Grosse affluence au Festival de la Tomate 2019

13ème Festival de la Tomate, une affluence record à Clapiers ce 1er septembre

Hier, dimanche, se déroulait le 13ème Festival de la Tomate au parc municipal Claude Leenhard . Il y avait foule, en famille, entre amis, panier en main pour faire de superbes emplettes en circuit court. Toute la journée et surtout en matinée, une foule dense a pu faire des achats, recevoir des conseils ou participer à des conférences thématiques sur l’agroécologie et les modes de productions sains.

 Prises de parole

En présence de nombreux élus de la ville, de la Métropole, de la Mairie de Montpellier et de la région Occitanie Midi-Pyrénées avec  Hussein Bourgi représentant Carole Delga, l'association Terres Vivantes, la Confédération agricole, Vincent Nourigat, Président de l’association des Marchés Paysans de l’Hérault, Renaud Calvat qui  représentait le Président du Département Kléber Mesquida, Marie Meunier et Hussein Bourgi la Région Occitanie.

Le Maire de Clapiers Eric Penso, rappelle que "C'est toujours un plaisir la veille de la rentrée que Clapiers accueille ce festival et devient le centre de l'Occitanie pour une journée". Cette année afin de faciliter l'accès au site, l'entrée avait été déplacée et le parking agrandi, et pourtant déjà complet dès potron-minet  face au succès de cet évènement car tous les Héraultais s'y étaient donné rendez-vous. C'était en quelque sorte la rentrée des classes de tous. 

La présidente des marchés paysans de l'Hérault rappelle que cet évènement annuel est important, car chaque année la planète est en danger, et nous devons nous mobiliser pour privilégier les circuits courts, et modifier ensemble nos comportements afin d'éviter le gaspillage alimentaire et préserver l'environnement.

La démarche du festival , un avant-goût du Pacte de Milan 

En octobre, Montpellier accueillera le pacte de Milan et 200 maires seront présents dans la ville. Peut être l'occasion d'avoir une charte pour préserver les terres agricoles. 

La métropole accueille environ 1000 personnes par mois, et 50 000 exploitations de vignes ont disparu. Il faut sauvegarder les petites exploitations paysannes. A ce jour 70 % des terres sont préservées, les constructions sont effectuées sur des terrains déjà bâtis. A Montpellier; il y a déjà 8 fermes urbaines.

Un rendez-vous plébiscité par le tout  Montpelliérain 

A l'origine, ce festival présentait la tomate et ses variétés. Aujourd'hui, avec ses 120 exposants, différents produits sont exposés, de l'huile d'olive vierge, des tresses d'ails, du fromage, du vin de terroir et quelques rares reines de l'événement en cette période de sécheresse qui se sont vendues aux premières heures de la matinée. 

Les 120 exposants passionnés par leur métier ont exposé de très belles présentations de leurs productions. Une foule dense a pu faire des achats, recevoir des conseils ou participer à des conférences thématiques sur l’agroécologie et les modes de productions sains. On regrettera la cohérence entre le thème de la manifestation et le peu de tomates proposées par les comices, à savoir un seul tomatologue, Eric Pédebas venu de Maurin et quelques stands clairsemés.

Les artisans agricoles présentent leur savoir-faire et leurs produits issues d'une agriculture qui respecte l'environnement et certains vous proposent une dégustation. Au tout début de l'agro-écologie, ce marché en respecte l'esprit, de par sa composition de petites agricultures paysannes, dont plus de 90 % sont implantés à moins de 50 km. 


Ce festival est soutenu financièrement par la ville de Clapiers, la Métropole et la Région Occitanie. L'association Terre vivante qui co-organisait ce festival, accompagne les personnes allocataires du RSA qui souhaitent se lancer dans la création de petites exploitations agricoles. Elle soutient le développement de petites exploitations paysannes avec peu de surface. 

Quelques associations locales étaient présentes dont PicAssiette qui a pour objectif de lutter contre le gaspillage, avec un atelier cuisine pour cuisiner les fanes de légumes avec les enfants et éviter le gâchis, un stand "Range ton frigo" était bien là pour apprendre à limiter les pertes. Un peu plus loin, les enfants accaparés par leur création se frottent à l'atelier imaginaire de créatures faites de pomme de pin, de plumes, de cure-pire pour les pattes et d'un peu de colle, grâce à l'association Kermit  située à la Vacquerie.

