En première ligne : Réseau d'entraide dans la lutte contre l'épidémie de Covid-19

COMMENT ÇA MARCHE ?

Vous allez remplir un questionnaire, différent selon si vous souhaitez aider, avez besoin d'aide ou inscrivez quelqu'un qui a besoin d'aide.

Vous inscrirez le code postal, vous pourrez décrire le besoin d'aide. Ensuite, vous allez être mis en relation sur la base du code postal et des critères entrés, par le biais d'un email envoyé à vous et à l'autre personne.

À partir de là c'est à vous de jouer.

En première ligne

ALLER SUR https://enpremiereligne.fr/

Vous faites connaissance, par visio ou par téléphone au début, et si vous décidez de vous entraider, alors vous validez dans le mail reçu que vous n'avez plus besoin des services de la plateforme, et vos données seront effacées automatiquement. Si vous oubliez de nous l'indiquer, vos données seront de toute façon effacées à la fin de l'épidémie. Nous vous invitons à respecter, à tout instant de votre relation d'entraide, les consignes en vigueur disponibles sur https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus.

Nous limitons l'inscription des personnes offrant leur aide aux 18-60 ans en bonne santé, mais chacun doit s'assurer qu'il réunit les conditions pour s'engager avant de s'inscrire.

Qui peut aider ?

Tout le monde peut aider (si vous avez entre 18 et 60 ans et que vous ne faites pas partie des publics à risque : vérifier si vous faites partie des publics à risque sur le site du ministère de la Santé) !

Si vous êtes en arrêt exceptionnel pour garder vos enfants, ou si vous êtes disponibles pour d'autres raisons et que vous avez la volonté de vous engager dans la lutte contre l'épidémie, vous pouvez vous inscrire !

Qui peut bénéficier de l'aide ?

Aujourd'hui, nous focalisons notre aide sur deux publics :

  • La première ligne de la lutte contre le virus : ce sont les soignants, pharmaciens, membres des services d'urgence, aide à domicile pour personnes en situation de handicap ou personnes âgées, personnes assurant l'approvisionnement en médicaments, nourriture, énergie, et tant d'autres professions ;
  • Les personnes faisant partie des populations à risque (de par l'âge, les antécédents médicaux ou les difficultés à se déplacer) qui ont besoin d'une aide pour faire leurs courses principalement.

Vous vous reconnaitrez, nous vous faisons confiance. Nous savons qu'une personne n'ayant pas besoin du service car sa situation ou son activité professionnelle ne le justifie pas ne s'inscrira pas. Chacun est responsable, et nous croyons en chacun d'entre nous pour vaincre cette épidémie.

Comment aller aider ?

Dès lors que vous commencez votre entraide, munissez-vous de l'attestation de déplacement dérogatoire (disponible ici) en cochant la case 2 - déplacements pour effectuer des achats de première nécessité - et/ou la case 4 - déplacements pour la garde d'enfants.

Présentez-la aux autorités si elle vous est demandée.

De plus, nous vous invitons à garder en tête que de nombreuses personnes sont porteur-sains du virus : si vous acceptez d'aider quelqu'un et d'être aidé, soyez d'autant plus vigilants à vos actions quotidiennes, et suivez bien les recommandations sanitaires et gouvernementales : https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus.

Rappel des gestes barrières :

  • Se laver les mains très régulièrement ;
  • Tousser ou éternuer dans son coude ou dans un mouchoir ;
  • Saluer sans se serrer la main, éviter les embrassades ;
  • Utiliser des mouchoirs à usage unique et les jeter ;
  • Eviter les rassemblements, limiter les déplacements et les contacts.

Pour les courses en particulier: la règle est le sans contact. Assurez-vous de faire les courses selon les recommandations du ministère de l'économie.

La livraison sans contact se déroule dans les conditions suivantes :

  • Les gestes barrières (se laver très régulièrement les mains, tousser ou éternuer dans son coude ou dans un mouchoir, utiliser un mouchoir à usage unique et le jeter, saluer sans se serrer la main et sans embrassades) doivent être appliqués en permanence ;
  • Le volontaire fait les courses et les place directement dans les sacs ;
  • Lors de la livraison des courses, le volontaire dépose les sacs devant la porte et prévient la personne aidée de son arrivée (en frappant ou en sonnant avec son coude, ou en appelant avant) ;
  • Le volontaire part immédiatement ou s'écarte d'une distance de minimum 2 mètres de la porte, avant ouverture de la porte. L'objectif est de ne pas se croiser.
Combien ça coûte ?

