Sur les traces de Georges Frêche disparu il y a dix ans

Jusqu'aux vacances de Noël, la ville de Montpellier rend hommage à celui qui fut de 1977 à 2004 élu cinq fois maire de la capitale héraultaise. Plusieurs manifestations - expo et balades urbaines - marquent cet anniversaire "Dix ans déjà".


A travers 24 panneaux, l'exposition photo "So Frêche" devant l'Hôtel de Région à l'occasion des dix ans de sa mort

Sur les traces de Georges Frêche, bâtisseur de Montpellier, dix lieux emblématiques 

A l'initiative de la Ville de Montpellier et de Montpellier Méditerranée Métropole, dès ce samedi 24 octobre et jusqu'au 30 décembre 2020, l'Office de Tourisme de Montpellier Méditerranée Métropole propose deux visites guidées gratuites.

Depuis la piétonnisation de la place de la Comédie à la construction d'Antigone, en passant par la faculté de droit, cette balade urbaine retracera l'œuvre de quarante années de vie publique et politique. Des panneaux explicatifs permettront au public d'appréhender ces tranches d'histoire de la ville.
Deux parcours ont été dessinés et seront menés par les guides conférenciers de l'Office de Tourisme au sein du centre historique mais également dans les quartiers contemporains de la ville.

Parcours 1 dans l'Ecusson :

• Samedi 24 octobre 2020 : 14h-16h30
• Jeudi 05 novembre 2020 : 14h-16h30
• Samedi 21 novembre 2020 : 10h-12h30
• Mardi 1er décembre 2020 : 14h-16h30
• Samedi 19 décembre 2020 : 10h-12h30
• Mardi 29 décembre 2020 : 14h-16h30

Parcours 2 : d'Antigone à Port Marianne, cap sur les quartiers contemporains

• Samedi 24 octobre 2020 : 10h-12h
• Vendredi 30 octobre 2020 : 14h-16h
• Samedi 14 novembre 2020 : 10h-12h
• Mercredi 25 novembre 2020 : 14h-16h
• Samedi 12 décembre 2020 : 10h-12h
• Mardi 22 décembre 2020 : 10h-12h

Inscription gratuite, sur réservation préalable obligatoire par téléphone au 04 67 60 60 60 ou à l'office de Tourisme situé place de la Comédie.

Groupes de 20 personnes maximum. 

Brocante - les conseils d'un pro

Brocante - les conseils d'un pro

LA PASSION DE LA DÉCOUVERTE

Pourquoi ce titre : la passion de la découverte ? Parce que la découverte est une passion tout comme la chine, tout comme la collection. Parce que chiner c'est conjuguer le passé au présent, ressusciter un objet endormi, répondre à la question du poète : objets inanimés vous avez bien une âme. Parce que chiner, c'est agir de manière écologique.

LES CHINEURS : UNE GRANDE FAMILLE

Amateurs ou professionnels, chineurs ou collectionneurs, tous ont un point commun, la passion. Chaque semaine vous irez avec eux chiner dans les foires et les marchés aux puces, dans les brocantes et les salons, les braderies et les vide-greniers, dans toute la France et même au-delà. Et bientôt, sans vous connaître, vous vous reconnaîtrez comme faisant partie de la même famille.

LA CHINE : UNE ÉCOLE DE PATIENCE

Chiner ce n'est pas aller en famille dans un magasin, pour y acheter un secrétaire de 1,12 m de large, afin qu'il trouve exactement sa place entre la cheminée et la fenêtre du salon.
Ce n'est pas aller chercher dans le vide-greniers qui se tiendra le samedi suivant, au coin de la rue, la série complète des boîtes Banania pour égayer une étagère de la cuisine ; même si vous avez lu la veille, dans un magazine de décoration, gue les objets publicitaires sont à la mode.
Dans les deux cas, vous risqueriez de vous exposer à une désagréable déconvenue car chiner, ce n'est pas trouver, à coup sûr, un meuble ou un objet des siècles passés, comme on achète un article vu dans un catalogue ou sur une publicité. Au contraire, la chine est une preuve, et non pas une épreuve, de patience et de pugnacité, comparable à celle d'un chercheur ou d'un explorateur. Et plus l'objet sera ancien, fragile, délicat, plus il sera rare mais plus la trouvaille prendra pour son découvreur une valeur inestimable. 
» Amazon