi le retrouver sur Twitter, Google+ et Facebook en utilisant le mot-clé @noradsanta.

Noël approche et cette année, comme tous les ans depuis plus de 50 ans, le Norad, le centre de surveillance des espaces maritimes et aériens américains, suivra le père Noël à la trace.

Le 24 décembre, les internautes pourront voir le père Noël s’affairer aux derniers préparatifs avant son départ, puis suivre sa piste avec le Norad en 2D et en 3D à l’aide de satellites, de radars et des rapports venant des avions de l’armée américaine. En parallèle, les caméras du Norad diffuseront des vidéos des différentes étapes du voyage de Santa Claus sur le site Web. 

 

Sachez que cette histoire a commencé en 1955. Cette année-là, une publicité invitait les enfants à téléphoner au père Noël. Mais au lieu d’indiquer le numéro du vieil homme, c’est celui du commandant d’équipage en poste au centre des opérations de la défense aérienne continentale, l’ancêtre du Norad, qui était inscrit. Depuis, à l’aide de plus de 1 200 bénévoles, le Norad perpétue la tradition en répondant aux appels d’enfants le 24 décembre ainsi qu’à leurs e-mails. Désormais, il poursuit l’aventure sur la Toile.

Assemblée plénière de la Région Occitanie

Assemblée plénière : la Région Occitanie adopte un plan d'actions en faveur de la mobilité, de l'environnement et du pouvoir d'achat

La Commission permanente de la Région réunit 51 élus sous la houlette de la présidente Carole Delga.


La mobilité individuelle et collective constitue un véritable défi que la Région Occitanie avait anticipé dès l'arrivée de Carole Delga, présidente de la Région en 2016, en lançant les Etats Généraux du Rail et de l'Intermodalité. 86% des Français jugent aujourd'hui que les difficultés à se déplacer constituent un frein à l'emploi.

Dans le même temps, la transition énergétique nécessaire ne peut s'effectuer que grâce à des mesures d'accompagnement pour préserver le pouvoir d'achat, notamment des foyers les plus modestes. 

« J'ai souhaité, très rapidement, que la Région Occitanie propose une offre de transports complète, s'engage dans une transition énergétique concrète, et  développe des mesures en faveur du pouvoir d'achat pour permettre à toutes et tous d'intégrer cette dynamique de Région à énergie positive », rappelle Carole Delga. 

En 2018, la Région Occitanie a adopté une nouvelle gamme tarifaire pour encourager les habitants à utiliser les trains régionaux, leur permettant ainsi de bénéficier :

-          d'une prise en charge de 75% du prix du billet par la Région,

-          d'une baisse d'un tiers du prix de l'abonnement pour les moins de 26 ans,

-          de l'extension de la gratuité pour les publics en difficulté,

-          de la généralisation des billets à 1€ sur l'ensemble du territoire,

-          de 2,5 millions de billets petits prix,

-          de 11% de trains supplémentaires d'ici 2020 et 37 000 places supplémentaires par jour. 

Par ailleurs, la Région, dorénavant compétente en matière de transports scolaires, a également choisi de plafonner à 90€ dès 2018, la participation des familles, tout en se fixant comme objectif d'arriver à la gratuité sur tout le territoire. 

En 2019, Carole Delga souhaite intensifier l'effort régional par la mise en œuvre de mesures nouvelles :

-          Création d'un éco-chèque mobilité (basé sur la même grille de revenus que l'éco-chèque logement déjà existant) qui concernera 1,3 millions de foyers les plus modestes de la Région, avec :

  • une aide minimum de 1 000€ pour l'acquisition de véhicules d'occasion électriques ou hybrides, complétant l'exonération de frais de carte grise déjà mise en place et s'ajoutant à la prime de l'Etat. A noter, 1 200 bornes publiques de recharge existent déjà sur le territoire,
  • une aide minimum de 100€ pour l'achat d'un vélo à assistance électrique, s'ajoutant à celle prévue par l'Etat,
  • une étude en vue de créer une aide à la conversion des véhicules essence au GNV, afin d'apporter des solutions aux déplacements les plus longs,

Les pompiers héraultais ravivent la flamme

Lundi 17 décembre 2018 sur le parvis de l’hôtel du département, les pompiers de l’Hérault ont présenté leur nouveau matériel fourni par le Conseil départemental de l'Hérault.

