Transports régionaux, les mesures sanitaires déployées

A l’heure du déconfinement, la Région met tout en œuvre, avec ses prestataires, pour garantir des conditions de déplacement sécurisées à ses habitants. Et que ce soit grâce au train ou au car, elle continue de favoriser la mobilité durable.

JPEG - 127 ko

Bien que le télétravail reste la priorité, nombreux sont ceux qui ont l’obligation de se déplacer pour aller travailler dès le 11 mai. La reprise des transports est donc nécessaire au redémarrage de l’activité de nombreux habitants et entreprises d’Occitanie. Pour s’assurer que les déplacements s’effectuent dans de bonnes conditions, la Région, la SNCF et les transporteurs mettent en place des mesures sanitaires strictes.

Bien que nous ne maîtrisions pas les décisions prises au niveau national, la Région prend ses responsabilités et met tout en œuvre pour garantir aux usagers des conditions de déplacement sereines et sécurisées, déclare Carole Delga.

Trains régionaux liO

La circulation des trains liO reprendra progressivement un rythme normal : 50% de l’offre de train le 11 mai, 60% la semaine suivante et jusqu’à 100% le 25 mai.

Le port du masque étant obligatoire dans les transports, la Région fournit 20 000 exemplaires aux abonnés des trains régionaux. Des exemplaires seront également disponibles dans les gares ou les trains pour les usagers qui en seraient démunis.

Des mesures sanitaires strictes mises en place en gare et dans les TER :

  • La distanciation physique des voyageurs est matérialisée par la condamnation d’une place sur deux à bord des trains. Une signalétique spécifique organise les espaces et les cheminements en gare.
  • Afin d’anticiper la fréquentation d’une rame, chaque voyageur doit se munir d’un « accès train serein » en complément de son titre de transport [1],
  • Toilettes accessibles avec eau et savon en gare et dans les trains,
  • Des distributeurs de gel hydroalcoolique installés dans les grandes gares,
  • Les trains désinfectés et les gares nettoyées plusieurs fois par jour,
  • La vente de titre de transport se fait sans contact via les distributeurs de billets ou la vente en ligne,
  • Les gestes barrières sont rappelés via les écrans d’affichage et les annonces sonores.

La Région a pris des mesures afin de compenser l’impact de la période de confinement pour les abonnés. Elle a demandé à la SNCF de suspendre les prélèvements des abonnés annuels pour les mois d’avril et de mai. Les abonnés mensuels et hebdomadaires bénéficient d’un remboursement calculé sur la base du nombre de jours concernés depuis le 16 mars.

JPEG - 404.4 ko

Transports scolaires et lignes régulières liO

La Région relance l’ensemble des transports scolaires selon le calendrier de réouverture des établissements mis en place par le Gouvernement. Les transports scolaires redémarrent donc la semaine du 11 mai pour les élèves concernés, bien que les effectifs attendus ne soient pas connus.
 

Parmi les mesures sanitaires mises en place, la Région fournira notamment des masques aux conducteurs ainsi qu’aux élèves du transport scolaire.

L’offre des lignes régulières repasse quant à elle à 100% dès le 11 mai.

L’ensemble des autocars liO (scolaires et lignes régulières) est soumis à des mesures sanitaires rigoureuses :

  • Pour respecter la distanciation physique, un siège sur deux est condamné dans les cars,
  • Désinfection de tous les cars avant le redémarrage du service et nettoyage des points de contact entre chaque course,
  • Installation progressive de distributeurs de gel hydroalcoolique dans les cars,
  • Kit sanitaire (masques et gel hydroalcoolique) fourni aux conducteurs par la Région,
  • Un service de ticket virtuel sera mis en œuvre dans les prochaines semaines pour éviter les contacts lors de l’achat et la validation du titre de transport. Dans l’attente, la gratuité est maintenue sur l’ensemble des lignes régulières.
Transport à la demande des personnels hospitaliers et d’EHPAD

Le service gratuit de transport à la demande dédié aux personnels hospitaliers et d’EHPAD se poursuit. Depuis le 6 avril, le service a enregistré plus de 200 inscriptions et près de 3 200 courses.

En savoir plus

Brocante - les conseils d'un pro

Brocante - les conseils d'un pro

LA PASSION DE LA DÉCOUVERTE

Pourquoi ce titre : la passion de la découverte ? Parce que la découverte est une passion tout comme la chine, tout comme la collection. Parce que chiner c'est conjuguer le passé au présent, ressusciter un objet endormi, répondre à la question du poète : objets inanimés vous avez bien une âme. Parce que chiner, c'est agir de manière écologique.

LES CHINEURS : UNE GRANDE FAMILLE

Amateurs ou professionnels, chineurs ou collectionneurs, tous ont un point commun, la passion. Chaque semaine vous irez avec eux chiner dans les foires et les marchés aux puces, dans les brocantes et les salons, les braderies et les vide-greniers, dans toute la France et même au-delà. Et bientôt, sans vous connaître, vous vous reconnaîtrez comme faisant partie de la même famille.

LA CHINE : UNE ÉCOLE DE PATIENCE

Chiner ce n'est pas aller en famille dans un magasin, pour y acheter un secrétaire de 1,12 m de large, afin qu'il trouve exactement sa place entre la cheminée et la fenêtre du salon.
Ce n'est pas aller chercher dans le vide-greniers qui se tiendra le samedi suivant, au coin de la rue, la série complète des boîtes Banania pour égayer une étagère de la cuisine ; même si vous avez lu la veille, dans un magazine de décoration, gue les objets publicitaires sont à la mode.
Dans les deux cas, vous risqueriez de vous exposer à une désagréable déconvenue car chiner, ce n'est pas trouver, à coup sûr, un meuble ou un objet des siècles passés, comme on achète un article vu dans un catalogue ou sur une publicité. Au contraire, la chine est une preuve, et non pas une épreuve, de patience et de pugnacité, comparable à celle d'un chercheur ou d'un explorateur. Et plus l'objet sera ancien, fragile, délicat, plus il sera rare mais plus la trouvaille prendra pour son découvreur une valeur inestimable. 
» Amazon