L’opération de relance du commerce CITY FOLIZ est reportée du 4 décembre au 24 janvier

 Au regard du confinement annoncé hier par le Président de la République, l’opération de relance du commerce CITY FOLIZ, initiée par la CCI Hérault et financée par la Région Occitanie et les collectivités locale, est reportée du 4 décembre au 24 janvier afin d’accompagner au mieux la réouverture des commerces et la période de soldes.


 Pour votre information la Commission Consultative des Marchés de la CCI Occitanie a retenu la société Keetiz pour la fourniture de la solution digitale de cette opération. 

« Ce nouveau confinement est un coup dur pour notre économie et surtout pour nos commerçants. En cette période d’achats de noël, ces fermetures sont catastrophiques. Nous allons, dans les jours qui viennent, accompagner la numérisation des commerçants au travers de différents dispositifs :

  • Réactivation de la plateforme de localisation des commerces ouverts initié en mars dernier dans laquelle près de 2500 commerces avaient été référencés durant le premier confinement
  • Mise à disposition d’une brochure « Vendre en temps de confinement »  qui présentera le minimum vital numérique pour les commerçants et indépendants
  • La recommandation d’une plate-forme de vente en ligne permettant drive, click and collect et livraison à domicile
  • Une campagne d’appels sortants vers les commerces et activités qui ne pourront pas ouvrir afin de leur proposer des solutions numériques immédiates à l’image de la campagne menée auprès des PME industrielles les semaines précédentes.

L’objectif est bel et bien d’aider les commerces fermés à maintenir leur activité grâce aux outils numériques. Au déconfinement, notre opération City Foliz sera là pour prendre le relais et permettre aux commerçants d’assurer aux mieux cette fin d’année. »

André Deljarry, Président de la CCI Hérault, 1er Vice-Président de la CCI Occitanie

Brocante - les conseils d'un pro

Brocante - les conseils d'un pro

LA PASSION DE LA DÉCOUVERTE

Pourquoi ce titre : la passion de la découverte ? Parce que la découverte est une passion tout comme la chine, tout comme la collection. Parce que chiner c'est conjuguer le passé au présent, ressusciter un objet endormi, répondre à la question du poète : objets inanimés vous avez bien une âme. Parce que chiner, c'est agir de manière écologique.

LES CHINEURS : UNE GRANDE FAMILLE

Amateurs ou professionnels, chineurs ou collectionneurs, tous ont un point commun, la passion. Chaque semaine vous irez avec eux chiner dans les foires et les marchés aux puces, dans les brocantes et les salons, les braderies et les vide-greniers, dans toute la France et même au-delà. Et bientôt, sans vous connaître, vous vous reconnaîtrez comme faisant partie de la même famille.

LA CHINE : UNE ÉCOLE DE PATIENCE

Chiner ce n'est pas aller en famille dans un magasin, pour y acheter un secrétaire de 1,12 m de large, afin qu'il trouve exactement sa place entre la cheminée et la fenêtre du salon.
Ce n'est pas aller chercher dans le vide-greniers qui se tiendra le samedi suivant, au coin de la rue, la série complète des boîtes Banania pour égayer une étagère de la cuisine ; même si vous avez lu la veille, dans un magazine de décoration, gue les objets publicitaires sont à la mode.
Dans les deux cas, vous risqueriez de vous exposer à une désagréable déconvenue car chiner, ce n'est pas trouver, à coup sûr, un meuble ou un objet des siècles passés, comme on achète un article vu dans un catalogue ou sur une publicité. Au contraire, la chine est une preuve, et non pas une épreuve, de patience et de pugnacité, comparable à celle d'un chercheur ou d'un explorateur. Et plus l'objet sera ancien, fragile, délicat, plus il sera rare mais plus la trouvaille prendra pour son découvreur une valeur inestimable. 
» Amazon