Trophées pour la biodiversité en Occitanie

les candidatures sont ouvertes jusqu'au 30 avril

 À l'occasion des Assises de la biodiversité en octobre dernier, Carole Delga, présidente de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée, a lancé la 1ère édition des Trophées pour la biodiversité en Occitanie. Ils encouragent et promeuvent les réalisations d'acteurs locaux intégrant et valorisant la biodiversité dans leurs pratiques. 

Les Trophées visent ainsi à mettre en valeur des pratiques respectueuses de la biodiversité, tant d'un point de vue économique qu'environnemental. Il s'agit également de démontrer, au travers d'exemples concrets, la possibilité de travailler avec et pour la biodiversité, afin d'encourager d'autres acteurs à s'engager et de sensibiliser les citoyens.

 Les « Grands prix » seront décernés dans 9 catégories thématiques : agriculture - alimentation, sylviculture, tourisme, sports de plein air, énergies renouvelables, bâtiment, aménagement urbain, innovation, TPE/PME.

Un prix « Coup de cœur des citoyens d'Occitanie » sera également attribué, suite à l'organisation d'une consultation numérique citoyenne.

Les lauréats se verront remettre un Trophée et un prix doté de 3 000€. Ils feront également l'objet d'une valorisation menée par la Région.

 « La biodiversité constitue une véritable richesse en Occitanie. Sa préservation est indispensable au développement harmonieux et équilibré du territoire régional. Elle appelle de notre part une mobilisation de chaque instant, au regard de l'urgence et des enjeux liés au changement climatique. La Région œuvre pour une prise en compte globale de ces enjeux, afin de soutenir des stratégies en faveur de la biodiversité », a notamment déclaré Carole Delga.

 Les candidatures sont ouvertes jusqu'au 30 avril 2019, plus d'infos sur : https://www.laregion.fr/trophees-biodiversite

L'Occitanie, un réservoir de biodiversité unique en France

 

L'Occitanie dispose d'un patrimoine naturel unique, qui en fait la 1ère région de France métropolitaine en matière de biodiversité : 

- 144 espèces de la Directive Oiseaux, 71 espèces de la Directive Habitats-Faune-Flore, une centaine d'habitats d'intérêts communautaires dont 8 habitats marins ;

- Plus de 18 % du territoire classés en Natura 2000 ;

- 13 Réserves Naturelles Régionales ;

- 7 parcs naturels régionaux classés et 1 en cours de création couvrant plus de 20 % du territoire régional. 

Enfin, 45 % de l'espace régional sont reconnus Zones naturelles d'intérêt écologique floristique et faunistique (ZNIEFF), dont 20 % en ZNIEFF de type 1, ce qui qualifie les zones d'une richesse particulièrement remarquable.

Brocante - les conseils d'un pro

Brocante - les conseils d'un pro

LA PASSION DE LA DÉCOUVERTE

Pourquoi ce titre : la passion de la découverte ? Parce que la découverte est une passion tout comme la chine, tout comme la collection. Parce que chiner c'est conjuguer le passé au présent, ressusciter un objet endormi, répondre à la question du poète : objets inanimés vous avez bien une âme. Parce que chiner, c'est agir de manière écologique.

LES CHINEURS : UNE GRANDE FAMILLE

Amateurs ou professionnels, chineurs ou collectionneurs, tous ont un point commun, la passion. Chaque semaine vous irez avec eux chiner dans les foires et les marchés aux puces, dans les brocantes et les salons, les braderies et les vide-greniers, dans toute la France et même au-delà. Et bientôt, sans vous connaître, vous vous reconnaîtrez comme faisant partie de la même famille.

LA CHINE : UNE ÉCOLE DE PATIENCE

Chiner ce n'est pas aller en famille dans un magasin, pour y acheter un secrétaire de 1,12 m de large, afin qu'il trouve exactement sa place entre la cheminée et la fenêtre du salon.
Ce n'est pas aller chercher dans le vide-greniers qui se tiendra le samedi suivant, au coin de la rue, la série complète des boîtes Banania pour égayer une étagère de la cuisine ; même si vous avez lu la veille, dans un magazine de décoration, gue les objets publicitaires sont à la mode.
Dans les deux cas, vous risqueriez de vous exposer à une désagréable déconvenue car chiner, ce n'est pas trouver, à coup sûr, un meuble ou un objet des siècles passés, comme on achète un article vu dans un catalogue ou sur une publicité. Au contraire, la chine est une preuve, et non pas une épreuve, de patience et de pugnacité, comparable à celle d'un chercheur ou d'un explorateur. Et plus l'objet sera ancien, fragile, délicat, plus il sera rare mais plus la trouvaille prendra pour son découvreur une valeur inestimable. 
» Amazon

Nouvelle expo à Lattes "collection de torques"

 

Explorée depuis le XIXe siècle, la craie champenoise a livré un nombre considérable de nécropoles généreuses en objets qui ont aidé les générations successives d’archéologues à forger des références partagées pour construire et reconstruire l’image des Gaulois.
D’abord convoités pour leurs qualités antiques et esthétiques, les torques, ces colliers rigides caractéristiques, faits de bronze ou d’or, mis au jour en Champagne sont rapidement considérés comme des indices incontournables pour concevoir la chronologie de l’âge du Fer européen.

« Torques et compagnie. Cent ans d’archéologie des Gaulois dans les collections du musée d’Épernay », c'est le thème de la nouvelle exposition de Lattara au Musée Henri Prades de Lattes qui sera présentée jusqu'au 2 septembre 2019.

Une riche collection de 350 objets retraçant 100 ans d’archéologie des Gaulois en Champagne...

» Echos/Lattes