Le Salon de l’Écologie revient en 2020 à Montpellier

Campus Triolet de l’Université de Montpellier, du 31 Octobre au 7 Novembre.

Le Salon de l'Écologie, qu'est-ce ?

Salon de l'Écologie

Le Salon de l’Écologie est l’unique rendez-vous annuel de la filière professionnelle de l’écologie en France. Depuis 11 ans, durant une semaine au mois de novembre, il permet de réunir, de connaître et de faire connaître tous les acteurs du domaine. Porté par l’Université de Montpellier, il est organisé par l’Association du Salon de l’Ecologie (ASdE) qui est composée des étudiants en Master 2 « Ingénierie en Ecologie et Gestion de la Biodiversité » (Master IEGB) de la Faculté des sciences de l’Université de Montpellier. Le Salon de l’Écologie est composé de trois temps forts :

  • Ecolo’Tech, le congrès scientifique sur les innovations technologiques et méthodologiques dans le domaine de l’écologie. Il permet aux professionnels de rester à la pointe et de valoriser leurs travaux auprès d’un public expert.
  • Ecolo’Job, le forum des métiers et formations en écologie. Il permet la rencontre entre les étudiants et les professionnels, de trouver un emploi et d’échanger sur les besoins de compétences des employeurs.
  • Festi’Versité, le festival de la biodiversité. Il permet de sensibiliser le grand public aux enjeux de l’écologie à travers des animations, des spectacles, des jeux, des conférences, des projections, des expositions photographiques.

Montpellier est reconnu comme le lieu de l’écologie française et internationale. C’est l’un des grands pôles mondiaux de recherche et de gestion en biodiversité par la présence d’un réseau de laboratoires d’excellence en écologie (LabEx CeMEB) et l’implantation de l’Agence Française pour la Biodiversité (antenne terrestre). Sa région accueille les plus grands bureaux d’études de l’expertise naturaliste et écologique de France.

L’Université de Montpellier occupe la première place du prestigieux classement de Shanghai dans la discipline de l’écologie scientifique. Elle a également obtenu du gouvernement français la labellisation I-SITE MUSE qui reconnait la portée internationale de la communauté scientifique de Montpellier autour de trois enjeux mondiaux : nourrir et soigner les humains, protéger la nature. Ces succès et consécrations légitiment l’accueil du rendez-vous annuel de la filière professionnelle de l’écologie à Montpellier.

 La méconnaissance de l’écologie professionnelle, et donc des écologues, est le constat qui a fait naître notre Salon. Le challenge de la distinguer de l’écologie politique, et donc des écologistes, était d’autant plus important que cette filière professionnelle rassemble bien des acteurs investis et engagés : c’est un concentré de passionnés qui s’inscrivent professionnellement dans la protection de l’environnement et de la nature.

Il s’agissait de mettre en valeur la professionnalisation des différents acteurs, de les réunir afin de les unifier dans une dynamique de développement et de communication avec la société. Avec la création de plus de 3.000 emplois entre 2002 et 2010**, la filière professionnelle de l’écologie s’est imposée dans le paysage socio-économique aux côtés des autres secteurs de la « croissance verte » et lors du Grenelle de l’Environnement. Le Salon de l’Ecologie accueille le réseau de tous les écologues, en valorisant et en mettant en valeur cette filière professionnelle dans toute sa diversité et ses dimensions.   

https://www.salon-ecologie.com/salon-environnement-montpellier/

L’autre enjeu réside dans la relation du Salon avec le grand public : déclencher une prise de conscience autour du constat que la crise écologique est au cœur des crises économiques et sociales de notre pays, à la fois cause, enjeu et solution. Au-delà d’être un secteur d’avenir, une opportunité de développement et d’innovations, l’écologie consiste à vivre en équilibre avec son environnement, une vision qui s’impose de plus en plus grâce à une prise de conscience générale de la finitude de notre planète.