En Première Ligne est un réseau d'entraide complètement gratuit. C'est en nous soutenant tous ensemble mutuellement que nous vaincrons le virus.

Je travaille en première ligne et j'ai besoin d'aide

Vous faites partie de la première ligne de la lutte contre le virus (soignants, services d’urgence, approvisionnement en énergie, nourriture, médicaments, matériel, ...) ?

 
Je peux aider les travailleurs en première ligne et les personnes faisant partie des populations à risque

Vous êtes jeune et en bonne santé ?

Aidez un travailleur en première ligne ou une personne faisant partie des populations à risque vivant proche de chez vous en gardant un enfant ou en faisant des courses, et engagez-vous dans la lutte contre l’épidémie.
 
 
Demandez de l'aide à des volontaires proches de chez vous pour garder vos enfants ou faire vos courses.
 
 
Je fais partie des populations à risque ou je connais une personne dans ce cas

Vous ou un de vos proches, de par l'âge, les antécédents médicaux ou les difficultés à se déplacer, a besoin d'aide pour faire les courses et faire face à l'épidémie ?

Demandez de l'aide à des volontaires proches de chez vous.

Brocante - les conseils d'un pro

Brocante - les conseils d'un pro

LA PASSION DE LA DÉCOUVERTE

Pourquoi ce titre : la passion de la découverte ? Parce que la découverte est une passion tout comme la chine, tout comme la collection. Parce que chiner c'est conjuguer le passé au présent, ressusciter un objet endormi, répondre à la question du poète : objets inanimés vous avez bien une âme. Parce que chiner, c'est agir de manière écologique.

LES CHINEURS : UNE GRANDE FAMILLE

Amateurs ou professionnels, chineurs ou collectionneurs, tous ont un point commun, la passion. Chaque semaine vous irez avec eux chiner dans les foires et les marchés aux puces, dans les brocantes et les salons, les braderies et les vide-greniers, dans toute la France et même au-delà. Et bientôt, sans vous connaître, vous vous reconnaîtrez comme faisant partie de la même famille.

LA CHINE : UNE ÉCOLE DE PATIENCE

Chiner ce n'est pas aller en famille dans un magasin, pour y acheter un secrétaire de 1,12 m de large, afin qu'il trouve exactement sa place entre la cheminée et la fenêtre du salon.
Ce n'est pas aller chercher dans le vide-greniers qui se tiendra le samedi suivant, au coin de la rue, la série complète des boîtes Banania pour égayer une étagère de la cuisine ; même si vous avez lu la veille, dans un magazine de décoration, gue les objets publicitaires sont à la mode.
Dans les deux cas, vous risqueriez de vous exposer à une désagréable déconvenue car chiner, ce n'est pas trouver, à coup sûr, un meuble ou un objet des siècles passés, comme on achète un article vu dans un catalogue ou sur une publicité. Au contraire, la chine est une preuve, et non pas une épreuve, de patience et de pugnacité, comparable à celle d'un chercheur ou d'un explorateur. Et plus l'objet sera ancien, fragile, délicat, plus il sera rare mais plus la trouvaille prendra pour son découvreur une valeur inestimable. 
» Amazon

Exposition "L'aventure phocéenne" à Lattara

Du samedi 23 novembre 2019 au lundi 6 juillet 2020

"L'aventure phocéenne. Grecs, Ibères et Gaulois en Méditerranée nord-occidentale", exposition temporaire

C’est l’histoire de cette rencontre entre Grecs, Ibères et Gaulois que l’exposition se propose de mettre en récit, sur les territoires situés entre Nikaia (Nice) et Emporion  (Ampurias).

Au sein d’un parcours chronologique - du VIIIe - Ier s. av. notre ère - différentes thématiques permettront d’appréhender la réalité de ces interactions.
Navigations méditerranéennes, relations économiques, contacts culturels, fondation de colonies, dynamiques des comptoirs commerciaux et conflits armés seront ainsi illustrés par plus de 400 œuvres provenant de musées méditerranéens ...

» Beaux-arts/Expos