André Deljarry fait un point d’étape des grands projets de la CCI Hérault

André Deljarry fait un point d’étape à mi-mandat des grands projets de la CCI Hérault sur l’ensemble du territoire ce 18 juin 2019. 

"Je tiens d’abord à saluer le formidable engagement des Vice-Présidents, Membres du Bureau, Elus, Membres associés et Conseillers techniques de la CCI hérault.
Ce sont plus de 1000 chefs d’entreprise qui travaillent bénévolement pour le développement économique du département de l’Hérault.
Tous ces chefs d’entreprise sont pleinement investis dans les nombreux groupes de travail mis en place depuis le début de la mandature.
En octobre 2016, je menais la liste « 1 CCI Hérault pour une économie renforcée », soutenue par les syndicats patronaux et l’ensemble des syndicats de branches comme la CPME, l’UPE34, le MEDEF mais également 79 co-listiers représentatifs de notre territoire.
Un scrutin organisé pour la première fois à l’échelon départemental."

L’enjeu était de taille : exprimer la voix de TOUS les entrepreneurs héraultais.
Animés par des valeurs d’Unité, d’Ambition, d’Agilité, d’efficacité et de solidarité, nous avons bâti un programme basé sur 8 engagements
1/ Accompagner les entreprises en tous points du territoire
2/ Stimuler l’entrepreneuriat
3/ Renforcer la formation pour garantir une offre réellement adaptée aux besoins du territoire.
4/ Valoriser le tourisme et le Patrimoine afin de promouvoir la « Destination Hérault », source de richesses et d’emplois
5/ Dynamiser le commerce de proximité
6/ Impulser de Grands projets liés notamment à Montpellier Business School, au CFA de Béziers, au Port de Sète, au Parc des Expositions de Béziers mais aussi aux aéroports de Montpellier et Béziers
7/ Soutenir les mutations industrielles et structurer les filières d’avenir comme le numérique, le design, l’industrie du littoral.
8/ Privilégier proximité et maillage territorial au travers de nos antennes sur tout le département
A mi-mandat, je suis fier de voir que nous n’avons transigé sur aucun de nos engagements !
Depuis deux ans et demi nous menons une stratégie qui se veut pragmatique et efficace : conçue « par » les chefs d’entreprise « pour » les chefs d’entreprise.


osezCapture

Notre ambition n’a pas changé : faire de l’Hérault « LA » destination où il fait bon entreprendre !
Nous nous attachons à cultiver nos spécificités locales, nos atouts : tourisme, oenotourisme, art de vivre en coeur de ville, culture, innovation, numérique, santé, agroalimentaire, économie bleue ….
En effet ce sont nos spécialisations qui font notre identité et nous permettent de nous différencier des territoires concurrents. A condition bien sûr d’innover, d’imaginer des services d’excellence.
Nous représentons aujourd’hui 72 000 entreprises du commerce, des services et de l’industrie, soit le plus grand nombre d’entreprises au niveau régional.
Chaque année ce sont plus de 6000 entreprises qui se créent sur le département.
Quel chemin parcouru pour notre jeune CCI Hérault !
Nous avons tout d’abord lancé notre plan de mandature : 100 % au Coeur de l’Eco - 100 % au coeur de l’Hérault. Ce plan guide notre action.
2017 fut l’année du lancement engagé, et visionnaire, de ce plan d’action. Et avec quel succès !
Dès la première année, nous avons rapidement avancé sur le chemin du développement économique du territoire. Notre CCI Hérault est aujourd’hui connue et reconnue par nos partenaires dont l’Etat et l’ensemble des collectivités : Région, Département, Métropole, Agglomérations, Communautés de communes et villes.
Plus d’une vingtaine de partenariats a été signée avec l’ensemble de ces collectivités. La dernière signature de convention aura lieu le 1er juillet avec la Communauté de Communes du Minervois au Caroux à St Pons de Thomières
Ce cap important de la départementalisation passé avec succès, nous nous sommes engagés dans l’élaboration de grands projets structurants pour le territoire. Projets sur lesquels je reviendrais par la suite.
En 2018, les CCI ont fait les frais de la décision de l’Etat de diminuer la ressource fiscale.
Malgré les dernières actions menées par le réseau consulaire auprès du Sénat, le projet de Loi de Finances 2019 confirme la baisse de 100M€ de la TFC au niveau national.
Pour rappel, le montant de la TFC pour la chambre de l’Hérault s’élevait à 8.5 millions d’euros en 2018, puis à 7 millions en 2019.
En 2020, elle devrait encore être amputée d’environ 1.2 millions atteignant ainsi un peu moins de 6 millions d’euros.
Le COP, Contrat d’Objectifs et de Performance, conclu entre l’Etat et CCI France le 15 avril dernier et la loi PACTE, promulguée le 23 mai, constituent le nouveau cadre de référence du réseau des CCI.
Les missions financées intégralement ou en partie par la TFC sont claires :
• L’entrepreneuriat,
• L’appui aux entreprises dans leurs mutations,
• L’accompagnement à l’international,
• La représentation des entreprises auprès des politiques publiques
• L’appui au territoire.
• La transition vers un nouveau modèle

