Cap croissance pour l’aéroport Montpellier Méditerranée

Les nouveaux équipements de l’aéroport Montpellier-Méditerranée, agrandi et modernisé pour plus de 15 M€, ont été inaugurés ce mardi 7 mai. Actionnaire et soutien de l’aéroport, la Région favorise une stratégie aéroportuaire concertée à l’échelle de l’Occitanie, forte de 10 aéroports.

JPEG - 1 Mo

Les équipements inaugurés ce 7 mai 2019, en compagnie de la présidente de la Région et de plusieurs centaines d’invités, constituent une étape cruciale dans la vie de l’aéroport Montpellier-Méditerranée, l’aérogare historique datant de 1977 et son agrandissement de 1990. En échange de travaux de 15,5 M€, l’aéroport a gagné aujourd’hui 5500 m² : le nouveau hall 2 accueille au rez-de chaussée les opérations d’enregistrement et à l’étage des salles de pré-embarquement, travail et détente. Sa construction a permis d’installer un traitement de pointe des bagages en soute.

Autres nouveautés  : une zone commerciale de plus de 1000 m2, un espace duty free déplacé, agrandi et embelli, l’installation de l’enseigne Bread & Co. Originalités : un show-room de 70 m2 diffuse en avant-première l’épisode du jour de la série Un si grand Soleil de France 2, tournée à Montpellier et alentours, et un kiosque fait visionner des films en réalité virtuelle sur la richesse des sites d’Occitanie.

Les retombées de l’’aéroport Montpellier Méditerranée sont importantes : il génère 3 300 emplois, réalise 597 M€ de chiffre d’affaires annuel et 332 M€ de valeur ajoutée, félicite Carole Delga. Les touristes qui le fréquentent dépensent 266 M€ dans l’économie locale. Nos 10 aéroports sont une force : ils produisent 2,745 milliards d’euros de chiffre d’affaires annuel en Occitanie, contribuent pour 1,477 milliards au PIB régional et font travailler près de 18 800 personnes en Occitanie.

Après deux années de forte croissance, l’aéroport Montpellier Méditerranée a consolidé son trafic passagers en 2018 : son tarmac a été foulé par près de 1,879 million de passagers, nouveau record historique.

JPEG - 420.7 ko

Actionnaire de l’aéroport, la Région Occitanie appuie le développement du trafic aérien, pour lequel elle a versé plus de 4,6 M€ de subventions depuis 2010. Membre du conseil de surveillance, elle a approuvé le plan stratégique « Destination 2020 » de 70 M€ d’investissement, qui permettra à terme de traiter jusqu’à 2,5 millions de passagers annuels. La Région va aussi engager 25% du coût de réalisation de la liaison entre les RD 189 et RD 172, qui sera mise en service fin 2021 pour favoriser le développement de la zone de fret de l’aéroport.

En savoir plus

Brocante - les conseils d'un pro

Brocante - les conseils d'un pro

LA PASSION DE LA DÉCOUVERTE

Pourquoi ce titre : la passion de la découverte ? Parce que la découverte est une passion tout comme la chine, tout comme la collection. Parce que chiner c'est conjuguer le passé au présent, ressusciter un objet endormi, répondre à la question du poète : objets inanimés vous avez bien une âme. Parce que chiner, c'est agir de manière écologique.

LES CHINEURS : UNE GRANDE FAMILLE

Amateurs ou professionnels, chineurs ou collectionneurs, tous ont un point commun, la passion. Chaque semaine vous irez avec eux chiner dans les foires et les marchés aux puces, dans les brocantes et les salons, les braderies et les vide-greniers, dans toute la France et même au-delà. Et bientôt, sans vous connaître, vous vous reconnaîtrez comme faisant partie de la même famille.

LA CHINE : UNE ÉCOLE DE PATIENCE

Chiner ce n'est pas aller en famille dans un magasin, pour y acheter un secrétaire de 1,12 m de large, afin qu'il trouve exactement sa place entre la cheminée et la fenêtre du salon.
Ce n'est pas aller chercher dans le vide-greniers qui se tiendra le samedi suivant, au coin de la rue, la série complète des boîtes Banania pour égayer une étagère de la cuisine ; même si vous avez lu la veille, dans un magazine de décoration, gue les objets publicitaires sont à la mode.
Dans les deux cas, vous risqueriez de vous exposer à une désagréable déconvenue car chiner, ce n'est pas trouver, à coup sûr, un meuble ou un objet des siècles passés, comme on achète un article vu dans un catalogue ou sur une publicité. Au contraire, la chine est une preuve, et non pas une épreuve, de patience et de pugnacité, comparable à celle d'un chercheur ou d'un explorateur. Et plus l'objet sera ancien, fragile, délicat, plus il sera rare mais plus la trouvaille prendra pour son découvreur une valeur inestimable. 
» Amazon

VACANCES en Méditerranée. La mer en Occitanie

Aigues-Mortes en Camargue 

220 km de côtes préservées, de la Camargue gardoise à la côte vermeille : c’est ça la mer en Occitanie.
Avec un taux record de plages et de ports Pavillons Bleus, du grand soleil et une mer à 24°C l’été. Baignade, sports nautiques, thalassothérapie, balades naturalistes, culturelles ou gastronomiques : c’est le cocktail de votre été en Occitanie, entre villages de pêcheurs, ports de plaisance et stations balnéaires.
De plus, détendez-vous en thalasso à Banyuls-sur-MerLa Grande-MottePort-CamargueSaint-CyprienCanet-en-Roussillon. Retrouvez la forme à Balaruc-les-Bains, 1ère station thermale de France.
Côté stations balnéaires, parmi nos 28 stations balnéaires, faites votre choix. Vous avez les capitales européennes du camping ou du naturisme (Argelès-sur-Mer, Le Cap d’Agde) ; les familiales (Collioure, Saint-Pierre-la-Mer, Vias, Carnon, Palavas-les-Flots) ; les sportives (Leucate, Frontignan) ; les branchées (Canet-en-Roussillon) Vous avez aussi le côté nature (La Palme, Vic-la-Gardiole), rétro (Banyuls-sur-Mer, Valras) et moderne (La Grande Motte, Port Camargue). Sans oublier les villages de pêcheurs tel que Port-Leucate ou Le Grau d’Agde...

» Echos/Occitanie