Le président du département, Kléber Mesquida entouré de ses 50 conseillers a accueilli le service des sapeurs pompier de l’Hérault venus leur présenter les nouveaux équipements que leur a offert  le Département. En effet, l’Hérault est un des seuls départements à investir dans le secteur du Service Départemental d’Incendie et de Secours (SDIS). Entre 2017 et 2018, il aura fourni au total 22,15M € pour financer l’action du SDIS 34.

 

SDIS 34
Les soldats du feu ont présenté :

16 nouveaux véhicules de secours d’urgences, 2 véhicules de lutte contre les feux de forêt, 1 grande échelle de 24 mètres de dernière génération, 2 véhicules de transport des personnels léger, de nouvelles tenues d’intervention, de nouveaux casques de protection, de nouveaux appareils respiratoires, des caméras thermiques. 

LE SDIS 34 EN QUELQUES CHIFFRES                                        

 
4 620 personnels, dont :                                                   
764 sapeurs-pompiers professionnels,  3383 sapeurs-pompiers volontaires, 222 personnels administratifs et techniques, 134 médecins, 112 infirmiers, 4 pharmaciens, 1 centre de formation départementale,1 pélicandrome.
 
Activité
1 intervention toutes les 7 minutes, 80 000 interventions par an.
 
Organisation : 
72 casernes, 10 groupements fonctionnels,2 groupements territoriaux,11 compagnies territoriales.

Pêche de loisir en eau douce

Pêcheurs de loisir et services de l’État unis pour la protection des milieux aquatiques dans l’Hérault

Le directeur départemental des territoires et de la mer de l'Hérault a signé ce mercredi 19 décembre 2018 en présence de Gilles Grégoire, Président de la Fédération de l'Hérault pour la pêche et le milieu aquatique (FHPPMA), deux documents importants pour la préservation des milieux aquatiques et le développement d’un loisir pêche durable dans l'Hérault :

- le nouveau plan départemental pour la protection des milieux aquatiques et la gestion des ressources piscicoles (PDPG ) pour la période 2019 - 2024 ;

- l’arrêté réglementant la pratique de la pêche de loisir en eau douce pour 2019.

Pêcheur, Poissons, Mer Du Nord, Les Eaux

Un plan pour concilier protection des milieux aquatiques et ressources piscicoles Élaboré par la fédération de pêche en concertation avec les acteurs du territoire, le PDPG a pour objectif de poursuivre la restauration des milieux aquatiques au bénéfice des populations de poissons.

Il fixe ainsi, pour 5 ans, de nouvelles orientations pour une gestion durable des cours d'eau, plans d'eau et canaux. Basé sur un diagnostic terrain partagé du milieu et de ses problématiques, il détermine ainsi une série d'actions concrètes telles que :

- Equipement et raccordement des eaux usées de 14 petits hameaux,

- Restauration de 8 réseaux d'assainissement et de 27 stations d’épuration,

- Respect du débit réservé pour les rivières et encadrement des prélèvements sur une centaine de sites,

- Restauration de la continuité écologique des cours d'eau avec l'équipement de 35 nouvelles passes à poissons

- Réduction des pollutions diffuses sur 8 sites agricoles et 8 industriels

L'arrêté pêche : une réglementation spécifique pour une pêche durable, en adéquation avec les ressources piscicoles et les milieux Dates d’ouvertures, nombre de prises, procédés de pêche, parcours No - kill... sont autant de règles fixées par l’arrêté réglementant la pratique de la pêche de loisir en eau douce sur le département de l’Hérault.

 

 Élaboré annuellement, il prend en compte localement la fragilité des milieux et l’expérience des pratiques passées.

En 2019 les dispositions suivantes ont notamment été rajoutées :

- création de plusieurs parcours No - kill en rivières de 1ère et 2ème catégorie,

- généralisation de l’utilisation d’hameçon simple et sans ardillon sur tous les parcours de No - kill pour faciliter le retour au milieu des poissons capturés,

- obligation de relâcher tout brochet capturé sur le lac du Salagou durant sa période de reproduction.

