Faisons barrière au plastique avec les poissons gloutons

L’expérimentation menée par le conseil départemental porte ses fruits… En moins de deux mois, sur cinq points de collecte,  800 kg de plastique ont été avalés par les poissons " Gloutons " installés au bord des plages...
C’est autant de pollution épargnée à la Méditerranée pendant l'été 2019  mais on peut faire mieux encore !

« 11 000 tonnes de déchets plastiques finissent, chaque année, dans la Méditerranée. La période des vacances amplifie ce phénomène, nous devons donc tous nous mobiliser. C’est le sens de la démarche engagée autour du programme Hérault Littoral », explique Kléber Mesquida, président du Département de l’Hérault.


une campagne lancée sur La Grande Motte au début de l'été 2019

Une démarche toujours engagée jusqu'à fin septembre dans le cadre de sa tournée Ap'Hérault Plage

Le département de l’Hérault invite les Héraultais et vacanciers à adopter des petits gestes pour de grandes vacances et met à leur disposition 4 poissons gloutons sur la côte héraultaise pour faire barrage au plastique en mer. 

Ces poissons assurent ainsi la collecte des détritus plastiques afin de préserver notre Méditerranée. L'hérault se mobilise contre la pollution plastique.

Les vacanciers auront l’occasion de contribuer à la préservation du littoral héraultais, en glissant toutes les bouteilles plastiques qu’ils trouveront sur la plage dans la gueule béante de ces poissons géants.

Le lancement de cette opération a eu lieu le mardi 25 juin sur la plage du Couchant à la Grande Motte et s'est ensuite étendue aux villes de Frontignan le 7 juillet, Agde le 8 juillet et Port Vendres le 13 juillet 2019.

« Aujourd’hui, les marins-pêcheurs rapportent autant de poissons que de déchets plastiques dans leurs filets. Et pour cause ! La Méditerranée contient 4 fois plus de déchets plastiques que les océans et les autres mers de la planète. On peut en trouver des fragments dans l’estomac de 90% des poissons, tortues et animaux marins. D’une manière ou d’une autre, tout cela se retrouve dans nos assiettes. Ce poisson glouton nous invite à faire le bon geste : tout ce qui sera jeté dans sa gueule béante ne finira pas dans la grande bleue ! » Cyril Meunier, conseiller en développement local qui a choisi le soleil et la mer depuis 27 ans.

Brocante - les conseils d'un pro

Brocante - les conseils d'un pro

LA PASSION DE LA DÉCOUVERTE

Pourquoi ce titre : la passion de la découverte ? Parce que la découverte est une passion tout comme la chine, tout comme la collection. Parce que chiner c'est conjuguer le passé au présent, ressusciter un objet endormi, répondre à la question du poète : objets inanimés vous avez bien une âme. Parce que chiner, c'est agir de manière écologique.

LES CHINEURS : UNE GRANDE FAMILLE

Amateurs ou professionnels, chineurs ou collectionneurs, tous ont un point commun, la passion. Chaque semaine vous irez avec eux chiner dans les foires et les marchés aux puces, dans les brocantes et les salons, les braderies et les vide-greniers, dans toute la France et même au-delà. Et bientôt, sans vous connaître, vous vous reconnaîtrez comme faisant partie de la même famille.

LA CHINE : UNE ÉCOLE DE PATIENCE

Chiner ce n'est pas aller en famille dans un magasin, pour y acheter un secrétaire de 1,12 m de large, afin qu'il trouve exactement sa place entre la cheminée et la fenêtre du salon.
Ce n'est pas aller chercher dans le vide-greniers qui se tiendra le samedi suivant, au coin de la rue, la série complète des boîtes Banania pour égayer une étagère de la cuisine ; même si vous avez lu la veille, dans un magazine de décoration, gue les objets publicitaires sont à la mode.
Dans les deux cas, vous risqueriez de vous exposer à une désagréable déconvenue car chiner, ce n'est pas trouver, à coup sûr, un meuble ou un objet des siècles passés, comme on achète un article vu dans un catalogue ou sur une publicité. Au contraire, la chine est une preuve, et non pas une épreuve, de patience et de pugnacité, comparable à celle d'un chercheur ou d'un explorateur. Et plus l'objet sera ancien, fragile, délicat, plus il sera rare mais plus la trouvaille prendra pour son découvreur une valeur inestimable. 
» Amazon

VACANCES en Méditerranée. La mer en Occitanie

Aigues-Mortes en Camargue 

220 km de côtes préservées, de la Camargue gardoise à la côte vermeille : c’est ça la mer en Occitanie.
Avec un taux record de plages et de ports Pavillons Bleus, du grand soleil et une mer à 24°C l’été. Baignade, sports nautiques, thalassothérapie, balades naturalistes, culturelles ou gastronomiques : c’est le cocktail de votre été en Occitanie, entre villages de pêcheurs, ports de plaisance et stations balnéaires.
De plus, détendez-vous en thalasso à Banyuls-sur-MerLa Grande-MottePort-CamargueSaint-CyprienCanet-en-Roussillon. Retrouvez la forme à Balaruc-les-Bains, 1ère station thermale de France.
Côté stations balnéaires, parmi nos 28 stations balnéaires, faites votre choix. Vous avez les capitales européennes du camping ou du naturisme (Argelès-sur-Mer, Le Cap d’Agde) ; les familiales (Collioure, Saint-Pierre-la-Mer, Vias, Carnon, Palavas-les-Flots) ; les sportives (Leucate, Frontignan) ; les branchées (Canet-en-Roussillon) Vous avez aussi le côté nature (La Palme, Vic-la-Gardiole), rétro (Banyuls-sur-Mer, Valras) et moderne (La Grande Motte, Port Camargue). Sans oublier les villages de pêcheurs tel que Port-Leucate ou Le Grau d’Agde...

» Echos/Occitanie