Fêtes de fin d’année : les recommandations sanitaires


Comment fêter Noël en famille dans le contexte de l’épidémie ? Pour cette soirée, le couvre-feu entré en vigueur le 15 décembre 2020 avec le déconfinement sera exceptionnellement levé, mais il faudra néanmoins respecter les préconisations de prudence émises par le Gouvernement pour protéger les plus fragiles et éviter les contaminations. Service-Public.fr vous les rappelle.

L’objectif est de limiter au maximum les risques de contamination pour les personnes qui vont célébrer ensemble les fêtes de fin d’année avec des membres extérieurs à leur foyer (avec lesquelles elles ne se sont pas confinées).

Ainsi, les familles pourront se retrouver le 24 décembre 2020 en prenant un certain nombre de précautions :

  • Organiser les festivités en amont afin de prévoir toutes les situations ;
  • S’isoler ou limiter les contacts pendant la semaine qui précède les retrouvailles ;
  • Renoncer à rejoindre sa famille en cas de contacts à risque ou de symptômes ;
  • Respecter les règles sanitaires : se laver les mains régulièrement, garder le maximum de distance, porter le masque, nettoyer les surfaces touchées par tout le monde (meubles, poignées de portes…) ;
  • Aérer les espaces intérieurs 10 minutes toutes les heures (la durée d’aération dépend du volume de la pièce et du renouvellement de l’air) ;
  • Adapter le plan de table pour le repas, avec une jauge de 6 adultes maximum (sans compter les enfants), en espaçant les convives avec une distance plus importante pour les personnes présentant le plus de risques du fait de leur âge ou de comorbidités ;
  • Porter le masque jusqu’au moment où l’on mange, puis le remettre pour continuer à discuter entre deux plats et à la fin du repas ;
  • Éviter de partager des objets : par exemple, mettre des piques sur les toasts pour éviter de les prendre avec la main, ne pas passer les plats mais privilégier le service par une seule personne ;
  • Ne pas s’embrasser au moment du partage des cadeaux, garder ses distances et se laver les mains après avoir ouvert les paquets ;
  • Réduire le temps passé ensemble et sortir à l’extérieur lorsque cela est possible ;
  • Utiliser l’application TousAntiCovid qui permet de savoir si on a été en contact avec des personnes malades.

  Attention : Le couvre-feu s’appliquera le 31 décembre 2020. A partir de 20h, il ne sera pas possible de sortir de chez soi sauf pour les quelques motifs autorisés (déplacements professionnels, motifs impérieux, motifs médicaux…) .

  A noter : Se faire tester avant de se rendre dans sa famille pour les fêtes de fin d’année reste envisageable, mais il est rappelé qu’il y a un risque que le test soit négatif alors qu’on n’est pas encore suffisamment contagieux et qu’il faut éviter l’engorgement des laboratoires, des pharmacies, des médecins qui réalisent des tests. Il convient de rester prudent malgré un test négatif.

Brocante - les conseils d'un pro

Brocante - les conseils d'un pro

LA PASSION DE LA DÉCOUVERTE

Pourquoi ce titre : la passion de la découverte ? Parce que la découverte est une passion tout comme la chine, tout comme la collection. Parce que chiner c'est conjuguer le passé au présent, ressusciter un objet endormi, répondre à la question du poète : objets inanimés vous avez bien une âme. Parce que chiner, c'est agir de manière écologique.

LES CHINEURS : UNE GRANDE FAMILLE

Amateurs ou professionnels, chineurs ou collectionneurs, tous ont un point commun, la passion. Chaque semaine vous irez avec eux chiner dans les foires et les marchés aux puces, dans les brocantes et les salons, les braderies et les vide-greniers, dans toute la France et même au-delà. Et bientôt, sans vous connaître, vous vous reconnaîtrez comme faisant partie de la même famille.

LA CHINE : UNE ÉCOLE DE PATIENCE

Chiner ce n'est pas aller en famille dans un magasin, pour y acheter un secrétaire de 1,12 m de large, afin qu'il trouve exactement sa place entre la cheminée et la fenêtre du salon.
Ce n'est pas aller chercher dans le vide-greniers qui se tiendra le samedi suivant, au coin de la rue, la série complète des boîtes Banania pour égayer une étagère de la cuisine ; même si vous avez lu la veille, dans un magazine de décoration, gue les objets publicitaires sont à la mode.
Dans les deux cas, vous risqueriez de vous exposer à une désagréable déconvenue car chiner, ce n'est pas trouver, à coup sûr, un meuble ou un objet des siècles passés, comme on achète un article vu dans un catalogue ou sur une publicité. Au contraire, la chine est une preuve, et non pas une épreuve, de patience et de pugnacité, comparable à celle d'un chercheur ou d'un explorateur. Et plus l'objet sera ancien, fragile, délicat, plus il sera rare mais plus la trouvaille prendra pour son découvreur une valeur inestimable. 
» Amazon