L'Hérault, un territoire privilégié pour la diversité des parcours de pêche et ses espèces présentes Avec plus de 17 400 pêcheurs adhérents au sein de 30 associations agréées pour la pêche et la protection du milieu aquatique (AAPPMA), la pêche de loisir en eau douce est pratiquée dans l’Hérault sur 1 500 km de cours d’eau et 1 500 ha de plans d’eau.

Conscients de l’importance de la qualité des milieux pour la pérennité de leur activité, fédération, associations et pêcheurs s’investissent pour gérer et préserver les ressources.

Services de l’État et Fédération de pêche veilleront à la bonne appropriation de ces deux documents et de leur déclinaison par l’ensemble des acteurs du territoire, les collectivités, l'agence de l'eau et les syndicats de bassin, autour de l'enjeu partagé de la qualité des milieux aquatiques du département de l'Hérault.

No-Kill et zones de pêche : https://www.pecheherault.com/

Sectorisation sanitaire du lotissement conchylicole de l’Étang de Thau

Pierre Pouëssel, préfet de l’Hérault a signé ce jour l’arrêté préfectoral qui sectorise l’étang de Thau pour le suivi microbiologique à compter du 1er janvier 2019.

Cet arrêté donne une valeur réglementaire aux protocoles de gestion de crise et de traçabilité signés le 29 novembre dernier entre la préfecture et la profession. La direction de la mer et du littoral de la DDTM de l’Hérault accompagnera la possibilité d’acquérir des tables dans les deux secteurs par les conchyliculteurs qui le souhaiteront à travers le pilotage des schémas de structures.

Enfin, une évaluation des dispositions de l’arrêté n° 2018 - 01 - 1448 du 17 décembre 2018 sera effectuée d’ici le 30 mars 2020 afin de corriger les éventuelles imperfections du dispositif de mise en œuvre de la sectorisation dans le domaine microbiologique. Par ailleurs, dans les toutes prochaines semaines, des études complémentaires seront engagées par IFREMER sur le financement à 100 % État en vue d’envisager la poursuite de la sectorisation dans le domaine phytosanitaire avec pour objectif une restitution avant la fin du 1er semestre 2019.

Suivez la session départementale en direct

SESSIONPUBLIQUE

Lundi 17 décembre 2018, l’Assemblée départementale se réunit à l’Hôtel du Département de Montpellier. Les 50 conseillers départementaux débattent sur de nombreux sujets. 
A l’issue de la session, une présentation des camions du SDIS aura lieu devant l’Hôtel du Département. 

>SUIVEZ LA SESSION PUBLIQUE EN DIRECT ICI : HTTP://WWW.HERAULT.FR/ACTUALITE/SUIVEZ-LA-SESSION-DEPARTEMENTALE-EN-DIRECT

Parmi les dossiers à l’ordre du jour :
 

BUDGET

Les conseillers se prononceront sur les orientations du budget 2019 qui sera votée le 11 février prochain. 
Le Débat d’Orientation Budgétaire présentera : les orientations budgétaires, les engagements pluriannuels envisagés, l’information sur la structure et la gestion de la dette, l’évaluation du niveau d’épargne et d’endettement, les éléments relatifs à la masse salariale, les évolutions des dépenses réelles de fonctionnement, l’évolution du besoin de financement annuel.
Constituant la première étape du cycle budgétaire, le DOB fait l’objet d’une délibération spécifique. Il doit se tenir dans les deux mois qui précèdent le vote du budget primitif qui se déroulera du 11 au 13 février 2019.
Au cours de la session, les élus débattront des orientations budgétaires présentées dans ce DOB.
 

AGRICULTURE

Les conseillers départementaux se prononceront sur le schéma Irrigation, une priorité pour le Département afin d’agir contre la sécheresse dans l’avenir. 
En juin 2017, Hérault Irrigation est né d’une volonté collective d’agir pour lutter contre l’impact du réchauffement climatique sur l’économie agricole héraultaise. En effet, sur les 30 dernières années, les températures moyennes dans l’Hérault ont augmenté de 0,3 à 1,5°C et les projections 2050 font état d’une hausse d’1 à 2,5°C. 
L’agriculture et la viticulture font face à des contraintes liées à des périodes répétées de sécheresse qui menacent sa pérennité : pertes de récoltes quantitatives, dépérissement des vignes. Ainsi la vendange 2017 avec 3 920 millions d’hectolitres était à un niveau historiquement bas.
Ce schéma directeur vise à : Préciser les enjeux de desserte pour l’irrigation agricole d’ici 5 ans, à l’échéance 2030 ; Proposer des solutions nouvelles pour satisfaire les besoins identifiés par les territoires pour lesquels les équipements existants ou projetés ne sont pas en mesure de répondre ;Contribuer à définir la stratégie la plus pertinente pour répondre à l’adéquation besoins/ressources quantitatives sur le territoire héraultais ;Proposer un plan d’action départemental comprenant la mise en œuvre d’éventuels travaux permettant d’optimiser les ressources issues des ouvrages départementaux.Il s’agit de mettre en place une irrigation raisonnée, respectueuse de la ressource en eau.