L'entente avicole de Pignan exposait une partie de leur élevage pigeons de race et présentait au public les raisons d'encourager l'élevage des animaux de basse-cour en pure race. Le groupe Style Drum était présent et animait avec frénésie cette partie de campagne ainsi que des artistes jouant de la musique malienne avec de la Kora "instrument de l'amour" selon le musicien.
L'animation qui a été très appréciée par les enfants mais le point culminant de la matinée était certainement la démonstration du berger Fabrice Soubeyran pour gérer le troupeau de moutons présents. https://www.facebook.com/fabrice.soubeyran

Une belle journée pour ceux qui ont goûté aux joies hélas ! sans trop de tomates, d'une fête bien concoctée. Bravo aux organisateurs !

Pour en savoir plus : Pacte de Milan 7-8-9 octobre qui se tiendra à Montpellier, faisant de la Métropole montpelliéraine l’une des premières collectivités de France à se doter d’une politique à la fois agroécologique et alimentaire depuis 2015.

Carole, publié le 2 septembre 2019

Brocante - les conseils d'un pro

Brocante - les conseils d'un pro

LA PASSION DE LA DÉCOUVERTE

Pourquoi ce titre : la passion de la découverte ? Parce que la découverte est une passion tout comme la chine, tout comme la collection. Parce que chiner c'est conjuguer le passé au présent, ressusciter un objet endormi, répondre à la question du poète : objets inanimés vous avez bien une âme. Parce que chiner, c'est agir de manière écologique.

LES CHINEURS : UNE GRANDE FAMILLE

Amateurs ou professionnels, chineurs ou collectionneurs, tous ont un point commun, la passion. Chaque semaine vous irez avec eux chiner dans les foires et les marchés aux puces, dans les brocantes et les salons, les braderies et les vide-greniers, dans toute la France et même au-delà. Et bientôt, sans vous connaître, vous vous reconnaîtrez comme faisant partie de la même famille.

LA CHINE : UNE ÉCOLE DE PATIENCE

Chiner ce n'est pas aller en famille dans un magasin, pour y acheter un secrétaire de 1,12 m de large, afin qu'il trouve exactement sa place entre la cheminée et la fenêtre du salon.
Ce n'est pas aller chercher dans le vide-greniers qui se tiendra le samedi suivant, au coin de la rue, la série complète des boîtes Banania pour égayer une étagère de la cuisine ; même si vous avez lu la veille, dans un magazine de décoration, gue les objets publicitaires sont à la mode.
Dans les deux cas, vous risqueriez de vous exposer à une désagréable déconvenue car chiner, ce n'est pas trouver, à coup sûr, un meuble ou un objet des siècles passés, comme on achète un article vu dans un catalogue ou sur une publicité. Au contraire, la chine est une preuve, et non pas une épreuve, de patience et de pugnacité, comparable à celle d'un chercheur ou d'un explorateur. Et plus l'objet sera ancien, fragile, délicat, plus il sera rare mais plus la trouvaille prendra pour son découvreur une valeur inestimable. 
» Amazon

VACANCES en Méditerranée. La mer en Occitanie

Aigues-Mortes en Camargue 

220 km de côtes préservées, de la Camargue gardoise à la côte vermeille : c’est ça la mer en Occitanie.
Avec un taux record de plages et de ports Pavillons Bleus, du grand soleil et une mer à 24°C l’été. Baignade, sports nautiques, thalassothérapie, balades naturalistes, culturelles ou gastronomiques : c’est le cocktail de votre été en Occitanie, entre villages de pêcheurs, ports de plaisance et stations balnéaires.
De plus, détendez-vous en thalasso à Banyuls-sur-MerLa Grande-MottePort-CamargueSaint-CyprienCanet-en-Roussillon. Retrouvez la forme à Balaruc-les-Bains, 1ère station thermale de France.
Côté stations balnéaires, parmi nos 28 stations balnéaires, faites votre choix. Vous avez les capitales européennes du camping ou du naturisme (Argelès-sur-Mer, Le Cap d’Agde) ; les familiales (Collioure, Saint-Pierre-la-Mer, Vias, Carnon, Palavas-les-Flots) ; les sportives (Leucate, Frontignan) ; les branchées (Canet-en-Roussillon) Vous avez aussi le côté nature (La Palme, Vic-la-Gardiole), rétro (Banyuls-sur-Mer, Valras) et moderne (La Grande Motte, Port Camargue). Sans oublier les villages de pêcheurs tel que Port-Leucate ou Le Grau d’Agde...

» Echos/Occitanie