CARTIGEN : la nouvelle plateforme de recherche du CHU de Montpellier et de l'Université de Montpellier

CARTIGEN : la nouvelle plateforme de recherche du CHU de Montpellier et de l'Université de Montpellier, un projet unique en Europe soutenu par la Région Occitanie

L'Institut de Recherche de Médecine Régénératrice et de Biothérapie (IRMB) localisé sur le site de l'hôpital St Eloi vient d'obtenir une subvention FEDER de 6.4 Millions d'euros accordée par la Région Occitanie pour financer la mise en place de la Plateforme de recherche CARTIGEN. Unique en Europe, cette plateforme est dédiée aux pathologies musculo-squelettiques. Elle permettra le développement des nouvelles techniques diagnostiques et thérapeutiques du futur.

 cartaCapture

« Le projet CARTIGEN est le fruit d'un travail collectif, à la croisée de la recherche de pointe et du soin. Il est au cœur d'enjeux de société : l'allongement de la durée de vie mais surtout le fait de vieillir en bonne santé. Sans équivalent en France, cette plateforme va rendre possible une médecine innovante, personnalisée, pour restaurer la mobilité. De quoi soulager et donner beaucoup d'espoir aux personnes qui souffrent de rhumatisme et de maladies musculo-squelettiques. La Région soutient ce programme ambitieux de recherche montpelliérain en mobilisant 6,4M€ de fonds européens FEDER dont elle a la gestion. Avec le projet INSPIRE à Toulouse que nous soutenons également, la Région est pleinement mobilisée pour faire émerger en Occitanie un grand pôle international de recherche-soins-innovation autour du vieillissement.» a déclaré la présidente de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée lors du lancement de la plateforme ce mardi 6 octobre.

L'Institut de Recherche de Médecine Régénératrice et Biothérapie (IRMB) 

L'IRMB, localisé sur le site de l'hôpital St Eloi est un Institut du CHU de Montpellier entièrement consacré à la recherche. 

Il héberge 10 plateformes technologiques de recherche, 1 laboratoire clinique et 2 UMR Inserm/Université de Montpellier. Une grande partie de son activité est consacrée à faciliter le transfert de la recherche sur la biologie des cellules souches vers des applications cliniques en routine avec des spécialistes cliniques des maladies chroniques (polyarthrite rhumatoïde, maladies génétiques rares, troubles auto-inflammatoires, diabète, maladies du foie, troubles musculo-squelettiques).

 L'IRMB a par ailleurs inauguré en novembre 2018 son bio-incubateur Cyborg, projet soutenu par la Métropole de Montpellier et l'Etat dans le cadre du pacte métropolitain d'innovation. Ce dernier accueille 10 start-ups impliquées dans le domaine des biotechnologies et des thérapies innovantes.

Un partenariat CHU de Montpellier et Université de Montpellier 

Afin de développer une médecine de précision personnalisée et réduire le coût sociétal et économique des handicaps induits des pathologies musculo-squelettiques, le CHU de Montpellier, l'Université de Montpellier, et des sociétés privées disposant de compétences complémentaires se sont associés pour élaborer un projet de recherche basé sur :
-l'évaluation du mouvement et des tissus musculo-squelettiques par imagerie dynamique et analyse multimodale alliée à une modélisation du mouvement
- le développement et l'impression de bioprothèses et de matériaux bioactifs par impression 3D assistée sous imagerie.
- le développement de process de régénération tissulaire par ingénierie tissulaire
Des expertises réunies sur une même plateforme à l'IRMB
Cet objectif nécessite la centralisation sur une plateforme interdisciplinaire de personnels qualifiés et d'équipements très spécifiques : système de capture du mouvement, IRM dynamique, stéréo microscope, microscope confocal et électronique,....et des imprimantes 3D pour l'impression des bio prothèses au moyen de bio encres.
 
La mise en place de cette plateforme, appelée CARTIGEN, sur le site de l'IRMB (extension du bâtiment IRMB) a fait l'objet d'une demande de subvention auprès du Programme Opérationnel FEDER-FSE-IEJ Languedoc Roussillon 2014-2020. 6.4M€ ont été attribués par la Région Occitanie pour financer la mise en place de la Plateforme CARTIGEN.
Le projet CARTIGEN 

Cartigen sera constitué d'un plateau technique d'imagerie/mobilité afin :

  • d'intégrer des données anatomiques et de mobilité aux données cliniques et biologiques 
  • de mettre au point des algorithmes utiles au diagnostic précoce et à la stratification des maladies
  • de proposer des techniques de réhabilitation du mouvement par modélisation de rééducation personnalisée
  • d'améliorer les technologies de restauration de la mobilité utilisant des exosquelettes robotiques et des orthèses actives

 et d'un plateau technique d'ingénierie tissulaire qui permettra de caractériser les conditions nécessaires à la mise au point de bioencres pour l'impression 3 D de bio prothèses.

 

La plateforme CARTIGEN sera à terme installée dans D'autres locaux, dès lors qu'ils seront libérés des activités qui y sont implantées actuellement.

 

Après des travaux d'aménagement et de réhabilitation, CARTIGEN ouvrira ses portes en janvier 2022. Quelques équipements seront livrés avant cette date et mis provisoirement en service au sein de l'IRMB afin de pouvoir démarrer les projets de la plateforme au plus tôt.

Brocante - les conseils d'un pro

Brocante - les conseils d'un pro

LA PASSION DE LA DÉCOUVERTE

Pourquoi ce titre : la passion de la découverte ? Parce que la découverte est une passion tout comme la chine, tout comme la collection. Parce que chiner c'est conjuguer le passé au présent, ressusciter un objet endormi, répondre à la question du poète : objets inanimés vous avez bien une âme. Parce que chiner, c'est agir de manière écologique.

LES CHINEURS : UNE GRANDE FAMILLE

Amateurs ou professionnels, chineurs ou collectionneurs, tous ont un point commun, la passion. Chaque semaine vous irez avec eux chiner dans les foires et les marchés aux puces, dans les brocantes et les salons, les braderies et les vide-greniers, dans toute la France et même au-delà. Et bientôt, sans vous connaître, vous vous reconnaîtrez comme faisant partie de la même famille.

LA CHINE : UNE ÉCOLE DE PATIENCE

Chiner ce n'est pas aller en famille dans un magasin, pour y acheter un secrétaire de 1,12 m de large, afin qu'il trouve exactement sa place entre la cheminée et la fenêtre du salon.
Ce n'est pas aller chercher dans le vide-greniers qui se tiendra le samedi suivant, au coin de la rue, la série complète des boîtes Banania pour égayer une étagère de la cuisine ; même si vous avez lu la veille, dans un magazine de décoration, gue les objets publicitaires sont à la mode.
Dans les deux cas, vous risqueriez de vous exposer à une désagréable déconvenue car chiner, ce n'est pas trouver, à coup sûr, un meuble ou un objet des siècles passés, comme on achète un article vu dans un catalogue ou sur une publicité. Au contraire, la chine est une preuve, et non pas une épreuve, de patience et de pugnacité, comparable à celle d'un chercheur ou d'un explorateur. Et plus l'objet sera ancien, fragile, délicat, plus il sera rare mais plus la trouvaille prendra pour son découvreur une valeur inestimable. 
» Amazon