Rencontre entre Carole Delga et les bâtonniers d'Occitanie

« Cette réforme des retraites représente un vrai risque de désertification judiciaire de nos territoires » 

La présidente de Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée, Carole Delga, a reçu aujourd'hui, vendredi 7 juillet 2020, les 12 bâtonniers du territoire régional : Rémy Lévy, bâtonnier de la Cour d'Appel de Montpellier, Manuel Furet, bâtonnier de la Cour d'Appel de Toulouse, Jean-Marie Chabaud, bâtonnier de la Cour d'Appel de Nîmes, Stéphane Fabbri, bâtonnier de Foix, Arnaud Bousquet, bâtonnier de Castres, Claire Sadoul, bâtonnier d'Alès, Frédéric Bassompierre, bâtonnier de Carpentras, Laure Brunel, bâtonnier de Rodez, Céline Colombo-Bruez, bâtonnier de Carcassonne, Bernadette Llados-Herail, bâtonnier de Béziers, Raymond Escale, bâtonnier de Perpignan et Charles-Etienne Sanconie, bâtonnier de Narbonne.

 « Je souhaitais avoir un échange avec les bâtonniers pour mieux cerner les enjeux de la réforme des retraites pour les avocats et pour les habitants. Nous sommes face à une crise grave de l'égalité d'accès au droit pour chacun d'entre nous. Il y a un risque d'injustice patent pour les justiciables, et une injustice réelle pour les professionnels. Je tiens à soutenir pleinement les avocats dans leurs revendications, d'autant qu'ils sont forces de proposition. Je tiens à une réforme des retraites qui soit juste, qui ne laisse personne au bord de la route, ni aujourd'hui, ni en 2029. », a déclaré Carole Delga à l'occasion de cette rencontre.

 Les bâtonniers ont pu faire la lumière sur les modalités de la réforme proposée par le gouvernement et leurs implications pour les professionnels, mais aussi et surtout pour les justiciables.

 « La mobilisation des avocats n'a jamais connu une telle ampleur en France. Cette réforme est injuste et toxique pour notre profession. Les « petits » vont disparaître. Ce sont ceux qui gagnent le moins, qui paieront le plus, ceux qui bien souvent assument l'aide juridictionnelle... Le parcours des Français pour obtenir une décision de justice va devenir un parcours du combattant. Cette bataille, c'est celle de l'accès au droit. », a souligné Rémy Levy, bâtonnier de la Cour d'appel de Montpellier.

 Manuel Furet, bâtonnier de Toulouse, a de son côté rappelé la récente décision du Conseil d'Etat : « Ce n'est plus nous qui disons seuls que cette réforme est injuste, c'est le Conseil d'Etat. Cette instance nationale qui ne peut être soupçonnée de partialité. Il dénonce une réforme qui rompt les principes d'égalité et d'universalité... »

 Plusieurs bâtonniers présents ont insisté sur l'engagement que représente la profession d'avocat : « Nous nous donnons aux habitants, nous ne sommes pas des mercantiles : nous servons les intérêts des citoyens. »

Brocante - les conseils d'un pro

Brocante - les conseils d'un pro

LA PASSION DE LA DÉCOUVERTE

Pourquoi ce titre : la passion de la découverte ? Parce que la découverte est une passion tout comme la chine, tout comme la collection. Parce que chiner c'est conjuguer le passé au présent, ressusciter un objet endormi, répondre à la question du poète : objets inanimés vous avez bien une âme. Parce que chiner, c'est agir de manière écologique.

LES CHINEURS : UNE GRANDE FAMILLE

Amateurs ou professionnels, chineurs ou collectionneurs, tous ont un point commun, la passion. Chaque semaine vous irez avec eux chiner dans les foires et les marchés aux puces, dans les brocantes et les salons, les braderies et les vide-greniers, dans toute la France et même au-delà. Et bientôt, sans vous connaître, vous vous reconnaîtrez comme faisant partie de la même famille.

LA CHINE : UNE ÉCOLE DE PATIENCE

Chiner ce n'est pas aller en famille dans un magasin, pour y acheter un secrétaire de 1,12 m de large, afin qu'il trouve exactement sa place entre la cheminée et la fenêtre du salon.
Ce n'est pas aller chercher dans le vide-greniers qui se tiendra le samedi suivant, au coin de la rue, la série complète des boîtes Banania pour égayer une étagère de la cuisine ; même si vous avez lu la veille, dans un magazine de décoration, gue les objets publicitaires sont à la mode.
Dans les deux cas, vous risqueriez de vous exposer à une désagréable déconvenue car chiner, ce n'est pas trouver, à coup sûr, un meuble ou un objet des siècles passés, comme on achète un article vu dans un catalogue ou sur une publicité. Au contraire, la chine est une preuve, et non pas une épreuve, de patience et de pugnacité, comparable à celle d'un chercheur ou d'un explorateur. Et plus l'objet sera ancien, fragile, délicat, plus il sera rare mais plus la trouvaille prendra pour son découvreur une valeur inestimable. 
» Amazon

Exposition "L'aventure phocéenne" à Lattara

Du samedi 23 novembre 2019 au lundi 6 juillet 2020

"L'aventure phocéenne. Grecs, Ibères et Gaulois en Méditerranée nord-occidentale", exposition temporaire

C’est l’histoire de cette rencontre entre Grecs, Ibères et Gaulois que l’exposition se propose de mettre en récit, sur les territoires situés entre Nikaia (Nice) et Emporion  (Ampurias).

Au sein d’un parcours chronologique - du VIIIe - Ier s. av. notre ère - différentes thématiques permettront d’appréhender la réalité de ces interactions.
Navigations méditerranéennes, relations économiques, contacts culturels, fondation de colonies, dynamiques des comptoirs commerciaux et conflits armés seront ainsi illustrés par plus de 400 œuvres provenant de musées méditerranéens ...

» Beaux-arts/Expos