Reconquête des friches : 15 nouveaux projets soutenus par la Région Occitanie

Réunis sous la présidence de Carole Delga, ce vendredi 19 avril à Montpellier, les élus de la Commission permanente de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée ont réaffirmé leur mobilisation pour un aménagement équilibré du territoire en retenant 15 nouveaux lauréats dans le cadre du programme régional de reconquête des friches.

L'identification et la requalification des sites de friches, qu'elles soient industrielles, hospitalières ou commerciales représentent une réelle opportunité de développement pour le territoire. Dans ce cadre, la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée a ainsi engagé en 2018 un travail partenarial sur la reconquête des friches avec L'État, l'ADEME, la CDC, le BRGM, l'Établissement Public Foncier d'Occitanie, l'Union Régionale « Les CAUE d'Occitanie » et les 3 Agences d'Urbanisme présentes en Occitanie.



A Frontignan, requalification du site de l’ancienne raffinerie Exxon-Mobil en pôle d’échange multimodal et zone d’activités économiques durables

En mars 2018, la Région a lancé un appel à manifestation d'intérêt (AMI) auprès des collectivités locales ayant pour objectif d'identifier des projets concrets afin de les accompagner en mobilisant les leviers d'intervention des différents partenaires. 16 lauréats ont été sélectionnés lors d'une première session en octobre 2018, sur l'ensemble du territoire.

 « La Région Occitanie est la région la plus attractive de France, accueillant 50 000 nouveaux habitants chaque année. Notre stratégie régionale en matière de reconquête des friches a pour objectif de concilier l'accueil de ces nouveaux habitants en limitant l'étalement urbain et l'artificialisation des espaces naturels et agricoles, tout en répondant aux enjeux du changement climatique et de la transition énergétique.», a déclaré la présidente à cette occasion.

 Les 15 nouveaux lauréats sélectionnés lors de la 2ème session de l'AMI : 

-          Saverdun (09) : Reconversion et valorisation de 3 bâtiments en friche - Etude urbaine financé par la Région 
-          Decazeville (12) : Reconversion de bâtiments industriels pour la réalisation d'un parc intercommunal 
-          Millau (12) : Réhabilitation de la friche Mercier en complexe cinématographique
-          Saint-Affrique (12) : Reconquête d'une friche en centre-ville pour la reconversion d'une ancienne déchetterie
-          Capdenac-Gare (12) : Requalification de la friche industrielle « Raynal et Roquelaure »
-          Alès (30) : Reconquête des délaissés ferroviaires pour la réalisation du site Eco-quartier Gare d'Alès
-          Laudun l'Ardoise (30) : Transformation d'une ancienne friche industrielle en plate-forme multimodale
-          Notre Dame de la Rouvière (30) : Réhabilitation d'un ancien centre de soins en Maison des Métiers d'Art, de la Mode et du Design
-          Auch (32) : Reconversion de la friche militaire Espagne
-          Balaruc les Bains (34) : Requalification de la friche de la Raffinerie du Midi
-          Villemur-sur-Tarn (31) : Rénovation de l'ancienne usine Brusson
-      Espère, Mercuès et Catus (46) : Réhabilitation d'une friche industrielle sur les communes d'Espère et Mercuès et reconversion d'une friche touristique sur la commune de Catus
-          Alvignac et Rocamadour (46) : Reconversion de l'ancien site militaire du Viroulou
-          Marvejols (48) : Requalification du site de l'ancienne usine de la Goutelle
-          Carmaux (81) : Reconquête de friches industrielles et réhabilitation de zones d'activités. 

Les 16 lauréats sélectionnés lors de la 1ère session de l'AMI en juin dernier : 

