Déviation Est de Montpellier (DEM) : concertation officielle

Du 6 juin au 11 juillet 2019 

Pilotée par le Département de l’Hérault, la première section de la Déviation Est de Montpellier (DEM) a été mise en service en 2008. La deuxième section entre le bd Philippe Lamour et l’A709 reste à réaliser. Elle sera financée à parts égales par la Région Occitanie, le Département de l’Hérault et Montpellier Méditerranée Métropole. Suite aux études des différents fuseaux possibles, 2 variantes de tracé sont soumises à la concertation du public.


Le projet consiste à réaliser le maillon manquant de la Déviation Est de Montpellier pour relier la section existante à l’autoroute A709 par une route à 2x2 voies. Cette nouvelle route sera composée de deux chaussées séparées physiquement, avec une bande d’arrêt d’urgence de chaque côté.

Des échangeurs dénivelés seront nécessaires : 1 échangeur complet avec l’A709 et le traitement des 2 carrefours existants avec la RD613 et avec le bd Philippe Lamour.

Des aménagements spécifiques pour les modes actifs (vélo, marche) sont aussi à prévoir avec la création d’une liaison entre le carrefour giratoire actuel RD65E1-Philippe Lamour et le domaine de Grammont.
Ce projet se situe dans un secteur de vignobles de qualité (AOC Languedoc- La Méjanelle) et dans un espace naturel encore protégé de l’urbanisation. Ainsi, une attention particulière sera apportée à la réduction des impacts environnementaux. 

Les bénéfices attendus

L’objet principal du projet actuel est de désengorger l’Est montpelliérain en le raccordant au contournement sud :
  • Faciliter les déplacements en terminant le bouclage du contournement de l’Est montpelliérain.
  • Accompagner le développement urbain de l’Est de Montpellier.
  • Fluidifier la circulation et réduire les temps de parcours.
  • Développer un système de déplacements, en connexion avec les transports en commun.
  • Améliorer et sécuriser les cheminements des vélos.
  • Insérer la nouvelle voie dans le site par une démarche de qualité environnementale et paysagère.
Les projections de trafic montrent une forte attractivité de la DEM avec 32 450 véhicules/jour en trafic moyen journalier.
 
2 variantes de tracé soumises à la concertation
Du 6 juin au 11 juillet 2019, la concertation sur la deuxième section de la Déviation Est de Montpellier
porte essentiellement sur le choix du tracé pour relier l’A709 au boulevard Philippe Lamour, avec 2 variantes possibles. Une variante passe à l’Ouest des réservoirs d’eau potable de Valédeau, l’autre variante passant à l’Est de ces réservoirs.
À ce stade, les études et les solutions techniques ne sont pas figées, mais des choix essentiels sont à réaliser. 
Ainsi, les variantes présentées à la concertation doivent permettre à la fois : 
  • de s’éloigner au maximum des habitations,
  • de réduire l’impact sur les vignobles traversés. 
CONCERTATION MODE D’EMPLOI
Du 6 juin au 11 juillet 2019, le public est invité à exprimer ses attentes et ses remarques sur le projet et les 2 variantes de tracé.
Comment donner son avis ?
  • Registres de concertation disponibles dans les 5 mairies concernées, aux horaires d’ouverture habituels : Castelnau-le-Lez, Le Crès, Mauguio-Carnon, Montpellier et Saint-Aunès
  • Formulaire sur le site internet du département : herault.fr/deviation-est-montpellier
  • Courrier à adresser à : Monsieur le Président du Conseil Départemental de l’Hérault 
Concertation Déviation Est de Montpellier - Hôtel du Département 
Mas d’Alco - 1977 av des Moulins - 34087 MONTPELLIER CEDEX 4
 
2 réunions publiques pour s’informer et échanger
  • Mardi 18 juin : 18h à Montpellier : Hôtel du Département - Salon Jean Bène - Mas d’Alco - 1977 av des Moulins
  • Lundi 24 juin : 18h à Saint-Aunès : Salle polyvalente - Place du Colonel Deltour 
À l’issue de cette phase de concertation, les études seront affinées. Le projet sera à nouveau
soumis au public dans le cadre d’une enquête préalable à la déclaration d’utilité publique.
 
Projet, actus, avis
herault.fr/deviation-est-montpellier

Brocante - les conseils d'un pro

Brocante - les conseils d'un pro

LA PASSION DE LA DÉCOUVERTE

Pourquoi ce titre : la passion de la découverte ? Parce que la découverte est une passion tout comme la chine, tout comme la collection. Parce que chiner c'est conjuguer le passé au présent, ressusciter un objet endormi, répondre à la question du poète : objets inanimés vous avez bien une âme. Parce que chiner, c'est agir de manière écologique.

LES CHINEURS : UNE GRANDE FAMILLE

Amateurs ou professionnels, chineurs ou collectionneurs, tous ont un point commun, la passion. Chaque semaine vous irez avec eux chiner dans les foires et les marchés aux puces, dans les brocantes et les salons, les braderies et les vide-greniers, dans toute la France et même au-delà. Et bientôt, sans vous connaître, vous vous reconnaîtrez comme faisant partie de la même famille.

LA CHINE : UNE ÉCOLE DE PATIENCE

Chiner ce n'est pas aller en famille dans un magasin, pour y acheter un secrétaire de 1,12 m de large, afin qu'il trouve exactement sa place entre la cheminée et la fenêtre du salon.
Ce n'est pas aller chercher dans le vide-greniers qui se tiendra le samedi suivant, au coin de la rue, la série complète des boîtes Banania pour égayer une étagère de la cuisine ; même si vous avez lu la veille, dans un magazine de décoration, gue les objets publicitaires sont à la mode.
Dans les deux cas, vous risqueriez de vous exposer à une désagréable déconvenue car chiner, ce n'est pas trouver, à coup sûr, un meuble ou un objet des siècles passés, comme on achète un article vu dans un catalogue ou sur une publicité. Au contraire, la chine est une preuve, et non pas une épreuve, de patience et de pugnacité, comparable à celle d'un chercheur ou d'un explorateur. Et plus l'objet sera ancien, fragile, délicat, plus il sera rare mais plus la trouvaille prendra pour son découvreur une valeur inestimable. 
» Amazon

Exposition "L'aventure phocéenne" à Lattara

Du samedi 23 novembre 2019 au lundi 6 juillet 2020

"L'aventure phocéenne. Grecs, Ibères et Gaulois en Méditerranée nord-occidentale", exposition temporaire

C’est l’histoire de cette rencontre entre Grecs, Ibères et Gaulois que l’exposition se propose de mettre en récit, sur les territoires situés entre Nikaia (Nice) et Emporion  (Ampurias).

Au sein d’un parcours chronologique - du VIIIe - Ier s. av. notre ère - différentes thématiques permettront d’appréhender la réalité de ces interactions.
Navigations méditerranéennes, relations économiques, contacts culturels, fondation de colonies, dynamiques des comptoirs commerciaux et conflits armés seront ainsi illustrés par plus de 400 œuvres provenant de musées méditerranéens ...

» Beaux-arts/Expos