Soirée prestige du CJD le 20 juin

Ce jeudi 20 juin 2019, 500 jeunes dirigeants d’entreprise qui composent le Centre des Jeunes Dirigeants sont attendus à Villeneuve-lès-Maguelone. Au programme, quatre conférenciers interviendront autour du thème "Comment déterminer nos choix". L'an passé, l'assemblée avait débattu sur le thème “Osons l’Utopie”.


Une soirée traduite en langue des signes qui débutera à 18h dans le beau domaine de Saint-Baudile.

Eliette Abecassis
Auteur et philosophe, Eliette a écrit de nombreux livres, dont « un heureux événement », adapté au cinéma. Elle écrit aussi pour le théâtre, la chanson française, intervient régulièrement à la télévision, à la radio ou collabore avec des journaux dans des critiques littéraires ou pour donner un regard philosophique sur l’actualité.

Violaine MAGNAT
Facilitatrice en intelligence collective le jour, conteuse d’aventures humaines le soir, Violaine va nous conter avec un grand talent la dualité perpétuelle auquel la société nous confronte : Raison ou passion ! A cela, elle répond sans concession qu’elle ne tranche pas entre deux parties d’elle-même, et non elle n’est pas utopiste mais « idréaliste ».

Pour réserver sa soirée : https://www.weezevent.com/prestige-cjd-m

LAURENCE DE LA FERRIERE
Laurence est la première et la seule femme au monde à avoir traversé intégralement l’Antarctique. A travers l’expérience d’une histoire exceptionnelle, vécue sur le terrain depuis plus de 25 ans, elle nous invite à comprendre, puis à nous approprier les mécanismes mise en œuvre, pour atteindre un objectif difficile en dépassant les limites que nous croyons connaître.

REMI LARROUSSE
Intervenant et mentaliste sur le thème des biais cognitifs, Rémi Larrousse construit des parallèles et des correspondances entre le monde de l’illusionnisme et le monde de l’entreprise. 
Quels sont les mécanismes et erreurs de jugement à identifier pour améliorer nos prises de décision ? 
Quelles sont les méthodes individuelles et collectives à appliquer pour améliorer son discernement et poser les bases d’un système de décision ?
Lors de cette intervention au format original, Rémi Larrousse alterne des expériences d’illusionnisme et de mentalisme et des cas d’entreprises pour illustrer son propos. 

Pour réserver sa soirée : https://www.weezevent.com/prestige-cjd-montpellier-2019

Plus d'informations sur le CJD 

Créé en 1938 par Jean Mersch, le CJD demeure le plus ancien mouvement patronal français. L’association compte 4700 adhérents – Entrepreneurs et cadres dirigeants – répartis en France et représentant 432 087 d’emplois. Imaginé à partir de la conviction profonde qu’une économie au service de l’Homme incarne la clef de la compétitivité des entreprises hexagonales, le mouvement demeure non partisan et force de propositions concrètes pour relancer l’emploi et pérenniser les entreprises.

Source intarissable d’intelligence collective, depuis 80 ans, le CJD n’a cessé d’apporter des réponses de terrain aux enjeux sociétaux, notamment en termes d’emploi, en diffusant auprès de ses adhérents Dirigeants d’entreprise les outils pour se former, échanger et expérimenter.

http://www.cjd.net/le-cjd/missions/

Brocante - les conseils d'un pro

Brocante - les conseils d'un pro

LA PASSION DE LA DÉCOUVERTE

Pourquoi ce titre : la passion de la découverte ? Parce que la découverte est une passion tout comme la chine, tout comme la collection. Parce que chiner c'est conjuguer le passé au présent, ressusciter un objet endormi, répondre à la question du poète : objets inanimés vous avez bien une âme. Parce que chiner, c'est agir de manière écologique.

LES CHINEURS : UNE GRANDE FAMILLE

Amateurs ou professionnels, chineurs ou collectionneurs, tous ont un point commun, la passion. Chaque semaine vous irez avec eux chiner dans les foires et les marchés aux puces, dans les brocantes et les salons, les braderies et les vide-greniers, dans toute la France et même au-delà. Et bientôt, sans vous connaître, vous vous reconnaîtrez comme faisant partie de la même famille.

LA CHINE : UNE ÉCOLE DE PATIENCE

Chiner ce n'est pas aller en famille dans un magasin, pour y acheter un secrétaire de 1,12 m de large, afin qu'il trouve exactement sa place entre la cheminée et la fenêtre du salon.
Ce n'est pas aller chercher dans le vide-greniers qui se tiendra le samedi suivant, au coin de la rue, la série complète des boîtes Banania pour égayer une étagère de la cuisine ; même si vous avez lu la veille, dans un magazine de décoration, gue les objets publicitaires sont à la mode.
Dans les deux cas, vous risqueriez de vous exposer à une désagréable déconvenue car chiner, ce n'est pas trouver, à coup sûr, un meuble ou un objet des siècles passés, comme on achète un article vu dans un catalogue ou sur une publicité. Au contraire, la chine est une preuve, et non pas une épreuve, de patience et de pugnacité, comparable à celle d'un chercheur ou d'un explorateur. Et plus l'objet sera ancien, fragile, délicat, plus il sera rare mais plus la trouvaille prendra pour son découvreur une valeur inestimable. 
» Amazon

Nouvelle expo à Lattes "collection de torques"

 

Explorée depuis le XIXe siècle, la craie champenoise a livré un nombre considérable de nécropoles généreuses en objets qui ont aidé les générations successives d’archéologues à forger des références partagées pour construire et reconstruire l’image des Gaulois.
D’abord convoités pour leurs qualités antiques et esthétiques, les torques, ces colliers rigides caractéristiques, faits de bronze ou d’or, mis au jour en Champagne sont rapidement considérés comme des indices incontournables pour concevoir la chronologie de l’âge du Fer européen.

« Torques et compagnie. Cent ans d’archéologie des Gaulois dans les collections du musée d’Épernay », c'est le thème de la nouvelle exposition de Lattara au Musée Henri Prades de Lattes qui sera présentée jusqu'au 2 septembre 2019.

Une riche collection de 350 objets retraçant 100 ans d’archéologie des Gaulois en Champagne...

» Echos/Lattes