Total Festum : Le festival des langues et cultures catalanes et occitanes revient

Total Festum :

Le festival des langues et cultures catalanes et occitanes revient avec une programmation riche et variée pour sa 14ème édition 

 Evénement-phare en Occitanie, le festival Total Festum revient pour une 14ème édition du 18 mai au 7 juillet. Cette nouvelle édition a été présentée ce matin à Montpellier et le sera également le 22 mai prochain à Toulouse en présence de Patric Roux, conseiller régional délégué à l'Occitan, représentant la présidente de Région, Carole Delga. Ce grand rassemblement culturel et festif investira dès le mois de mai l'ensemble des territoires de la région.

 Créé en 2006, Total Festum est un événement porté par la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée afin de faire vivre et de célébrer les langues et cultures régionales. Cette année, 71 partenaires régionaux (associations ou collectivités) ont été retenus pour organiser cette manifestation sur les 13 départements et dans plus de 120 communes. Le festival propose une programmation riche, majoritairement en langues régionales et des activités participatives gratuites : musique, danse, gastronomie, conférences, balades et spectacles de rue, la Région accompagne les projets engagés à hauteur de 340 000 €.

 « Total Festum est devenu, au fil des années, un grand rendez-vous festif qui nous permet de célébrer ensemble la richesse et la diversité de nos cultures régionales. La Région Occitanie / Méditerranée-Pyrénées maintient le cap pour la diffusion et la promotion de nos cultures régionales, ainsi que les échanges intergénérationnels, afin de perpétuer ce qui nous lie et fait le sel de notre territoire. Nous menons également un travail de collaboration fort aux côtés du Centre International de Recherche et de Documentation Occitanes (CIRDOC) et des offices publics de la Langue Catalane et de la Langue Occitane (OPLC et OPLO) qui mènent des politiques innovantes afin de faire vivre nos deux langues régionales », a notamment déclaré Carole Delga.

 Une 14ème édition qui célèbre toute la diversité des cultures occitanes et catalanes.

Cette année Total Festum propose une programmation mêlant traditions et modernité à travers de nombreux événements organisés sur l'ensemble du territoire, dont voici quelques temps forts axés sur :

    • Les traditions du territoire, avec la transhumance des moutons aux Ayres (48), la fête autour des Géants à Elne (66), la régénération de la flamme au Canigou (66) ou encore la tradition des Brandons à Saint Martory (31) ;
    • La valorisation et la transmission de l'histoire régionale à travers un spectacle historique au Pont de Monvert (48) ou lors de la commémoration de la Retirada à Bize Minervois (11) ;
    • La mise à l'honneur de la littérature occitane lors d'une grande fête organisée à Salinelle (30) autours des écrivains occitans contemporains en partenariat avec Occitanie Livre et lecture et le CIRDOC-Institut occitan de Cultura, et lors du Salon du livre jeunesse en catalan à Ille-sur-Têt (66) ;
    • L'originalité et la diversité du territoire célébrées à la fête du Pois Chiche à Montaren (30), le Festa-Fougace de Murviel les Montpellier (34), ou le Total Festum d'Hagedet (65) ;
    • La mise en valeur des cultures étrangères grâce à plusieurs rencontres organisées à  Carcassonne (11), Saint Guilhem du Désert (34) où l'occitan se mélangera aux cultures maghrébines et africaines ;
    • La célébration du sport régional notamment par la ligue occitane de jeu de balle au tambourin à Béziers (34) et Toulouse (31).

Un festival dédié à la jeunesse

Près de 20 000 jeunes répartis sur tout le territoire régional participeront à Total Festum cette année. De nombreux évènements ont été pensés spécialement pour eux, favorisant les échanges intergénérationnels comme à Bize Minervoix autour de la Retirada, à Carcassonne ( mélange des cultures occitane et maghrébine) Narbonne, Montpellier,  Cournonterral, Marvejols, Sète, Moissac, Albi avec la participation des enfants autour du feu, Tarbes avec des rencontres chantées, Villefranche de Conflent où les enfant viendront chercher la flamme pour la rapporter dans les villages du Conflent

 

La Passejada

Cette année encore le CIRDOC et son « Centre de premiers secours occitan », aux côtés de l'Union régionale des foyers ruraux, iront à la rencontre du grand public lors de 14 événements, avec un parcours d'activités interactives et ludiques qui permettra à chacun de tester ses connaissances des langues et cultures catalane et occitane. Le Centre de la Passejada proposera également des espaces de détentes avec de multiples activités : siestes sonores et séance de « musicothérapie », bibliothèque éphémère pour tous les âges, initiation aux jeux traditionnels, etc.

 La Région Occitanie Pyrénées-Méditerranée soutient depuis son origine le développement et les activités du CIRDOC - Institut occitan de cultura - devenu cette année un des plus grands EPCC de France par le nombre de ses contributeurs. Organisme de référence au niveau national et international, il est en charge de la sauvegarde, de la connaissance et de la promotion de la culture occitane.

