Sur le territoire : numéros utiles pour les violences conjugales

Mardi 3 septembre s’est ouvert le Grenelle sur les violences conjugales voulu par le gouvernement. C’est dans ce contexte que le préfet de l’Hérault, Jacques Witkowski, accompagné par le procureur de Montpellier, a visité le commissariat de Sète où un poste d’ISCG (Intervenante sociale en commissariat et gendarmerie) a été créé afin de mieux prendre en charge les victimes de violences conjugales. Cet accueil spécifique est ouvert depuis le 1er septembre et assuré par Claudia Beldame. L’aménagement des locaux a été réalisé dans le cadre d’un chantier local d’insertion mené sous l’égide de la Mission locale d’insertion jeunes du bassin de Thau.

 A l’heure actuelle, quatre structures, en plus du commissariat, proposent des permanences pour les victimes de violences conjugales. Elles permettent de rencontrer une conseillère juridique, une conseillère conjugale et familiale et/ou de consulter gratuitement un avocat conseil. Une permanence d’accueil et d’orientation sans rendez-vous est également assurée au CCAS. Santé, aide alimentaire et financière, relogement, ouverture des droits, justice… autant de thématiques prises en compte par la Ville dans l’accompagnement des victimes.

Numéros utiles :

Stop violences conjugales : 3919 (appel anonyme et gratuit)
Association CDIFF : 04 67 72 00 24
CCAS : 04 67 51 65 00

Les permanences à Sète :

CCAS (avenue Maréchal-Juin – 04 67 51 65 00)
– Accueil juridique le 2e vendredi de 9 h 30 à 12 h.

CCAS annexe (boulevard Pierre Mendès-France – 04 67 51 28 79)
– Accueil juridique les 2e et 4e vendredis de 13 h 30 à 16 h 30.
– Deux permanences de conseil conjugal et familial, médiation et soutien parentalité les 2e et 4e jeudis de 13 h 30 à 16 h 30.
– Permanence assurée par deux avocats deux mardis par mois de 9 h à 12 h (04 67 51 04 65).

Centre social Villefranche (rue Villefranche – 04 99 04 74 74)
– Deux permanences de conseil conjugal et familial, médiation et soutien parentalité les 1er et 3e jeudis de 13 h 30 à 16 h 30.
– Permanence assurée par deux avocats deux mardis par mois de 9 h à 12 h.

Cyber Espace (4 rue Robespierre – 04 67 74 36 88)
– Accueil de jour pour les femmes victimes de violences conjugales. Rencontre avec une conseillère conjugale et familiale et une conseillère en insertion professionnelle. Tous les lundis, de 10 h à 16 h et tous les jeudis de 9 h 30 à 12 h 30 (hors vacances scolaires).

Brocante - les conseils d'un pro

Brocante - les conseils d'un pro

LA PASSION DE LA DÉCOUVERTE

Pourquoi ce titre : la passion de la découverte ? Parce que la découverte est une passion tout comme la chine, tout comme la collection. Parce que chiner c'est conjuguer le passé au présent, ressusciter un objet endormi, répondre à la question du poète : objets inanimés vous avez bien une âme. Parce que chiner, c'est agir de manière écologique.

LES CHINEURS : UNE GRANDE FAMILLE

Amateurs ou professionnels, chineurs ou collectionneurs, tous ont un point commun, la passion. Chaque semaine vous irez avec eux chiner dans les foires et les marchés aux puces, dans les brocantes et les salons, les braderies et les vide-greniers, dans toute la France et même au-delà. Et bientôt, sans vous connaître, vous vous reconnaîtrez comme faisant partie de la même famille.

LA CHINE : UNE ÉCOLE DE PATIENCE

Chiner ce n'est pas aller en famille dans un magasin, pour y acheter un secrétaire de 1,12 m de large, afin qu'il trouve exactement sa place entre la cheminée et la fenêtre du salon.
Ce n'est pas aller chercher dans le vide-greniers qui se tiendra le samedi suivant, au coin de la rue, la série complète des boîtes Banania pour égayer une étagère de la cuisine ; même si vous avez lu la veille, dans un magazine de décoration, gue les objets publicitaires sont à la mode.
Dans les deux cas, vous risqueriez de vous exposer à une désagréable déconvenue car chiner, ce n'est pas trouver, à coup sûr, un meuble ou un objet des siècles passés, comme on achète un article vu dans un catalogue ou sur une publicité. Au contraire, la chine est une preuve, et non pas une épreuve, de patience et de pugnacité, comparable à celle d'un chercheur ou d'un explorateur. Et plus l'objet sera ancien, fragile, délicat, plus il sera rare mais plus la trouvaille prendra pour son découvreur une valeur inestimable. 
» Amazon

VACANCES en Méditerranée. La mer en Occitanie

Aigues-Mortes en Camargue 

220 km de côtes préservées, de la Camargue gardoise à la côte vermeille : c’est ça la mer en Occitanie.
Avec un taux record de plages et de ports Pavillons Bleus, du grand soleil et une mer à 24°C l’été. Baignade, sports nautiques, thalassothérapie, balades naturalistes, culturelles ou gastronomiques : c’est le cocktail de votre été en Occitanie, entre villages de pêcheurs, ports de plaisance et stations balnéaires.
De plus, détendez-vous en thalasso à Banyuls-sur-MerLa Grande-MottePort-CamargueSaint-CyprienCanet-en-Roussillon. Retrouvez la forme à Balaruc-les-Bains, 1ère station thermale de France.
Côté stations balnéaires, parmi nos 28 stations balnéaires, faites votre choix. Vous avez les capitales européennes du camping ou du naturisme (Argelès-sur-Mer, Le Cap d’Agde) ; les familiales (Collioure, Saint-Pierre-la-Mer, Vias, Carnon, Palavas-les-Flots) ; les sportives (Leucate, Frontignan) ; les branchées (Canet-en-Roussillon) Vous avez aussi le côté nature (La Palme, Vic-la-Gardiole), rétro (Banyuls-sur-Mer, Valras) et moderne (La Grande Motte, Port Camargue). Sans oublier les villages de pêcheurs tel que Port-Leucate ou Le Grau d’Agde...

» Echos/Occitanie