Intempéries dans le Gard : l'A9 et les trains coupés entre Nîmes et Montpellier, des dégâts

 

L'alerte rouge est désormais levée, mais les orages ont laissé des traces dans le département. 

Le département du Gard est redescendu en vigilance orange mardi après-midi, trois heures après avoir été placé en vigilance rouge face aux risques d'inondations consécutifs à des orages et de fortes pluies. La situation commence à s'améliorer.

"La situation pluvio-orageuse évolue favorablement avec une atténuation progressive de l'activité orageuse", indique Météo-France, qui a relevé des cumuls de pluie très importants (localement de 250 à 300 mm), des rafales de vent allant jusqu'à 105 km/h et de "gros grêlons". Des infrastructures ont été touchées : "la toiture du centre commercial Intermarché de Caissargues est partiellement effondrée" et l'institut médico-éducatif Les capitelles de Nîmes a aussi été endommagé, indique la préfecture dans un communiqué. "À ce stade, aucune personne n'a été blessée."

Reprise du trafic SNCF vers 16h00




Brocante - les conseils d'un pro

Brocante - les conseils d'un pro

LA PASSION DE LA DÉCOUVERTE

Pourquoi ce titre : la passion de la découverte ? Parce que la découverte est une passion tout comme la chine, tout comme la collection. Parce que chiner c'est conjuguer le passé au présent, ressusciter un objet endormi, répondre à la question du poète : objets inanimés vous avez bien une âme. Parce que chiner, c'est agir de manière écologique.

LES CHINEURS : UNE GRANDE FAMILLE

Amateurs ou professionnels, chineurs ou collectionneurs, tous ont un point commun, la passion. Chaque semaine vous irez avec eux chiner dans les foires et les marchés aux puces, dans les brocantes et les salons, les braderies et les vide-greniers, dans toute la France et même au-delà. Et bientôt, sans vous connaître, vous vous reconnaîtrez comme faisant partie de la même famille.

LA CHINE : UNE ÉCOLE DE PATIENCE

Chiner ce n'est pas aller en famille dans un magasin, pour y acheter un secrétaire de 1,12 m de large, afin qu'il trouve exactement sa place entre la cheminée et la fenêtre du salon.
Ce n'est pas aller chercher dans le vide-greniers qui se tiendra le samedi suivant, au coin de la rue, la série complète des boîtes Banania pour égayer une étagère de la cuisine ; même si vous avez lu la veille, dans un magazine de décoration, gue les objets publicitaires sont à la mode.
Dans les deux cas, vous risqueriez de vous exposer à une désagréable déconvenue car chiner, ce n'est pas trouver, à coup sûr, un meuble ou un objet des siècles passés, comme on achète un article vu dans un catalogue ou sur une publicité. Au contraire, la chine est une preuve, et non pas une épreuve, de patience et de pugnacité, comparable à celle d'un chercheur ou d'un explorateur. Et plus l'objet sera ancien, fragile, délicat, plus il sera rare mais plus la trouvaille prendra pour son découvreur une valeur inestimable. 
» Amazon