Brocante - les conseils d'un pro

Brocante - les conseils d'un pro

LA PASSION DE LA DÉCOUVERTE

Pourquoi ce titre : la passion de la découverte ? Parce que la découverte est une passion tout comme la chine, tout comme la collection. Parce que chiner c'est conjuguer le passé au présent, ressusciter un objet endormi, répondre à la question du poète : objets inanimés vous avez bien une âme. Parce que chiner, c'est agir de manière écologique.

LES CHINEURS : UNE GRANDE FAMILLE

Amateurs ou professionnels, chineurs ou collectionneurs, tous ont un point commun, la passion. Chaque semaine vous irez avec eux chiner dans les foires et les marchés aux puces, dans les brocantes et les salons, les braderies et les vide-greniers, dans toute la France et même au-delà. Et bientôt, sans vous connaître, vous vous reconnaîtrez comme faisant partie de la même famille.

LA CHINE : UNE ÉCOLE DE PATIENCE

Chiner ce n'est pas aller en famille dans un magasin, pour y acheter un secrétaire de 1,12 m de large, afin qu'il trouve exactement sa place entre la cheminée et la fenêtre du salon.
Ce n'est pas aller chercher dans le vide-greniers qui se tiendra le samedi suivant, au coin de la rue, la série complète des boîtes Banania pour égayer une étagère de la cuisine ; même si vous avez lu la veille, dans un magazine de décoration, gue les objets publicitaires sont à la mode.
Dans les deux cas, vous risqueriez de vous exposer à une désagréable déconvenue car chiner, ce n'est pas trouver, à coup sûr, un meuble ou un objet des siècles passés, comme on achète un article vu dans un catalogue ou sur une publicité. Au contraire, la chine est une preuve, et non pas une épreuve, de patience et de pugnacité, comparable à celle d'un chercheur ou d'un explorateur. Et plus l'objet sera ancien, fragile, délicat, plus il sera rare mais plus la trouvaille prendra pour son découvreur une valeur inestimable. 
» Amazon

VACANCES en Méditerranée. La mer en Occitanie

Aigues-Mortes en Camargue 

220 km de côtes préservées, de la Camargue gardoise à la côte vermeille : c’est ça la mer en Occitanie.
Avec un taux record de plages et de ports Pavillons Bleus, du grand soleil et une mer à 24°C l’été. Baignade, sports nautiques, thalassothérapie, balades naturalistes, culturelles ou gastronomiques : c’est le cocktail de votre été en Occitanie, entre villages de pêcheurs, ports de plaisance et stations balnéaires.
De plus, détendez-vous en thalasso à Banyuls-sur-MerLa Grande-MottePort-CamargueSaint-CyprienCanet-en-Roussillon. Retrouvez la forme à Balaruc-les-Bains, 1ère station thermale de France.
Côté stations balnéaires, parmi nos 28 stations balnéaires, faites votre choix. Vous avez les capitales européennes du camping ou du naturisme (Argelès-sur-Mer, Le Cap d’Agde) ; les familiales (Collioure, Saint-Pierre-la-Mer, Vias, Carnon, Palavas-les-Flots) ; les sportives (Leucate, Frontignan) ; les branchées (Canet-en-Roussillon) Vous avez aussi le côté nature (La Palme, Vic-la-Gardiole), rétro (Banyuls-sur-Mer, Valras) et moderne (La Grande Motte, Port Camargue). Sans oublier les villages de pêcheurs tel que Port-Leucate ou Le Grau d’Agde...

» Echos/Occitanie