14 nouveaux Vice-présidents du Grand Pic Saint-Loup !

Mercredi 15 juillet, Alain Barbe, maire des Matelles, a été élu Président de la Communauté de communes à la majorité absolue. Il entame ainsi son deuxième mandat à la tête de l'exécutif des 36 communes qui composent la collectivité.

Alain Barbe et les 14 vices-présidents. Photo : CCGPSL

Alain Barbe et les 14 vice-présidents en 2020. Photo : CCGPSL

Seul candidat au poste de Président, il a été réélu à la majorité absolue avec 60 voix sur 64 votes. Lors de la séance d’installation du Conseil communautaire, Alain Barbe, maire des Matelles, a été réélu Président de la Communauté de communes du Grand Pic Saint-Loup. Il entame ainsi son deuxième mandat à la tête de l’exécutif.

14 vice-présidents

A la suite de l’élection du Président, les conseillers communautaires ont procédé à l’élection des Vice-présidents et de leur délégation. Ont été élus :

  • 1re vice-présidente : Michèle Lernout (Saint-Gély-du-Fesc) en charge de la Jeunesse, des sports et activités de pleine nature
  • 2e vice-président : Antoine Martinez (Sainte-Croix-de-Quintillargues)
    en charge du Développement économique, de l’attractivité du territoire, de l’emploi et de la formation
  • 3e vice-présidente : Laurence Cristol (Saint-Clément-de-Rivière) en charge du Tourisme et de la promotion du territoire
  • 4e vice-président : Hussam Al Mallak (Vailhauquès) en charge de l’Aménagement de l’espace et du territoire
  • 5e vice-président : Jérôme Lopez (Saint-Mathieu-de-Tréviers) en charge des Bourgs-centres
  • 6e vice-président : Jean-Claude Armand (Saint-Jean-de-Cornies) en charge de l’Eau et de l’assainissement
  • 7e vice-président : Pierre Antoine (Guzargues) en charge des Finances
  • 8e vice-présidente :  Françoise Gallas (Teyran) en charge de l’Enfance et de l’action sociale
  • 9e vice-président : Laurent Senet (Saint-Jean-de-Buèges) en charge de l’Agriculture et de la préservation des ressources naturelles, et de l’environnement
  • 10e vice-présidente : Martine Durand-Rambier (Claret) en charge de la Culture et du patrimoine
  • 11e vice-président : Philippe Doutremepuich (Causse-de-la-Selle) en charge de l’Animation de la Gouvernance
  • 12e vice-présidente : Françoise Matheron (Saint-Bauzille-de-Montmel) en charge de la Mutualisation et du service aux communes
  • 13e vice-président : Jean-Baptiste Panchau (Vacquières) en charge des Travaux
  • 14e vice-président : Gérard Brunel (Saint-Martin-de-Londres) en charge des Ressources humaines

Prochain conseil communautaire le 23 juillet.

Brocante - les conseils d'un pro

Brocante - les conseils d'un pro

LA PASSION DE LA DÉCOUVERTE

Pourquoi ce titre : la passion de la découverte ? Parce que la découverte est une passion tout comme la chine, tout comme la collection. Parce que chiner c'est conjuguer le passé au présent, ressusciter un objet endormi, répondre à la question du poète : objets inanimés vous avez bien une âme. Parce que chiner, c'est agir de manière écologique.

LES CHINEURS : UNE GRANDE FAMILLE

Amateurs ou professionnels, chineurs ou collectionneurs, tous ont un point commun, la passion. Chaque semaine vous irez avec eux chiner dans les foires et les marchés aux puces, dans les brocantes et les salons, les braderies et les vide-greniers, dans toute la France et même au-delà. Et bientôt, sans vous connaître, vous vous reconnaîtrez comme faisant partie de la même famille.

LA CHINE : UNE ÉCOLE DE PATIENCE

Chiner ce n'est pas aller en famille dans un magasin, pour y acheter un secrétaire de 1,12 m de large, afin qu'il trouve exactement sa place entre la cheminée et la fenêtre du salon.
Ce n'est pas aller chercher dans le vide-greniers qui se tiendra le samedi suivant, au coin de la rue, la série complète des boîtes Banania pour égayer une étagère de la cuisine ; même si vous avez lu la veille, dans un magazine de décoration, gue les objets publicitaires sont à la mode.
Dans les deux cas, vous risqueriez de vous exposer à une désagréable déconvenue car chiner, ce n'est pas trouver, à coup sûr, un meuble ou un objet des siècles passés, comme on achète un article vu dans un catalogue ou sur une publicité. Au contraire, la chine est une preuve, et non pas une épreuve, de patience et de pugnacité, comparable à celle d'un chercheur ou d'un explorateur. Et plus l'objet sera ancien, fragile, délicat, plus il sera rare mais plus la trouvaille prendra pour son découvreur une valeur inestimable. 
» Amazon