Pour ce qui est de la loi PACTE, les principales mesures nous concernant sont les suivantes :
• Réforme du statut des personnels (recrutement en droit privé),
• Sécurisation de nos actions sur le champ concurrentiel,
• Possibilité pour les CCI d’agir en tant qu’agences de développement des Régions et des métropoles,
• Et suppression du Centre de Formalités au plus tard le 1er janvier 2023
Tout en respectant ses missions de service public, la CCI Hérault doit donc aujourd’hui proposer de nouveaux services facturés aux entreprises.
Ensemble, élus et collaborateurs, ont construit une offre complète de produits et services accélérateurs de business comme par exemple :
• des packs destinés à fiabiliser son business model,
• des formations pour gagner en performance ;
• ou encore des ateliers thématiques pour bénéficier d’un accompagnement pointu en ½ journée
Je vous invite à prendre connaissance de la plaquette « Faites décoller votre business » sur vos tables.
Nous nous engageons désormais dans une réelle démarche marketing et commerciale afin de garantir un nouveau modèle économique.
C’est bien par la qualité de nos prestations et notre expertise que nous nous imposerons.
Aujourd’hui, plus que jamais, nous sommes dans une phase constructive.
Une phase qui appelle l’exécution de grands chantiers, en partenariat avec l’ensemble des acteurs du monde institutionnel et économique.

Nos actions créent du lien entre les différents acteurs économiques du territoire et nous sommes plus que jamais déterminés à rester un acteur fort de l’Hérault.
La CCI est un facilitateur, un apporteur d’idées au service de la création de richesse et d’emplois
Avant de laisser place à ce déjeuner et à nos discussions, je tiens à rappeler mes engagements prioritaires
Engagement 1 : la rénovation de l’immobilier CCI Hérault
• LE PARC DES EXPOSITIONS DE BEZIERS
• Il fait partie des infrastructures attractives du territoire, qui participe à une image positive du Biterrois et de l’Hérault.
• Pourtant il n’avait pas été entretenu depuis plus de 30 ans.
• Dès le début de la mandature nous nous sommes engagés dans la modernisation du Parc. Les premiers travaux de climatisation et de chauffage pour un montant de 300 000 euros ont très vite porté leurs fruits.
• Avec près de 160 jours d’exploitation pour 39 événements, le Parc des Expositions de Béziers a réalisé un chiffre d’affaires de plus d’un million d’euros en 2018.
• En 1 an, ce sont 9 nouveaux événements accueillis, 50 jours d’exploitation supplémentaires et 400 000 € de chiffres d’affaires supplémentaires générés.
• Ces résultats ont été possibles grâce au soutien de la Région Occitanie, du Département de l’Hérault et de la Communauté d’Agglomération Béziers Méditerranée.
• Aujourd’hui nous entamons une deuxième tranche des plus importantes.
• L’appel d’offre à maîtrise d’ouvrage, d’un montant de 3 millions d’euros, a été remporté par le cabinet marseillais Arcam.
• Les halls 1 et 2 seront réunis pour devenir un seul espace de 4800m2 chauffé et climatisé. Une salle de conférence de 150 places viendra compléter l’équipement.
• Le vaste chantier de réfection débutera fin 2019, pour une durée de 12 à 14 mois.
• Les travaux seront phasés de façon à pouvoir continuer l’exploitation du Parc durant le chantier.
• La Région, le Département et l’Agglomération de Béziers participeront à hauteur de 2 millions d’euros supplémentaires afin de nous permettre de réaménager totalement les extérieurs (parkings, éclairage), créer de véritables espaces verts et une entrée principale digne de ce nom.
Ce sont donc plus de 5 millions d’euros d’investissements qui sont engagés sur le Parc des Expositions !
• L’ETABLISSEMENT DE BEZIERS
Après la vente de l’ancien hôtel consulaire allées Paul Riquet par la précédente mandature, nous avons fait le choix d’investir 400 000 € dans la réhabilitation de l’ancien hôtel d’application pour accueillir le nouvel établissement de Béziers, rue Chiclana.