 Un final à l'accent citoyen

Pour clôturer cette 14ème édition, un grand final réunira public et bénévoles les 6 et 7 juillet prochain à Vielmur-sur-Agoût (81). A la suite d'un vote citoyen organisé afin de donner le choix à la population de choisir parmi plusieurs programmations proposées, c'est finalement l'association Rivatges qui a été retenue. Elle a reçue à ce titre une aide régionale de 20 000€ pour l'organisation du final, qui célèbrera entre autre la création de la Fédération des hautbois populaires.

La Région agit en faveur des langues et cultures régionales

La Région s'investit pour le développement et la promotion des langues régionales, indissociables du patrimoine régional, des terroirs et des territoires d'Occitanie, aussi bien pour leur dimension culturelle qu'éducative. Cette année, près de 4M€ sont consacrés à la politique régionale en faveur des langues et cultures régionales.

Depuis 2016, cette politique menée par la Région est marquée par le développement de plusieurs actions phares :  

  • La mise en place dès 2017 de trois dispositifs d'aides (transmission, diffusion et création), mais également du dispositif « conventionnement tremplin » qui vise à professionnaliser les compagnies qui créent en catalan ou en occitan ;
  • L'extension sur tout le territoire de la manifestation Total Festum et de l'appel à projet PEC-CO (Projet Educatif Culturels en catalan et occitan qui se déroulent dans les écoles, collèges, lycées et Universités) ;
  • La création de l'Office Public de la Langue Catalane (OPLC) ;
  • La création de l'EPCC CIRDOC- Institut Occitan de Cultura ;
  • La mise en œuvre de la politique partenariale de l'Office Public de la Langue Occitane (OPLO) ;
  • La signature de la convention cadre pour l'enseignement de l'occitan. 

Toute la programmation de cette édition du Total Festum est à découvrir sur le site :

https://www.laregion.fr/total-festum-35459

Brocante - les conseils d'un pro

Brocante - les conseils d'un pro

LA PASSION DE LA DÉCOUVERTE

Pourquoi ce titre : la passion de la découverte ? Parce que la découverte est une passion tout comme la chine, tout comme la collection. Parce que chiner c'est conjuguer le passé au présent, ressusciter un objet endormi, répondre à la question du poète : objets inanimés vous avez bien une âme. Parce que chiner, c'est agir de manière écologique.

LES CHINEURS : UNE GRANDE FAMILLE

Amateurs ou professionnels, chineurs ou collectionneurs, tous ont un point commun, la passion. Chaque semaine vous irez avec eux chiner dans les foires et les marchés aux puces, dans les brocantes et les salons, les braderies et les vide-greniers, dans toute la France et même au-delà. Et bientôt, sans vous connaître, vous vous reconnaîtrez comme faisant partie de la même famille.

LA CHINE : UNE ÉCOLE DE PATIENCE

Chiner ce n'est pas aller en famille dans un magasin, pour y acheter un secrétaire de 1,12 m de large, afin qu'il trouve exactement sa place entre la cheminée et la fenêtre du salon.
Ce n'est pas aller chercher dans le vide-greniers qui se tiendra le samedi suivant, au coin de la rue, la série complète des boîtes Banania pour égayer une étagère de la cuisine ; même si vous avez lu la veille, dans un magazine de décoration, gue les objets publicitaires sont à la mode.
Dans les deux cas, vous risqueriez de vous exposer à une désagréable déconvenue car chiner, ce n'est pas trouver, à coup sûr, un meuble ou un objet des siècles passés, comme on achète un article vu dans un catalogue ou sur une publicité. Au contraire, la chine est une preuve, et non pas une épreuve, de patience et de pugnacité, comparable à celle d'un chercheur ou d'un explorateur. Et plus l'objet sera ancien, fragile, délicat, plus il sera rare mais plus la trouvaille prendra pour son découvreur une valeur inestimable. 
» Amazon

VACANCES en Méditerranée. La mer en Occitanie

Aigues-Mortes en Camargue 

220 km de côtes préservées, de la Camargue gardoise à la côte vermeille : c’est ça la mer en Occitanie.
Avec un taux record de plages et de ports Pavillons Bleus, du grand soleil et une mer à 24°C l’été. Baignade, sports nautiques, thalassothérapie, balades naturalistes, culturelles ou gastronomiques : c’est le cocktail de votre été en Occitanie, entre villages de pêcheurs, ports de plaisance et stations balnéaires.
De plus, détendez-vous en thalasso à Banyuls-sur-MerLa Grande-MottePort-CamargueSaint-CyprienCanet-en-Roussillon. Retrouvez la forme à Balaruc-les-Bains, 1ère station thermale de France.
Côté stations balnéaires, parmi nos 28 stations balnéaires, faites votre choix. Vous avez les capitales européennes du camping ou du naturisme (Argelès-sur-Mer, Le Cap d’Agde) ; les familiales (Collioure, Saint-Pierre-la-Mer, Vias, Carnon, Palavas-les-Flots) ; les sportives (Leucate, Frontignan) ; les branchées (Canet-en-Roussillon) Vous avez aussi le côté nature (La Palme, Vic-la-Gardiole), rétro (Banyuls-sur-Mer, Valras) et moderne (La Grande Motte, Port Camargue). Sans oublier les villages de pêcheurs tel que Port-Leucate ou Le Grau d’Agde...

» Echos/Occitanie