Carole Delga : "Je demande un effort de solidarité nationale aux sociétés autoroutières"

Carole Delga : « Je demande un effort de solidarité nationale aux sociétés autoroutières pour permettre à un maximum de Français de partir en vacances cet été » 

Highway, Road, Truck, Vehicles, Mobility

 Interrogée ce matin par France 2 au sujet de la reprise du secteur touristique et du plan de relance présenté hier par le Gouvernement, la présidente de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée, Carole Delga, a appelé l'ensemble des acteurs à aller plus loin, rappelant son engagement pour un chèque tourisme et proposant que les péages autoroutiers soient gratuits cet été pour faciliter les départs en vacances.

 

« Sur le plan tourisme, il faut aller plus loin. Cet été 2020, ce doit être les vacances pour le plus grand nombre alors que chaque année un Français sur trois déclare ne pas avoir les moyens de partir en vacances. Je propose deux idées au Gouvernement.

 Tout d'abord le chèque tourisme, c'est-à-dire donner du pouvoir d'achat pour aller au restaurant, pour se déplacer, pour aller à l'hôtel et pour accéder aux loisirs. Une formule «  tout compris » : transports en commun, assiette, nuitée, loisirs.

 Ma deuxième proposition, toujours en lien avec le pouvoir d'achat : je demande, dans le cadre de leur concession avec l'Etat, un effort exceptionnel, de solidarité nationale, aux sociétés autoroutières françaises pour cet été 2020. Qu'elles « lèvent les barrières », qu'il y ait moins de péages durant ces vacances pour faciliter les déplacements du plus grand nombre de nos concitoyens.

 De son côté, la Région réfléchit, elle aussi, à permettre un maximum de déplacements  en adaptant sa tarification TER et autocars cet été ».  

 

Plan d'actions régional pour la reprise de l'activité touristique en Occitanie : soutien aux entreprises, promotion de la destination et transition vers un tourisme durable

 Avec 30 millions de touristes accueillis chaque année, 200 millions de nuitées, pour un chiffre d'affaires de 15,9 Mds€, l'Occitanie est l'une des grandes destinations touristiques françaises. Ce secteur est l'un des secteurs économiques clés en région avec près de 100 000 emplois directement liés et représentant 10% du PIB régional. Des mesures exceptionnelles sont prises par la Région pour soutenir la reprise, attirer une large clientèle nationale, tout en incitant les habitants à rester et voyager « dans leur zone ».

 Le communiqué complet sur les mesures engagées et proposées par la Région Occitanie est à consulter en ligne en suivant ce lien : https://www.laregion.fr/Carole-Delga-Tourisme-en-Occitanie-soutien-aux-entreprises 

Brocante - les conseils d'un pro

Brocante - les conseils d'un pro

LA PASSION DE LA DÉCOUVERTE

Pourquoi ce titre : la passion de la découverte ? Parce que la découverte est une passion tout comme la chine, tout comme la collection. Parce que chiner c'est conjuguer le passé au présent, ressusciter un objet endormi, répondre à la question du poète : objets inanimés vous avez bien une âme. Parce que chiner, c'est agir de manière écologique.

LES CHINEURS : UNE GRANDE FAMILLE

Amateurs ou professionnels, chineurs ou collectionneurs, tous ont un point commun, la passion. Chaque semaine vous irez avec eux chiner dans les foires et les marchés aux puces, dans les brocantes et les salons, les braderies et les vide-greniers, dans toute la France et même au-delà. Et bientôt, sans vous connaître, vous vous reconnaîtrez comme faisant partie de la même famille.

LA CHINE : UNE ÉCOLE DE PATIENCE

Chiner ce n'est pas aller en famille dans un magasin, pour y acheter un secrétaire de 1,12 m de large, afin qu'il trouve exactement sa place entre la cheminée et la fenêtre du salon.
Ce n'est pas aller chercher dans le vide-greniers qui se tiendra le samedi suivant, au coin de la rue, la série complète des boîtes Banania pour égayer une étagère de la cuisine ; même si vous avez lu la veille, dans un magazine de décoration, gue les objets publicitaires sont à la mode.
Dans les deux cas, vous risqueriez de vous exposer à une désagréable déconvenue car chiner, ce n'est pas trouver, à coup sûr, un meuble ou un objet des siècles passés, comme on achète un article vu dans un catalogue ou sur une publicité. Au contraire, la chine est une preuve, et non pas une épreuve, de patience et de pugnacité, comparable à celle d'un chercheur ou d'un explorateur. Et plus l'objet sera ancien, fragile, délicat, plus il sera rare mais plus la trouvaille prendra pour son découvreur une valeur inestimable. 
» Amazon