Remise des prix aux lauréats de l'appel à projet « Avenir littoral »

Étienne Guyot, préfet de région Occitanie, préfet de la Haute-Garonne, et Didier Codorniou, 1er vice-président de la région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée, ont remis, le 25 septembre 2019, les prix aux lauréats de l'appel à projet « Avenir littoral » organisé avec le soutien du Pôle Mer Méditerranée.

L'innovation, un levier essentiel de développement du littoral

Cet appel à projet a été lancé le 27 mai 2019 dans le cadre du plan Littoral 21, signé entre l'État, la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée et la Caisse des Dépôts et Consignations en mars 2017. Doté de 1 389 000 euros pour 2019, il vise à soutenir le développement de solutions innovantes par et pour les acteurs du littoral, afin d'accompagner l'émergence de nouvelles filières économiques maritimes en Occitanie dans le numérique, les filières halio-alimentaires, l'innovation de rupture ou l'appui aux Petites et Moyennes Entreprises. Il s'agit de favoriser des sources d'emploi durables tout en répondant aux défis climatique, démographique et économique.

 Étienne Guyot, préfet de région Occitanie, préfet de la Haute-Garonne, a tenu à féliciter les lauréats de cet appel à projets, pour lequel l'État a alloué 900 000 euros , et a annoncé sa reconduction: « cet appel à projet, qui permet de dynamiser l'innovation et le développement économique et social de notre région, sera reconduit en 2020 pour un montant identique. »

 « Le littoral doit faire face à de nombreux défis, notamment écologiques. Pour faire émerger des solutions innovantes et durables, et accompagner l'évolution de notre littoral, nous devons soutenir les acteurs du territoire. Cet appel à projet, soutenu par la Région à hauteur de 489 000 euros, est né de la dynamique du projet « Littoral + » qui a permis l'émergence de nombreux projets innovants » a notamment déclaré Carole Delga, présidente de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée.

Les lauréats retenus et leurs projets

  laureCapture

- Le Groupe Barba pour le « projet d'élevage d'holothuries » : 300 000 euros ;

- Seanéo pour le projet : « Les lagunes en Occitanie pour la culture des algues » : 225 172 € ;

- M2R Maritime pour le projet « Digitalisation des processus métiers dans le transport maritime » : 220 000 € ;

- Neptunéo Mobility Occitanie, projet « Opérateur de services liés à l'écomobilité nautique » : 109 000 € ;

- Nexeya pour le « Projet de barge multiservices - port de Sète » ;  45 828 € État + 193 625 € Région soit un total de 239 453 € ;

- Marseille Gyptis international pour le projet Smart port Occitanie : 85 395 euros ;
- Marine diagnostic, projet « Solutions de traitement et transformation pour réutilisation de matériaux composites » : 20 000 € (Pass Occitanie) ;

- Greensea pour le projet « Les microalgues; un traitement innovant pour les acouphènes » : 190 586 €.

Brocante - les conseils d'un pro

Brocante - les conseils d'un pro

LA PASSION DE LA DÉCOUVERTE

Pourquoi ce titre : la passion de la découverte ? Parce que la découverte est une passion tout comme la chine, tout comme la collection. Parce que chiner c'est conjuguer le passé au présent, ressusciter un objet endormi, répondre à la question du poète : objets inanimés vous avez bien une âme. Parce que chiner, c'est agir de manière écologique.

LES CHINEURS : UNE GRANDE FAMILLE

Amateurs ou professionnels, chineurs ou collectionneurs, tous ont un point commun, la passion. Chaque semaine vous irez avec eux chiner dans les foires et les marchés aux puces, dans les brocantes et les salons, les braderies et les vide-greniers, dans toute la France et même au-delà. Et bientôt, sans vous connaître, vous vous reconnaîtrez comme faisant partie de la même famille.

LA CHINE : UNE ÉCOLE DE PATIENCE

Chiner ce n'est pas aller en famille dans un magasin, pour y acheter un secrétaire de 1,12 m de large, afin qu'il trouve exactement sa place entre la cheminée et la fenêtre du salon.
Ce n'est pas aller chercher dans le vide-greniers qui se tiendra le samedi suivant, au coin de la rue, la série complète des boîtes Banania pour égayer une étagère de la cuisine ; même si vous avez lu la veille, dans un magazine de décoration, gue les objets publicitaires sont à la mode.
Dans les deux cas, vous risqueriez de vous exposer à une désagréable déconvenue car chiner, ce n'est pas trouver, à coup sûr, un meuble ou un objet des siècles passés, comme on achète un article vu dans un catalogue ou sur une publicité. Au contraire, la chine est une preuve, et non pas une épreuve, de patience et de pugnacité, comparable à celle d'un chercheur ou d'un explorateur. Et plus l'objet sera ancien, fragile, délicat, plus il sera rare mais plus la trouvaille prendra pour son découvreur une valeur inestimable. 
» Amazon

Exposition "L'aventure phocéenne" à Lattara

Du samedi 23 novembre 2019 au lundi 6 juillet 2020

"L'aventure phocéenne. Grecs, Ibères et Gaulois en Méditerranée nord-occidentale", exposition temporaire

C’est l’histoire de cette rencontre entre Grecs, Ibères et Gaulois que l’exposition se propose de mettre en récit, sur les territoires situés entre Nikaia (Nice) et Emporion  (Ampurias).

Au sein d’un parcours chronologique - du VIIIe - Ier s. av. notre ère - différentes thématiques permettront d’appréhender la réalité de ces interactions.
Navigations méditerranéennes, relations économiques, contacts culturels, fondation de colonies, dynamiques des comptoirs commerciaux et conflits armés seront ainsi illustrés par plus de 400 œuvres provenant de musées méditerranéens ...

» Beaux-arts/Expos