En février, c'est la rentrée aux Thermes de Balaruc-les-Bains

Thermes de Balaruc-les-Bains

Ouverture depuis lundi 4 février 2019 - Lundi, mardi, mercredi, jeudi, vendredi, samedi à partir de 08h30 et jusqu'à 18 h.00. Le service des réservations est ouvert du lundi au samedi de 8h30 à 18 h.

 

La première station thermale de France a reçu ce matin ses premiers curistes de 2019. Un début de saison également marqué par le lancement d'une nouvelle gamme de cosmétiques. 

Après moins de deux mois de fermeture, les thermes de Balaruc-les-Bains accueillent donc ce lundi les premiers curistes de la saison 2019.

Pour cette première semaine, ils seront un peu plus d’un millier à venir se soigner grâce aux vertus reconnues de l’eau thermale balarucoise et profiter des nombreux secteurs de soins, ils vont découvrir, en rhumatologie, le lit d’application de boue thermale unique en France, et, en phlébologie, le couloir de marche et ses différents ateliers.

 

 « Les nouveaux Thermes de Balaruc-les-Bains », ont ouvert leurs portes en mars 2015. Une révolution qui s'inscrivait dans les perspectives de la médecine thermale du 21ème siècle liée à l'évolution en matière de soins. Les nouveaux Thermes regroupent sur 16 000 m², cinq bassins de soins collectifs en rhumatologie et phlébologie, des secteurs de soins d'hydrothérapie indépendants dont 4 dédiés à l'application de boue thermale, soin réputé de la station thermale.

Le bâtiment est également doté d'un espace santé dédié à l'éducation thérapeutique et à la promotion de la santé. L'évolution de l'offre de soins permet également de diversifier la prise en charge autour de la lombalgie chronique, l'insuffisance veineuse chronique et les pathologies veineuses, ainsi que les soins à destination des sportifs de haut niveau et les cures libres.

  

Les thermes accueillent les curistes dans un environnement exceptionnel, innovant, évolutif, et adapté aux nouvelles exigences et aux nouveaux défis de la santé.

Reconnue scientifiquement pour la qualité de son eau thermale depuis le XVIème siècle et sa double orientation thérapeutique en rhumatologie et phlébologie, la station thermale et climatique de Balaruc-les-Bains, première station thermale de France et du bassin méditerranéen, accueille plus de 50 000 curistes médicalisés par an ; ils étaient 53 433 en 2018 !

>Les Thermes de Balaruc-les-Bains sont implantés sur un site exceptionnel de la presqu’île de Balaruc face à l’étang de Thau et au Mont Saint-Clair de Sète. Le plateau de soins comprend un espace lumineux de cinq bassins de soins collectifs en rhumatologie et phlébologie, et 7 secteurs de soins d’hydrothérapie en cabines individuelles.

Tout savoir sur les thermes : http://www.balaruc-les-bains.com/les-thermes-de-balaruc-les-bains.html#.XFVjedKNyM8

Annick Pratlong

Brocante - les conseils d'un pro

Brocante - les conseils d'un pro

LA PASSION DE LA DÉCOUVERTE

Pourquoi ce titre : la passion de la découverte ? Parce que la découverte est une passion tout comme la chine, tout comme la collection. Parce que chiner c'est conjuguer le passé au présent, ressusciter un objet endormi, répondre à la question du poète : objets inanimés vous avez bien une âme. Parce que chiner, c'est agir de manière écologique.

LES CHINEURS : UNE GRANDE FAMILLE

Amateurs ou professionnels, chineurs ou collectionneurs, tous ont un point commun, la passion. Chaque semaine vous irez avec eux chiner dans les foires et les marchés aux puces, dans les brocantes et les salons, les braderies et les vide-greniers, dans toute la France et même au-delà. Et bientôt, sans vous connaître, vous vous reconnaîtrez comme faisant partie de la même famille.

LA CHINE : UNE ÉCOLE DE PATIENCE

Chiner ce n'est pas aller en famille dans un magasin, pour y acheter un secrétaire de 1,12 m de large, afin qu'il trouve exactement sa place entre la cheminée et la fenêtre du salon.
Ce n'est pas aller chercher dans le vide-greniers qui se tiendra le samedi suivant, au coin de la rue, la série complète des boîtes Banania pour égayer une étagère de la cuisine ; même si vous avez lu la veille, dans un magazine de décoration, gue les objets publicitaires sont à la mode.
Dans les deux cas, vous risqueriez de vous exposer à une désagréable déconvenue car chiner, ce n'est pas trouver, à coup sûr, un meuble ou un objet des siècles passés, comme on achète un article vu dans un catalogue ou sur une publicité. Au contraire, la chine est une preuve, et non pas une épreuve, de patience et de pugnacité, comparable à celle d'un chercheur ou d'un explorateur. Et plus l'objet sera ancien, fragile, délicat, plus il sera rare mais plus la trouvaille prendra pour son découvreur une valeur inestimable. 
» Amazon