Nous avons inauguré ces nouveaux locaux de 400 m2 fin 2018.
A ce moment-là, je m’étais engagé à renouer avec une présence en centre-ville.
Il était pour moi essentiel de maintenir une proximité avec les commerçants et professionnels du tourisme.
• Promesse tenue puisque nous venons de terminer les travaux de cette Antenne en centre-ville de Béziers, Passage Paul Riquet
• Ce sont plus de 500 000 investis pour une offre de services complémentaire aux services proposés à l’Etablissement de Béziers.
• J’en profite pour vous annoncer que l’inauguration de notre antenne aura lieu Mardi 25 juin à 18h, Passage paul Riquet.
• Le CFA de Béziers
• L’apprentissage est une réponse certaine à la problématique de l’emploi.
• Avec près de 1 500 apprentis (900 à Béziers / 600 à Montpellier), la CCI Hérault forme le tiers des apprentis des CCI d’Occitanie. Afin de poursuivre cette action, nous devons disposer de locaux adaptés, aux normes.
Déjeuner de presse mardi 18 juin 2019 / Bilan mi-mandat de la CCI Hérault

• Nous effectuerons donc d’importants travaux de rénovation sur le CFA de Béziers d’un montant de 5.2 millions d’€ dès la fin de l’année : aménagement des accueils, rénovation du bâtiment, cheminements
2020 : premiers travaux au niveau des ateliers partie basse
2021 : le dernier volet concernera la rénovation des ateliers Hôtellerie-Restauration
• Tout ceci en partenariat avec Carole DELGA Présidente de la Région Occitanie qui participe au financement des investissements à hauteur de 60%.
• La rénovation de l’Hôtel St Côme et son optimisation
• St Côme est un lieu vivant en coeur de ville.
• Il héberge les services CCI de proximité comme le commerce et le tourisme.
• Nous l’entretenons et optimisons son occupation en le louant à des entreprises ou des associations de manière récurrente en fonction de nos opportunités et en lien avec l’Economie.
• C’est notre vision pragmatique et dynamique de la gestion de la nouvelle CCI Hérault.
• Le maître d’oeuvre vient d’être désigné : il s’agit de l’entreprise Fioré située à Montpellier.
• Les travaux de ravalement de façade et d’embellissement intérieur débuteront prochainement.
• L’accueil sera également totalement repensé afin de proposer un accueil modernisé, connecté, en adéquation avec les attentes de nos ressortissants.

• Le futur campus MBS
Montpellier Business School, une école qui figure dans le Top 50 mondial et le Top 15 français.
Une école qui accueille chaque année 3800 étudiants et qui génère 250 millions d’€ de retombées économiques sur la Métropole de Montpellier
Pour autant, MBS est bel et bien en concurrence avec toutes les grandes écoles de commerce françaises mais également internationales.
Les locaux actuels, inadaptés et obsolètes mettent en péril la pérennité de l’école qui pourrait ne plus recevoir les accréditations internationales indispensables à son attractivité !
Le futur campus dans le quartier Cambacérès, véritable Pôle d’excellence au rayonnement international, permettra de disposer de solutions technologiques innovantes adaptées aux besoins des élèves et de conserver les accréditations internationales.
• Le projet d’un montant de 92,5 millions d’€ bénéficiera d’un co-financement Région à hauteur de 20M€.
• La vente d’Alco permettra de financer le nouveau campus à hauteur de 17M€
• La Caisse des dépôts et la Région participeront au capital des structures porteuses pour près de 20 M€
• Il restera donc à financer 35M€ grâce à un prêt sur 20 ans
• Le terrain a été déterminé, le prix fixé (3M€).
• Les étudiants feront donc leur rentrée 2023 dans un nouvel écrin.
• Le Mas Combet
Pour compenser la baisse de ses ressources, nous n’excluons pas de céder une partie de nos actifs dont le Mas Combet acheté 900 00 € dans les années 90.
Ce vaste terrain de 30 hectares à Mauguio, face au château de la Mogère est devenu la propriété de la Safer Occitanie pour un montant de 1,850 millions d’euros.