** : données économiques sur la filière professionnelle de l’écologie (Comité de domaine biodiversité).0La grande force de notre événementiel réside dans le décloisonnement des différents secteurs de l’écologie grâce à la diversité des intervenants présents pendant le Salon. En effet, il s’agit de rassembler des acteurs et des publics qui n’avaient pas cette opportunité auparavant. Ainsi, des chercheurs, des ingénieurs, des techniciens et des étudiants provenant d’associations, d’administrations, de collectivités, d’établissements publics, d’entreprises petites et grandes ainsi que le grand public se retrouvent réunis autour d’un thème fédérateur : l’écologie.

A travers une ambiance festive, animée par l’optimisme de la jeunesse de cette nouvelle filière, armée de son ouverture d’esprit et de sa foi en l’avenir, le Salon de l’Ecologie défend ses valeurs professionnelles et scientifiques en s’appuyant sur une programmation rigoureuse et experte.

Le Salon de l’Ecologie est un événement éco-responsable. Cette valeur intrinsèque au Salon découle de notre philosophie d’action envers la nature. Nous tenons à nous montrer exemplaires en matière d’impacts sur l’environnement. Pour cela, l’équipe organisatrice s’engage à :

  • Réduire les consommations en énergie, en eau et en papier,
  • Maîtriser les déchets engendrés par l’organisation d’un tel événement (diminution, valorisation, recyclage des déchets, etc),
  • Promouvoir l’utilisation de transports doux,
  • Assurer une restauration labellisée, locale (inférieure à 200 km) et de saison,
  • Communiquer sur la démarche éco-responsable auprès des partenaires et du public,
  • Sensibiliser différents partenaires et le public à un comportement éco-responsable,
  • Suivre et évaluer l’impact environnemental de toute l’organisation du Salon.

Tous ces efforts ont été récompensés : le Salon de l’Ecologie bénéficie désormais du label Ecofest® qui est un gage de qualité et qui met en avant notre démarche engagée.

Brocante - les conseils d'un pro

Brocante - les conseils d'un pro

LA PASSION DE LA DÉCOUVERTE

Pourquoi ce titre : la passion de la découverte ? Parce que la découverte est une passion tout comme la chine, tout comme la collection. Parce que chiner c'est conjuguer le passé au présent, ressusciter un objet endormi, répondre à la question du poète : objets inanimés vous avez bien une âme. Parce que chiner, c'est agir de manière écologique.

LES CHINEURS : UNE GRANDE FAMILLE

Amateurs ou professionnels, chineurs ou collectionneurs, tous ont un point commun, la passion. Chaque semaine vous irez avec eux chiner dans les foires et les marchés aux puces, dans les brocantes et les salons, les braderies et les vide-greniers, dans toute la France et même au-delà. Et bientôt, sans vous connaître, vous vous reconnaîtrez comme faisant partie de la même famille.

LA CHINE : UNE ÉCOLE DE PATIENCE

Chiner ce n'est pas aller en famille dans un magasin, pour y acheter un secrétaire de 1,12 m de large, afin qu'il trouve exactement sa place entre la cheminée et la fenêtre du salon.
Ce n'est pas aller chercher dans le vide-greniers qui se tiendra le samedi suivant, au coin de la rue, la série complète des boîtes Banania pour égayer une étagère de la cuisine ; même si vous avez lu la veille, dans un magazine de décoration, gue les objets publicitaires sont à la mode.
Dans les deux cas, vous risqueriez de vous exposer à une désagréable déconvenue car chiner, ce n'est pas trouver, à coup sûr, un meuble ou un objet des siècles passés, comme on achète un article vu dans un catalogue ou sur une publicité. Au contraire, la chine est une preuve, et non pas une épreuve, de patience et de pugnacité, comparable à celle d'un chercheur ou d'un explorateur. Et plus l'objet sera ancien, fragile, délicat, plus il sera rare mais plus la trouvaille prendra pour son découvreur une valeur inestimable. 
» Amazon