-        Le Mas D'Azil (09) : Requalification d'une ancienne usine de meubles
-    Lavelanet, Laroque-d'Olmes et Villeneuve d'Olmes (09) : Revitalisation de 7 friches industrielles : démolition, requalification et renaturation
-        Sigean (11) : Requalification d'une cave coopérative 
-        Marignac (31) : Requalification d'une friche industrielle (centrale photovoltaïque)
-    Agos-Vidalos et Pierrefitte-Nestalas (65) : Requalification d'un centre d'enfouissement et d'une zone d'activités (centrales photovoltaïques)
-        Lannemezan (65) : Requalification d'une friche militaire (accueil d'entreprises et extension d'une zone commerciale)
-     Agde (34) : Réhabilitation d'une friche urbaine (création d'un nouveau quartier de logements, d'activités tertiaires et d'aménagements autour de l'économie touristique et culturelle)
-    Frontignan (34) : Requalification d'une friche industrielle (repositionnement de la gare ferroviaire et Pôle d'Echange Multimodal)
-        Sète (34) : Requalification d'une friche urbaine entre le pôle d'échange multimodal et le port (logements, tertiaire, bords à quai)
-        Saint-Jean-de-la-Blaquière (34) : Requalification d'une cave coopérative en pôle oenotouristique
-        Canet-en-Roussillon (66) : Requalification du port (nouvelle base nautique, parc relais, ...)
-        Perpignan (66) : Requalification des abattoirs en tiers lieux dans le cadre de l'ESS (accueil d'une vingtaine d'associations)
-      Le Soler (66) : Requalification de bâtiments industriels pour accueillir les classes audiovisuelles de l'Ecole Régionale Numérique, ainsi que 2 plateaux technique de tournage
-       Graulhet (81) : Renaturation ou requalification de 5 friches industrielles
-       Labastide-Rouairoux (81) : Requalification d'une friche industrielle (bureaux, ateliers et zone artisanale)
-       Montech (82) : Requalification des bâtiments de l'ancienne papeterie

Deux nouvelles sessions de sélections de projets sont programmées pour l'année 2019, en juin et novembre.

Brocante - les conseils d'un pro

Brocante - les conseils d'un pro

LA PASSION DE LA DÉCOUVERTE

Pourquoi ce titre : la passion de la découverte ? Parce que la découverte est une passion tout comme la chine, tout comme la collection. Parce que chiner c'est conjuguer le passé au présent, ressusciter un objet endormi, répondre à la question du poète : objets inanimés vous avez bien une âme. Parce que chiner, c'est agir de manière écologique.

LES CHINEURS : UNE GRANDE FAMILLE

Amateurs ou professionnels, chineurs ou collectionneurs, tous ont un point commun, la passion. Chaque semaine vous irez avec eux chiner dans les foires et les marchés aux puces, dans les brocantes et les salons, les braderies et les vide-greniers, dans toute la France et même au-delà. Et bientôt, sans vous connaître, vous vous reconnaîtrez comme faisant partie de la même famille.

LA CHINE : UNE ÉCOLE DE PATIENCE

Chiner ce n'est pas aller en famille dans un magasin, pour y acheter un secrétaire de 1,12 m de large, afin qu'il trouve exactement sa place entre la cheminée et la fenêtre du salon.
Ce n'est pas aller chercher dans le vide-greniers qui se tiendra le samedi suivant, au coin de la rue, la série complète des boîtes Banania pour égayer une étagère de la cuisine ; même si vous avez lu la veille, dans un magazine de décoration, gue les objets publicitaires sont à la mode.
Dans les deux cas, vous risqueriez de vous exposer à une désagréable déconvenue car chiner, ce n'est pas trouver, à coup sûr, un meuble ou un objet des siècles passés, comme on achète un article vu dans un catalogue ou sur une publicité. Au contraire, la chine est une preuve, et non pas une épreuve, de patience et de pugnacité, comparable à celle d'un chercheur ou d'un explorateur. Et plus l'objet sera ancien, fragile, délicat, plus il sera rare mais plus la trouvaille prendra pour son découvreur une valeur inestimable. 
» Amazon

VACANCES en Méditerranée. La mer en Occitanie

Aigues-Mortes en Camargue 

220 km de côtes préservées, de la Camargue gardoise à la côte vermeille : c’est ça la mer en Occitanie.
Avec un taux record de plages et de ports Pavillons Bleus, du grand soleil et une mer à 24°C l’été. Baignade, sports nautiques, thalassothérapie, balades naturalistes, culturelles ou gastronomiques : c’est le cocktail de votre été en Occitanie, entre villages de pêcheurs, ports de plaisance et stations balnéaires.
De plus, détendez-vous en thalasso à Banyuls-sur-MerLa Grande-MottePort-CamargueSaint-CyprienCanet-en-Roussillon. Retrouvez la forme à Balaruc-les-Bains, 1ère station thermale de France.
Côté stations balnéaires, parmi nos 28 stations balnéaires, faites votre choix. Vous avez les capitales européennes du camping ou du naturisme (Argelès-sur-Mer, Le Cap d’Agde) ; les familiales (Collioure, Saint-Pierre-la-Mer, Vias, Carnon, Palavas-les-Flots) ; les sportives (Leucate, Frontignan) ; les branchées (Canet-en-Roussillon) Vous avez aussi le côté nature (La Palme, Vic-la-Gardiole), rétro (Banyuls-sur-Mer, Valras) et moderne (La Grande Motte, Port Camargue). Sans oublier les villages de pêcheurs tel que Port-Leucate ou Le Grau d’Agde...

» Echos/Occitanie