Engagement 2 : la Destination Port de Sète
• Le port de Sète génère une attractivité économique importante que la CCI Hérault soutient grâce à plusieurs groupes de travail.
• Notre rôle est d’actionner ce levier économique qui est un réel atout pour le département.

• Nous poursuivons donc le développement du Club des Croisières avec son Président, Jean-Claude Gayssot, Président du Port de Sète.
• En 2019, 80 escales sont programmées pour 120 000 passagers, soit 8 escales et 10 000 passagers de plus que l’année dernière.
• La CCI Hérault, la Région, le Département, le port de Sète, la ville, Sète Agglopôle Méditerranée et les offices de tourisme travaillent de concert pour porter le nombre de croisiéristes à 150 000 en 2020, permettant d’engendrer près de 20 millions d’euros de retombées économiques sur le territoire.
• Pour atteindre cet objectif, la CCI anime de nombreux workshops avec les tour-opérators, présente le Club des Croisières lors de différents salons touristiques et accompagne les commerçants dans la professionnalisation de leur offre.
• Des parcours-découvertes sont également en cours d’élaboration sur notre future application mobile “DESTINATION HERAULT” : des parcours thématiques multilingues “culture & gastronomie », « sports de pleine nature », « produits de la mer & de la terre » afin de capter les croisiéristes et les faire consommer sur le Bassin de Thau.
• Autre promesse de campagne que nous sommes en train de mettre en place : la création d’un Pôle d’Excellence « Produits de la mer et de la lagune »
C’est un projet pionnier en Méditerranée qui associe l’ensemble des professionnels de la filière : acheteurs, vendeurs et réseaux de distribution.
• Nous avons présenté un dossier complet à l’ensemble des partenaires jeudi dernier. Tous ont adhéré aux propositions émises par la CCI en vue d’atteindre cet objectif de Pôle d’Excellence.

Nous allons donc mettre en place différentes actions telles que :
- La création de circuits d’excursions-dégustations
- L’organisation d’un événement BtoB dédié aux Produits de la mer
- Du Marketing d’influence
- La mise en relation des producteurs avec les croisiéristes, les restaurants et points de vente directs.
Autant d’actions pour faciliter le business des entreprises de la filière avec l’ensemble des réseaux de distribution.
Notre objectif est véritablement de devenir une destination gastronomique d’excellence.
Engagement 3 : l’Industrie
Depuis le début de la mandature, notre équipe s’est pleinement engagée à servir les entreprises et les territoires. L’accompagnement des mutations industrielles est le fil rouge de notre plan d’actions déployé sur tout l’Hérault.
Les enjeux sont colossaux : d’une part, conserver et soutenir le tissu industriel existant, d’autre part, favoriser l’implantation et le développement de nouvelles activités de production.
Notre potentiel d’attractivité est conséquent, notamment sur l’Ouest Hérault.
Nous pilotons entre autre un important plan d’actions d’1.2 millions d’euros dans le cadre de notre mission d’animation du fonds de revitalisation Cameron.

Le Fonds Schneider, quant à lui, alloue une enveloppe de 90 000 € pour déployer un dispositif comprenant la création d’entreprises innovantes, le développement du Pole d’Excellence et des actions de formations.
Enfin, la Chambre vient d’être sélectionnée pour animer le fonds Schlumberger dont les modalités restent à définir.
Ces projets prouvent, s’il en était besoin, toute la légitimé de la Chambre dans le développement du territoire et de ses entreprises et confortent incontestablement notre action.
Nous sommes convaincus que notre territoire présente de réels atouts pour accueillir et booster une industrie moderne et connectée, une industrie qui recrute sur des métiers nouveaux, une industrie qui exporte, ….


Un avenir prometteur s’ouvre à l’Industrie, les entreprises et les territoires peuvent compter sur la CCI pour accompagner cette mutation et ces opportunités !
Parmi les projets structurants que nous portons actuellement : la création d’une zone dédiée aux entreprises du nautisme : la ZEN : la Zone Economique Nautique.
Pensée comme un outil au service du développement et l’accélération de la filière, la ZEN a pour vocation d’être une réelle vitrine des savoir-faire nautiques.
L’enjeu est important : sur le territoire héraultais, 250 entreprises font partie de la filière. Il est important aujourd’hui de fédérer cet ecosystème.

Nous travaillons donc aujourd’hui sur la création d’un lieu d’échanges à la fois centre de ressources, de recherche et de formations destinés au développement du nautisme sur le territoire.
Mais pas seulement : c’est toute la filière agroalimentaire et le Pôle d’Excellence Produits de la Mer qui y seront rattachés.
Le contact a été pris avec Sète Agglopôle Méditerranée et son Président François Commheines qui travaille actuellement sur plusieurs alternatives d’espaces fonciers identifiés.
Engagement 4 : les aéroports
Le développement de l’Aéroport Montpellier Méditerranée, dont la CCI Hérault est le deuxième actionnaire après l’Etat, joue un rôle primordial d’ouverture à l’international pour le business et l’attractivité touristique.
Quand un aéroport gagne 100 000 passagers, ce sont 400 emplois qui se créé !
En 2018, l’aéroport de Montpellier aura gagné 30 000 passagers battant ainsi un nouveau record historique, avec près de 2 millions de passagers. L’objectif étant d’atteindre en 2020 : 2,5 millions de passagers, passant ainsi de 30 à 54 destinations.
A l’heure où une éventuelle cession des parts détenues par l’état dans l’aéroport de Montpellier fait la Une des journaux, la CCI avait en 2017 commandité une étude pour connaître l’estimation de chaque part.
On estime à 1M€ le pourcentage de chaque part détenue, selon la méthode utilisée lors de la privation de l’aéroport de Toulouse.

Aujourd’hui, nous sommes prêts à céder 20 de nos 25% si cela se révèle nécessaire pour financement du nouveau Campus Montpellier Business School.
C’est également ce que nous avons fait avec l’aéroport de Béziers en vendant 5 de nos 6 parts.
Aujourd’hui nous investissons 150 000 euros dans l’aéroport de Béziers au lieu de 950 000 € en 2017.
Engagement 5 : la Revitalisation du commerce en centre-ville


"Depuis le début de notre mandature nous menons un combat : celui de la vitalité du commerce en ville !
C’est un combat, car, de cette mobilisation autour de la vitalité du commerce, dépend la vitalité des coeurs de villes.
Un coeur de ville sans commerces est un centre-ville qui meurt et progressivement c’est toute une ville qui s’éteint.
Nous n’avons eu de cesse de sensibiliser les collectivités à la mesure de cet enjeu.
Chaque ville doit s’occuper de ses commerces de centre-ville. Elle doit veiller aux principes de base que sont l’accessibilité, la propreté et la sécurité …
Mais au-delà, la ville doit oeuvrer pour créer des animations, veiller à la mixité des logements.
Au final on se rend bien compte que c’est d’une mobilisation générale dont nous avons besoin : collectivités, Etat, Chambre de commerce et commerçants."

Nous pouvons agir – tous ensemble : cela implique également que les commerçants évoluent ! Qu’ils investissent les réseaux sociaux, la qualité de service et l’excellence !
La CCI développe pour cela le Label Qualité Préférence Commerce ainsi qu’un programme complet de Matinales sur des thématiques comme le i-Commerce.
Nous agissons sur les animations des rues commerçantes avec des opérations comme le Grand Bazar, Coeur de ville en lumières, Visio Commerce ;
Mais pas seulement.


A l’heure du digital nous nous devions d’accompagner la visibilité de nos commerces sur le web.
Nous sommes en train de finaliser le développement d’un outil inédit que j’ai évoqué brièvement tout à l’heure : l’Application Destination Hérault
Véritable outil de promotion de l’économie locale, cette application proposera une expérience tourisme et shopping inédite au travers de parcours-découverte multilingues qui valoriseront nos commerçants.
Nous vous présenterons très prochainement l’application lors d’un lancement officiel avec l’ensemble des parties prenantes
Bien évidemment, je ne peux parler de commerce de centre-ville sans évoquer avec vous le fonds de revitalisation de Montpellier.
Je serai avec Philippe Saurel après demain pour finaliser le dossier que nous avons construit à sa demande.
90% des actions proposées par la CCI ont été validées par M. le maire.

Ces actions ont été présentée en avant-première hier aux Présidents d’associations de commerçants lors de notre journée qui leur est dédiée.
Ces actions doivent maintenant être validées par Philippe Saurel qui devra remettre le dossier au Gouvernement.
Une conférence de presse aura lieu le 21 juin à 8h30 à la mairie pour présenter l’ensemble du dossier.
Je peux d’ores et déjà vous dire que l’application Destination Hérault rentrera dans le dispositif. Qu’il a également été proposé la gratuité des parkings en centre-ville pour faire revenir les consommateurs.
Pour le reste, je vous donne rdv le 21 juin pour découvrir l’ensemble des actions proposées.
Parallèlement, dès le mois de février, nous avions commencé à travailler avec la Présidente Carole Delga qui nous a alors alloué une enveloppe de 200 000 € pour l’animation des centres-villes de Montpellier, Sète et Béziers après l’arrêt du mouvement des Gilets Jaunes.
Le Président Kleber Mesquida nous a également assuré de son soutien avec la mise à disposition gracieuse de son réseau d’affichage pour la promotion de ces animations.
Je vous présenterai le dispositif complet à la rentrée aux côtés de la Présidente Carole Delga et le Président du Département Kleber Mesquida
Une chose est sûre, nous ne pourrons relever le défi de la dynamisation du commerce que si nous agissons ensemble avec une convergence de toutes les initiatives.

Il s’agit donc bien d’un mandat de transformation de la CCI Hérault. L’assemblée des chefs d’entreprise élus incarne cette nouvelle dimension, cette conviction de l’action économique prospective.
 A la fin de notre mandature, la CCI Hérault aura solidement ancré son influence positive pour promouvoir les entrepreneurs de ce territoire.

Brocante - les conseils d'un pro

Brocante - les conseils d'un pro

LA PASSION DE LA DÉCOUVERTE

Pourquoi ce titre : la passion de la découverte ? Parce que la découverte est une passion tout comme la chine, tout comme la collection. Parce que chiner c'est conjuguer le passé au présent, ressusciter un objet endormi, répondre à la question du poète : objets inanimés vous avez bien une âme. Parce que chiner, c'est agir de manière écologique.

LES CHINEURS : UNE GRANDE FAMILLE

Amateurs ou professionnels, chineurs ou collectionneurs, tous ont un point commun, la passion. Chaque semaine vous irez avec eux chiner dans les foires et les marchés aux puces, dans les brocantes et les salons, les braderies et les vide-greniers, dans toute la France et même au-delà. Et bientôt, sans vous connaître, vous vous reconnaîtrez comme faisant partie de la même famille.

LA CHINE : UNE ÉCOLE DE PATIENCE

Chiner ce n'est pas aller en famille dans un magasin, pour y acheter un secrétaire de 1,12 m de large, afin qu'il trouve exactement sa place entre la cheminée et la fenêtre du salon.
Ce n'est pas aller chercher dans le vide-greniers qui se tiendra le samedi suivant, au coin de la rue, la série complète des boîtes Banania pour égayer une étagère de la cuisine ; même si vous avez lu la veille, dans un magazine de décoration, gue les objets publicitaires sont à la mode.
Dans les deux cas, vous risqueriez de vous exposer à une désagréable déconvenue car chiner, ce n'est pas trouver, à coup sûr, un meuble ou un objet des siècles passés, comme on achète un article vu dans un catalogue ou sur une publicité. Au contraire, la chine est une preuve, et non pas une épreuve, de patience et de pugnacité, comparable à celle d'un chercheur ou d'un explorateur. Et plus l'objet sera ancien, fragile, délicat, plus il sera rare mais plus la trouvaille prendra pour son découvreur une valeur inestimable. 
» Amazon

Nouvelle expo à Lattes "collection de torques"

 

Explorée depuis le XIXe siècle, la craie champenoise a livré un nombre considérable de nécropoles généreuses en objets qui ont aidé les générations successives d’archéologues à forger des références partagées pour construire et reconstruire l’image des Gaulois.
D’abord convoités pour leurs qualités antiques et esthétiques, les torques, ces colliers rigides caractéristiques, faits de bronze ou d’or, mis au jour en Champagne sont rapidement considérés comme des indices incontournables pour concevoir la chronologie de l’âge du Fer européen.

« Torques et compagnie. Cent ans d’archéologie des Gaulois dans les collections du musée d’Épernay », c'est le thème de la nouvelle exposition de Lattara au Musée Henri Prades de Lattes qui sera présentée jusqu'au 2 septembre 2019.

Une riche collection de 350 objets retraçant 100 ans d’archéologie des Gaulois en Champagne...

» Echos/Lattes